Accueil Africando en concert
Dimanche 21 janvier 2018 : 12442 concerts, 24816 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.


Formé dans les années 90, Africando est un groupe africain de salsa. Leur musique est un mélange de langue africaine et de rythmes afro-cubains.

Africando se présente :Africando à inventé une musique neuve entre Afrique, Caraïbes et Amérique du Sud. Africando est le produit de la rencontre des quatre meilleurs salseros et précurseurs de la musique afro-cubaine en Afrique de l'Ouest.

Ces musiciens d'ethnies différentes ont pour noms Pape Seck, Médoune Diallo, Nicolas Menheim, tous du Sénégal et Boncana Maiga célèbre arrangeur du Mali.
Dans les années 60 et 70, la musique Salsa et la Rumba étaient les genres les plus prisés au Sénégal et en Afrique d'une façon générale. Dans leurs chansons, les musiciens africains de l'époque se faisaient un point d'honneur d'utiliser la langue espagnole. Ainsi se posaient-ils comme trait d'union entre leurs frères déportés en Amérique et dans les Caraïbes d'une part et ceux du continent africain d'autre part.

Africando en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Africando : l'historique des concerts

Ve.

26

Oct.

2007

Ve.

03

Août

2007

Crest Jazz Vocal Festival en concert
Omar Sosa Trio + Africando Crest Jazz Vocal Festival | Omar Sosa | Africando
Espace Soubeyran - Crest (26)

Di.

29

Juillet

2007

Tempo Latino en concert
Africando - Willie Colon Tempo Latino | Africando
Arènes - Vic Fezensac (32)

Je.

05

Juillet

2007

Zik Zac Festival en concert
Africando + Gnawa Diffusion + Son Veneno + Bionic Man Sound Zik Zac Festival | Gnawa Diffusion | Africando | Son Veneno | Bionic Man Sound
Stade Pratesi - Aix en provence (13)

Sa.

02

Juin

2007

Sa.

18

Nov.

2006

Ve.

17

Nov.

2006

Je.

16

Nov.

2006

Africando : les dernières chroniques concerts 3 avis

Africando

Critique écrite le 20 novembre 2006, par salsasenorita

New Morning, Paris 18/11/2006

Un grand bravo à Africando pour ce son africasalsa pur, intense, remuant, si vous n'y étiez pas alors vous avez raté un spectacle fabuleux, une communication avec le public, une modestie, un super show ! Le seul point négatif, c'est que cela n'a pas duré assez longtemps... Lire la suite

Naçao Zumbi - Alpha Blondy - Africando

Critique écrite le 27 octobre 2003, par Hamid

Fiesta des Suds 26 Octobre 2003

Elle s'annonçait chaude cette Fiesta du Samedi soir !! Et elle le fut !! Soirée où l'Afrique rencontre le Brésil. Tout d'abord une affluence record. Beaucoup de monde, trop peut-être !! La soirée commence dans la salle principale avec un groupe brésilien, Naçao Zumbi !! Dès les premiers accords, on sent que ça va bouger !! Subtile mélange de rythmes brésiliens, de hip-hop, de rock,... Les Red Hot Chili Peppers rencontrent Carlinhos Brown. Le guitariste tisse une toile sonore tantôt funky, bluesy, rock sur laquelle les autres musiciens... Lire la suite

Alpha Blondy + Africando + Naçao Zumbi + Zung (Fiesta des Suds 2003)

Critique écrite le 27 octobre 2003, par Sami

Dock des Suds, Marseille 26 Octobre 2003

Joli plateau pour ce deuxième samedi de fiesta, suffisament éclectique pour rester un long moment, et dans de bien meilleures conditions que l'affreux chapiteau ou jouaient ADF et Keziah "larsens en pagaille" Jones la semaine dernière. Ca commence avec Zung, un trio Reunionais qui étaient là juste pour un show case (trois quatre chansons a peine) entre folk et bossa nova. Musique tranquillou, avec des sonorités exotiques et une chanteuse imposante et un peu farfelue dans ses intonations, un petit grain de folie qui n'était pas pour déplaire aux quelques uns qui n'étaient pas au bar. La salle est nettement plus remplie pour le concert des brésiliens Naçao Zumbi, qui n'ont pas manqué de dérouter avec leur funk rock métissé. Les titres sont assez répétitifs, limite hypnotiques, avec des grosses lignes de basses, des riffs de guitare lourds sans oublier la voix très sombre du chanteur dont la ressemblance avec Lenny Kravitz était le seul aspect amusant. Si les morceaux n'étaient pas interprétés en Portugais avec ici et là des percussions on n'imaginerait pas qu'ils viennent d'aussi loin (enfin là ils débarquaient de Seville dixit le speaker, qui précisait que des musiciens marseillais leur avaient prété des instruments, les leurs... Lire la suite