Accueil Alexis HK en concert
Jeudi 23 novembre 2017 : 11715 concerts, 24728 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Mélodiste, auteur fin à l'humour vachard, de sa voix caressante et grave, Alexis HK déroule des petites histoires d'humanité accompagnées d'une musique oscillant entre swing acoustique, funk, jazz ou java.

Alexis HK : vos chroniques d'albums
Site

Alexis HK : les dernières chroniques concerts 12 avis

Alexis HK

Critique écrite le 04 avril 2013, par jul

Le Moulin - Marseille 29 mars 2013

Alexis HK en concert

Motif du déplacement : Alexis HK Date : Vendredi Soir, 21h00 en mars 2013 Lieu : Le Moulin à Marseille (www.lemoulin.org) Motivation : voir cet élégant conteur avec ses comparses et son humour. Amassés sans être trop serrés dans la " petite " salle du Moulin, nous profitons de l'étage pour avoir un peu d'espace et de vue. La " petite " scène permet tout de même d'accueillir 5 musiciens et leurs nombreux instruments. Ils entrent en scène tour à tour (le batteur puis le clavier - en sublime costume à carreaux - le bassiste, puis le guitariste) et jouent l'intro. Alexis HK se glisse souriant quelques minutes plus tard sur scène, et je le soupçonne d'avoir profité de ce décalage pour finir le tiramisu " backstage ". Dès les premiers morceaux ( Fin de l'Empire , Fils De ) Simon (le bassiste) et Pierre sont en phase, jouant l'un en face de l'autre. Alexis HK s'assure en court de chanson que tout va bien pour nous. Il prend quelques minutes au début de La Fille du Fossoyeur pour nous présenter ses " 4 apôtres mélomaniaques " dans un discours de leader spirituel du Bonheur. L'osmose entre les 5 comparses se voit et s'entend. Certes la scène n'est pas grande mais le jeu de scène est généreux. Les textes sont... Lire la suite

Alexis HK + Fausta

Critique écrite le 31 octobre 2012, par Lionel Degiovanni

Les passagers du zinc - Avignon 27 octobre 2012

Alexis HK + Fausta en concert

Pour ce soir, donc direction les Passagers du Zinc pour y retrouver la chère équipe qui est toujours présente. (Merci Gaël de ton accueil !). Les gens arrivent donc vers 21h avec une grande file d'attente ; Je ne sais pas si la salle sera comble mais il y a pas mal de monde et je me retrouve à faire la queue dehors, dans ce froid qui nous indique bien qu'on est passé de l'été à l'hiver directement sans passer par la case automne !! Après avoir bien réchauffé mes petites mains, me voilà donc dans la salle de concert qui est, il faut bien le reconnaitre, blindée !! Début des hostilités avec la première partie ; un jeune groupe FAUSTA. Originalité de ce jeune groupe de Montpellier, un chanteuse s'accompagnant à la harpe ; très rock and roll non ?? En tout cas scéniquement, ça change. Pour le "jeune groupe" je dis cela car ce groupe est en fait un projet solo qui a pris forme aux environ de 2008 suite à un parcours artistique très divers (première partie de groupes, festivals....). Leur premier album est sorti en mai 2010. Dans cet opus on peut y retrouver les titres joués ce soir là. Donc FAUSTA, concrètement à quoi ça ressemble ?? C'est très français, de dire à quoi ça ressemble n'est-ce pas ? Au premier abord, avec... Lire la suite

Alexis HK + Usthiax

Critique écrite le 07 mai 2010, par vaccuopilot

Le Cabaret Aléatoire - Marseille 5 mai 2010

Alexis HK + Usthiax en concert

Nan, je ne suis pas un intello qui méprise le sport le plus populaire de la planète : merde, faudrait pas que par réaction épidermique, les amateurs de ballon se mettent à ressembler aux faux prescripteurs de l'intelligentsia : cette frontière infranchissable qui devrait séparer une masse populo, décérébrée et avide de castagne qui se presserait dans les arènes ou foncerait picoler sous les écrans géants des bistrots d'une part, et une poignée hautaine et feutrée qui ricanerait d'eux pendant ce temps en écoutant du jazz ou du Chopin tout en papotant œnologie dans 200m2 aux sols parquetés, ça marche pas. Comme tous les trucs hâtifs, c'est bancal. Pour preuve, il est de très bon ton d'afficher, dans les classes aisées, un goût prononcé pour le ballon rond ; et moi qui suis plutôt prolo "appellation d'origine", élevé pur plein air de tour d'HLM, ben, le foot, je m'en branle. Et en plus, j'adore Chopin. Hey, elle est bien là la nuance : je ne méprise pas, je ne dénigre pas, juste, ça m'indiffère. Et faut pas croire, Dude, comme tout mec qui se respecte, j'ai chaussé les crampons dans ma prime jeunesse, arpentant les rues qui séparaient le 4 pièces familial du stade Ganay, fier comme un paon dans mon maillot de héros des 70's (Qui c'est les... Lire la suite

Alexis HK et Renan Luce (festival Avec le Temps)

Critique écrite le 09 avril 2008, par Céline

Espace Julien Marseille 25 mars 2008

Alexis HK et Renan Luce (festival Avec le Temps) en concert

Nous voilà à l'Espace Julien pour une nouvelle soirée du Festival avec le Temps. Cette fois c'est Renan Luce la tête d'affiche. Je dois avouer aux fans de Renan Luce que moi j'étais venu voir Alexis HK... Le concert avait commencé depuis quelques minutes (à l'heure quoi...!) quand je suis arrivée. Le plus dur a été de me faufiler pour apercevoir mon idole à moi!!! Alexis HKaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!!!! Ce bel homme que j'avais raté lors de son précédent passage au Poste à Galène il y a quelques années...Ce soir je ne pourrai l'écouter que durant une demie heure, le temps qui lui a été imparti pour faire la première partie de l'idole du reste du public!! Donc c'est avec un grand plaisir que je découvre en public, ce chanteur à la voix grave, à l'humour troublant et aux mélodies simples mais pas simplistes. Sa playlist se déroule tout au long d'une histoire d'amour entre lui et une jeune femme gothique, Sepultura, qu'il essayera d'épater en se renversant un plat de fondue brûlante sur le corps... la belle sera à ses côtés à son réveil à l'hôpital (avec en cadeau une statuette de Freddy) et jusqu'à la fin de ses jours.. et toute cette histoire est entrecoupée de son Coming out extrait de son dernier album; d'un morceau... Lire la suite

Alexis HK : les chroniques d'albums

Alexis Hk : Les Affranchis

Chronique écrite le 26/04/2009, par Celine

Alexis Hk : Les Affranchis

Ah un nouvel album d'Alexis HK! Alexis HK a un don certain pour raconter les histoires de vies, des histoires du quotidien mais aussi des personnages exceptionnels qui le peuplent parfois... Et puis il a cette voix grave, particulière, reconnaissable entre toutes... Il nous revient ici avec une série de titres assez différents les uns des autres. Les affranchis, titre phare de l'album, nous plonge dans l'univers des gangsters, des mafieux, loin des petits voyoux et des voleurs à la petite semaine, nous voici ici dans le Grand Banditisme, costards et chaussures vernies s'il vous plait. ref du grand Alexis HK comme on l'aime, classe. Chicken manager poursuit cette voie avec un refrain au flot rappé pour parler des combats de poulets. Mais attention, pas de malentendu, c'est pas ridicule, jamais avec cet excellent parolier, c'est du subtil, du suspens... Ecoutez, vous me direz si vous ne trouvez pas dans cette histoire une allegorie de l'ascension de notre président... Avec La fille du fossoyeur, il est... Lire la suite

Alexis HK : L'homme Du Moment

Chronique écrite le 07/01/2005, par Pierre Andrieu

Alexis HK : L'homme Du Moment

Plus qu'un traditionnel album de chanson française réaliste, Alexis HK a choisi de proposer un recueil de morceaux originaux et décalés en guise de deuxième album. Loin des sempiternels couplets et refrains dégoulinant de bons sentiments et de lieux communs, l'auteur de L'homme du moment s'attache à donner vie à ses textes saugrenus avec une voix grave et un peu mélancolique... L'auditeur - interloqué - voit défiler devant ses yeux un appartement de vieille à chien chien, une partouze bruyante, la vie agitée des marins (et de leurs femmes) ou celle - très... Lire la suite

Alexis HK : BELLE VILLE

Chronique écrite le 17/01/2004, par Celine

Alexis HK : BELLE VILLE

Si vous avez eu entre les mains le cd du Prix Constantin (proposé par Télérama et à retirer à la FNAC ou chez Virgin au mois de novembre 2003) qui contenait quelques perles, dont Emilie Simon, une chanson surprenante de Diam's ect ; vous avez surement remarqué cet ovni, nommé Alexis HK et qui chantait : "C'que t'es belle, quand j'ai bu". Et bien figurez vous que son album propose d'autres perles ironiques et sarcastiques du genre. A l'heure des Benjamin Biolay et autres Vincent Delerm, Alexis se... Lire la suite