Accueil Backyard Babies en concert
Mardi 22 octobre 2019 : 13325 concerts, 25729 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.


Backyard Babies est un groupe de punk rock glam...

Site

Backyard Babies en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Backyard Babies : l'historique des concerts

Ve.

03

Mai

2019

Je.

02

Mai

2019

Backyard Babies Ninkasi Kao - Lyon (69)

Je.

25

Avril

2019

Backyard Babies + Audrey Horne Metronum - Toulouse (31)

Lu.

04

Mars

2019

Backyard Babies & The Bones Garage - Saarbrucken (All)

Lu.

20

Mars

2017

Sticky Boys en concert
Backyard Babies + Sticky Boys + High-school Motherfuckers Sticky Boys | High School Motherfuckers | Backyard Babies
L'Empreinte - Savigny Le Temple (77)

Me.

04

Déc.

2013

Dregen (backyard Babies), Imperial State Electric Boule Noire - Paris 18eme (75)

Di.

07

Fév.

2010

Ve.

19

Juin

2009

Hellfest en concert
Mötley Crüe, Papa Roach, Wasp, Nashville Pussy... Hellfest | Papa Roach | Backyard Babies | Nashville Pussy | Mötley Crüe
Salle du Val de Moine - Clisson (44)

Backyard Babies : les dernières chroniques concerts 4 avis

BACKYARD BABIES - STICKY BOYS - HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS

Critique écrite le 25 mars 2017, par Osogaru

L'Empreinte, Savigny Le Temple 20 mars 2017

BACKYARD BABIES - STICKY BOYS - HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS en concert

High-School Motherfuckers Ce soir, ce seront les High-School Motherfuckers qui ouvriront la soirée à 20h15 pétante. Leur punk rock très influencé par les Ramones est très bien adapté à la soirée qui sera placée dès les premières notes sous le signe de la bonne humeur et du rock n roll puissant ! Ces habitués de l'Empreinte, qui déroulent leur punk rock depuis 2003, disposent d'un temps de jeu de 30 minutes, donc pas de temps à perdre, le set file à la vitesse de l'eclair jusqu'à la reprise de Motörhead hommage au Ramones : "R.A.M.O. N.E.S." bien sûr ! Avant de repartir, n'oubliez pas de vous procurer de toute urgence leur dernier cd : le split CD avec leurs amis de The Joystix : "Skulls Out !". Sticky Boys Dans le cadre de la tournée de leur excellent 3ème album "Calling The Devil", les Sticky Boys sont ce soir presque à domicile. Pour faire un peu de teasing sur leur date en headliner sur Paris, ils offrent ce soir un petit aperçu de 30 minutes de leur set avec une intro sur les chapeaux de roue avec "Better Days" et "The Game is Over". Les désormais classiques "Girls in the City", et "Miss Saturday Night" et "Mary Christmas" mettent toujours l'ambiance. Le groupe s'éclate toujours autant sur scène et le son sera excellent... Lire la suite

Backyard Babies

Critique écrite le 29 octobre 2001, par audread

Lune des Pirates , Amiens 24 Octobre 2001

Quelle pêche ! c'est un groupe vraiment super, entraînant, et musicalement rien à redire, ce sont des poids lourds. Dommage que le concert était en Picardie, et le public assez peu chaleureux .. Mais enfin c'était du grand son en ce mercredi 24 . Lire la suite

BACKYARD BABIES + ARTSONIC + TAGADA JONES + GRIMSKUNK

Critique écrite le 20 octobre 2001, par Phil

C.C.O. Villeurbanne 13 Octobre 2001

Carton rouge pour les organisateurs de ce mini festival.Trop d'attente entre les groupes. La programmation n'a semble-t-il jamais été respectée. Que penser alors de ce set des scandinaves de BACKYARD BABIES trop vite écourté par l'organisation? Parfois venus de loin pour assister... Lire la suite

Backyard Babies + Artsonic + Tagada Jones + Grimskunk

Critique écrite le 16 octobre 2001, par metal@concertandco

CCO, Villeurbanne 13 Octobre 2001

Deuxième soir du Festival Music Session au CCO de Villeurbanne. Toujours 4 groupes attendus et toujours un peu de retard au décollage mais finalement Grimskunk monte sur scène. Les Canadiens (Québecois plus précisément) qui ont sû rameuter quelques fans dans la salle, commencent par quelques morceaux rocks qui provoquent des débuts de danse dans le public. Une assez bonne ambiance s'installe tandis que le style change un peu et s'oriente plus vers du reggae-ska avec l'arrivée d'un chanteur qui complète le chant du guitariste, qui jusqu'à présent me faisait un peu penser à un des I Muvrini qui se serait évadé ! Un détail, le chanteur se ballade toujours avec une serviette de bain à la main, preuve qu'il fait déjà chaud au CCO. Finalement, les influences rock reviennent et tout se mélange gaiement dans l'univers Grimskunk pour la fin du set. Au niveau des instruments j'ai pas mal aimé l'utilisation du synthé (pour ceux qui me connaissent, c'est assez rare pour le signaler...) tandis que le fait qu'ils n'aient chanté qu'une ou deux chansons en Français m'a un peu déçu car cela m'aurait inéressé d'entendre le petit accent québécois ! L'attente pour le prochain groupe fut assez longue (une... Lire la suite