Accueil Antonio Negro en concert
Samedi 20 janvier 2018 : 12663 concerts, 24813 chroniques de concert, 5195 critiques d'album.


Flamenco traditionnel. Le cante jondo et l'art de la guitare flamenca se sont transmis de génération en génération dans sa famille qui compte de nombreux chanteurs et guitaristes. Les constructions rythmiques, d'Antonio Negro sont à la hauteur des chorégraphies les plus complexes. Sa virtuosité a été saluée par des artistes comme Léo Ferré, Atahualpa Upanki, Paco de Lucía, Manolo Sanlúcar.

Site

Antonio Negro : l'historique des concerts

Me.

17

Janv.

2018

Sa.

09

Déc.

2017

Eleonora Olianas et Antonio Negro LE 3C - Café Culturel Citoyen - Aix en Provence (13)

Sa.

10

Juin

2017

Antonio Negro et Eleonora Olianas La Casa Consolat - Marseille (13)

Ve.

02

Juin

2017

Antonio Negro MundArt - Marseille (13)

Je.

02

Mars

2017

Rio Flamenco Project- Antonio Negro L'Intermediaire Live - MARSEILLE (13)

Ve.

13

Janv.

2017

Ve.

11

Nov.

2016

Rio Flamenco Project en concert
Rio Flamenco Project Antonio Negro | Rio Flamenco Project
Au Poisson Gourmand - Marseille (13)

Di.

06

Nov.

2016

Antonio Negro : les dernières chroniques concerts 4 avis

Antonio Negro + invités

Critique écrite le 22 janvier 2014, par Philippe

La Machine à Coudre, Marseille 17 janvier 2014

Antonio Negro + invités en concert

Ce vendredi soir, pour ne pas mourir idiot, j'ai décidé d'aller enfin voir l'artiste le plus mythique de la Machine à Coudre : le guitariste de flamenco Antonio Negro, qui selon la légende se produirait 2 fois par mois à la Machine depuis ses bientôt 20 ans d'existence, ce qui doit faire... au delà de 400 concerts ! L'occasion aussi de revenir souhaiter la bonne année aux copains dans cette salle bien-aimée, hélas peu garnie ce soir-là. Il est vrai qu'à la 400 ième représentation on peut comprendre que ce soit réservé aux aficionados... Coup de bol, Pirlouiiiit le photographe a eu la même idée que moi, et le même soir, car sinon je n'aurais reconnu personne ! Avant tout, je dois préciser que je suis un ignorant presque complet du flamenco, mis à part quelques souvenirs de voyage. D'abord, un bar bondé et joyeusement bruyant à Séville, il y a 10 ans, où au milieu de la nuit un type grisonnant avait été réclamé à corps et à cris par tout le monde pour jouer. Il avait protesté qu'il n'avait pas sa guitare et s'était fait refiler une guitare pour enfants qui trainait par là. Et il en avait joué trois heures d'affilée, jusqu'au petit jour, à s'en faire saigner les doigts, ses chansons étant reprises en choeur par l'assemblée. Ensuite,... Lire la suite

Laurent Boudin + Renard Jaune + Benoit Dettori + Gianone Giani + Antonio Negro (15 ans de la Machine a Coudre - suite)

Critique écrite le 25 décembre 2009, par Pirlouiiiit

Machine à coudre, Marseille 19 decembre 2009

Laurent Boudin + Renard Jaune + Benoit Dettori + Gianone Giani + Antonio Negro (15 ans de la Machine a Coudre - suite) en concert

Deuxième soir pour fêter les 15 ans de la Machine. Il fallait bien ça après l'hommage de la scène rock / punk la veille, ne serait ce que pour montrer que ce n'est pas parce que la plupart des groupes rock se forment et se déforment ici qu'il n'y a que du rock ici. Encore une fois à la Machine il y a beaucoup de chanson, de reggae, de flamenco, d'expérimental, et même d'électro ! Ce soir il s'agit d'une soirée "solos" (et duos) avec pas mal de nouveaux projets, pus confidentiels ... aussi quand j'arrive après être passé au Poste à Galène (avec mon t-shirt Machine à Coudre ;-) pour fêter la sortie de Super Wight, Dark Wight je ne suis pas trop surpris de voir si peu de monde (par rapport à la veille). A la limite c'est pas plus mal, ca permet de souffler un peu et permet d'être un peu plus attentif aux groupes. J'ai raté DJ PP (rien à voir avec l'inimitable J2P qui lui aussi fait le DJ parfois mais là était comme la veille en train de servir au bar) et lorsque j'arrive c'est Olivier Chevillon plus connu sous le nom de Laurent Boudin qui est sur scène. Je commencerai par vous renvoyer aux précédentes chroniques de ce drôle de gugus, qui bien qu'il n'a pas une activité scénique ou discographique monstrueuse est toujours là (et surtout... Lire la suite

Antonio Negro (et invités)

Critique écrite le 22 décembre 2008, par Pirlouiiiit

Machine à Coudre - Marseille 19 décembre 2008

Antonio Negro (et invités) en concert

Après un milieu de semaine déjà bien chargée avec 2 soirs mercredi et jeudi passes à l'Espace Montevideo pour la 6èùe édition du festival Nuit d'Hiver, j'ai décidé ce soir de retourner dans les deux salles que j'ai le plus fréquenté cette année (et les précédentes). Après un début de soirée avec les très sympathiques Delano Orchestra au Poste à Galène, nous voilà en route vers la Machine à Coudre pour revoir Antonio Negro et ses invités. Dire qu'Antonio Negro est un habitué du lieu est un doux euphémisme. Il y joue au moins deux fois par mois et ce depuis l'ouverture de la Machine (et même avant du temps du Coton Tige si j'ai bien suivi). C'est un virtuose de la guitare et pourtant je ne l'ai vu qu'une fois, il y a bientôt 6 ans, ainsi qu'aux funérailles du regretté Philippe ... Nous arrivons vers 23h30 ... le concert a déjà commencé mais on sait que la soirée sera longue, mais c'est vendredi (c'est d'ailleurs pour cela que nous sommes venus ce soir là, car habituellement il passe plutôt le jeudi). D'une fois à l'autre le public et les invités sont assez variés ... mais ce soir pas beaucoup de "non gitan" dans la salle. Pas beaucoup de femmes non plus (c'est svet qui me le fait remarquer) et chose à laquelle je ne... Lire la suite

Antonio Negro & Manolo Santiago et leurs invités

Critique écrite le 15 février 2003, par Pirlouiiiit

Machine à Coudre - Marseille 12 février 2003

Antonio Negro & Manolo Santiago et leurs invités  en concert

Cela doit bien faire 5 ou 6 ans que je vois son nom dans les annonces concert diffusés par Live in Marseille ... autant de temps que je me dis qu'il faut que j'aille découvrir ce gars (Antonio Negro) épaulé de son frère depuis quelques temps (Manolo Santiago) qui se paye quand même le luxe de passer entre 2 et 4 fois par mois à la Machine à Coudre ! Donc cette fois après avoir vu l'équipe d France se prendre la rouste par la République Tchèque, nous avons pris notre courage à deux mains avec Jean Phi et sommes allé à la Machine à Coudre vers 23h un mercredi soir ... Arrivé là bas nous avons la surprise de... Lire la suite