Accueil Baraka en concert
Lundi 11 novembre 2019 : 11938 concerts, 25760 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.


Rock progressif japonais très années 70's avec une touche de jazz, de funk et bien d'autres influences encore.

Site

Baraka en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Baraka : l'historique des concerts

Ve.

12

Avril

2019

Axion Durbuy Rock Festival en concert
Durbuy Rock Festival - One Day : Baraka, Ocean Encounters, Black Tartans, Nervosa, Booze Brothers, The Black Dahlia Murder, Les Ramoneurs de Menhirs, Napalm Death, Destruction Les Tambours du Bronx Axion Durbuy Rock Festival | The Black Dahlia Murder | Les Tambours du Bronx | Les Ramoneurs de Menhirs | Booze Brothers | Destruction | Baraka | Napalm Death
Le Sassin - Bomal Sur Ourthe (B)

Sa.

15

Mai

2010

Prog'sud Festival en concert
The Watch + Baraka + Nemo Prog'sud Festival | Baraka | Nemo | The Watch
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Je.

01

Mai

2008

Prog'sud Festival en concert
Baraka + Jerry Marotta & Guillermo Cides + Rosco Il Est Content Prog'sud Festival | Baraka | Rosco il est content | Guillermo Cides | Jerry Marotta
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Sa.

27

Mai

2006

Prog'sud Festival en concert
Asturias, Baraka, RPWL Prog'sud Festival | Baraka | Asturias | RPWL
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Baraka : les dernières chroniques concerts 3 avis

Prog'Sud Festival : Audio'M - Telescope Road - Baraka

Critique écrite le 15 mai 2015, par jfi

Jas'rod - les Pennes Mirabeau 14 mai 2015

Prog'Sud Festival : Audio'M - Telescope Road - Baraka en concert

C'était le premier soir du Prog'Sud Festival - Festival International sur 3 jours - de passionnés de Rock Progressif qui existe depuis plus de 10 ans déjà. C'était la première fois pour moi. Le concert débute avec Audio'M, groupe local il semblerait, vu la timidité et l'inconfort sur scène des jeunes interprètes. Ils sont 9 sur scène : flûte, 2 guitares, basse, chant, viole de gambe, 2 claviers et un batteur - ouf - beaucoup de monde, donc. Bien que je ne sois pas un expert, leur Rock progressif ne semble pas être bien original - pour le moment - et c'est fort dommage que l'on ne puisse pas entendre tout le monde (je n'ai jamais entendu la flûte et la viole de gambe dans tout le set). Le batteur dénote par sa technique et sa présence (j'apprendrais plus tard qu'il est le batteur d'un autre groupe venant d'Italie qui joue le lendemain). Enchaîne ensuite Telescope Road (groupe pour lequel j'étais venu). Groupe international par excellence (un américain à la basse, un finlandais à la batterie et un marseillais à la guitare), leur musique m'a bien plu. J'avoue j'ai un à priori sur le Rock progressif (tout autant que pour... Lire la suite

Festival ProgSud : Rosco il est content + Baraka + Jerry Marotta & Guillermo Cides

Critique écrite le 20 mai 2008, par Fred

Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux 1er Mai 2008

On ne chôme pas au ProgSud ce jour doublement férié. Pour cette deuxième soirée du festival, le JasRod a retrouvé sa configuration habituelle avec un plus grand nombre de rangées de chaises que la veille. Le public, lui, reste à son habitude toujours impressionnant par son écart d'âge, pouvant revendiquer de faire plus fort que le célèbre 7 à 77 de Tintin. J'en profite d'ailleurs à ce sujet pour ouvrir une parenthèse à l'attention des parents qui me liraient. Loin de moi l'idée de ne pas vouloir ouvrir l'horizon musical des plus jeunes à d'autres mélopées que celle du papa pingouin, mais je me demande s'il est bien raisonnable de placer des enfants de 4 ans à moins de 3 mètres des baffles des heures durant, de les laisser s'endormir sous un niveau de décibels bien loin de celui d'une berceuse ? Faut-il laisser le temps répondre à cette question ? Je referme cette parenthèse. 21h00 Rosco il est content L'an passé, "un contretemps", pourtant familier de la rhétorique des groupes de jazz, qui plus est progressif, avait privé le groupe grassois de festival. Alors il est content d'être là ce soir ? Ben, il semblerait que oui ! Si Olivier Bonnafous, batteur et porte parole du groupe le déclare oralement dès le début : "Nous sommes... Lire la suite

Festival Prog'Sud : Asturias + Baraka + RPWL

Critique écrite le 01 juin 2006, par Fred

Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux 27 Mai 2006

Comme au premier soir la salle n'est pas vraiment pleine à 20h30 : le dernier match de Zidane au Stade de France aurait-il eu raison du ProgSud ? En tous les cas il faudra faire très fort pour égaler les prestations de la veille. Mais à en croire ce qui va suivre, rien n'est impossible pour les organisateurs du festival qui ont su trouvé des groupes qui nous ont régalé un peu plus ces 3 premiers jours. 21h10 Asturias nous présente sa face acoustique. Rien à voir avec les versions réchauffées dites unplugged où l'on se contente de remplacer les guitares électriques par des guitares folks, ou d'ajouter un accompagnement symphonique dirigé par M.Kamen sur des vieux morceaux. Non, ce groupe du soleil levant nous délivre des pièces acoustiques originales interprétées au piano, violon, clarinette et guitare sèche. Pupitres et feuillets sous les yeux le groupe nous donne une musique de chambre écrite par le guitariste Yoh Ohyama dont certains airs rappellent des compositions de leur compatriote Joe Hisaishi. Dès la fin de la première pièce tout le monde est sous le charme...Charmés, nous le sommes aussi par les deux jolies interprètes féminines qui nous disent avoir apprécié ces 2 jours passés en France. C'est près d'une heure de fraîcheur et ... Lire la suite