Accueil Ben Howard en concert
Mardi 18 décembre 2018 : 10654 concerts, 25303 chroniques de concert, 5237 critiques d'album.


A travers un répertoire folk blues, personnalisé par un jeu de guitare propre au picking, la voix épurée et cassante du jeune anglais Ben Howard insuffle une vraie profondeur. Ben Howard est en concert au Zénith de Paris le 5 décembre 2018 !

Site

Ben Howard : tous les concerts

Ma.

22

Janv.

2019

Ben Howard Grand Rex - Paris 2ème (75)
20H00 De 40.00 à 49.50 €

Ben Howard : l'historique des concerts

Me.

05

Déc.

2018

Sa.

14

Juillet

2018

Cruilla Barcelona en concert
Festival CruÏlla 2018 : Justice, The Roots, David Byrne, Orbital, Ben Howard, Soja, Izal, Els Catarres, Albert Hammond Jr, Fatoumata Diawara, Ramon Mirabet, Belako, La M.O.D.A., Elefantes, The New Raemon, Nuria Graham, We The Lion, Urfabrique Cruilla Barcelona | Ben Howard | Justice | The Roots | Albert Hammond Jr. | David Byrne
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Di.

08

Juillet

2018

Ma.

03

Juillet

2018

Lu.

11

Juin

2018

Sa.

29

Août

2015

Rock en Seine en concert
Rock En Seine 2015-29 Août: Daho, Gramatik, Ben Howard, Interpol, Jamie XX, Raphael Saadiq, Shamir, Libertines, Maccabees, Stereophonics, Balthazar, Years & Years, Mini Mansions, Young Thug, DBFC, Glass Animals, Forever Pavot, Bianca Casady & the CIA ... Rock en Seine | Etienne Daho | Stereophonics | The Libertines | Interpol | Forever Pavot | Raphael Saadiq | The Maccabees | Ben Howard | Balthazar (Belg) | Jamie XX | Glass Animals | Gramatik | Shamir
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Me.

29

Avril

2015

Ben Howard + guest Olympia - Paris 9ème (75)

Me.

17

Déc.

2014

Ben Howard : les dernières chroniques concerts 2 avis

Brother and Bones + Ben Howard

Critique écrite le 13 février 2012, par Cabask

Espace Julien, Marseille 10 février 2012

Brother and Bones + Ben Howard en concert

Et dire que l'alerte météo orange a failli nous faire manquer cette soirée ! Quelques centimètres de neige et tout le département est bloqué... Malgré les appels à éviter de prendre la route, nous avons rejoint Marseille sans encombre. La neige y était d'ailleurs quasiment absente. Le froid lui, était encore plus intense que la semaine passée. On reprend donc les mêmes et on recommence. L'Espace Julien est bien plus rempli que pour la venue de Miossec et le public est essentiellement composé de jeunes gens d'une vingtaine d'années. Il est donc plus compliqué de se frayer un chemin pour obtenir sa bière et pas de soupe à l'horizon. Qu'importe, la 1ère partie commence. Elle est assurée par 2 jeunes anglais, respectivement chanteur/guitariste et percussionniste du groupe Brother and Bones. Ils nous expliquent que les 3 autres membres de leur formation n'ont pas pu les rejoindre, bloqués par la neige. Leur prestation sera donc purement acoustique ce soir. La claque a été de taille. Richard Thomas a été époustouflant de présence et de musicalité une demie heure durant. Avec son look de bûcheron, anachronique au possible, il met tout le monde d'accord. Sa voix est magnifique, passant avec une facilité déconcertante d'une intonation... Lire la suite

Fink + Ben Howard

Critique écrite le 23 mars 2010, par Cabask

Le Poste à Galène - Marseille 19 mars 2010

Fink + Ben Howard en concert

Ce vendredi Le Poste à Galène affichait complet pour la venue de Fink dans la cité phocéenne. Je l'avais découvert par hasard en zappant sur une chaîne de jeux vidéos et captivé par le titre entendu, j'usais depuis ses 3 albums avec grand plaisir. J'étais donc impatient de voir le phénomène venu d'outre Manche en live. La première partie était assurée par Ben Howard, un jeune surfeur anglais seul avec sa guitare acoustique. Durant une bonne demie heure, il m'a littéralement soufflé, maîtrisant à merveille et simultanément le chant, la guitare et les percussions (sur cette même guitare). Son jeu, tout en rythme, tantôt en posture classique, tantôt avec son instrument couché sur les jambes était bluffant de feeling. Même, quand il commençait lentement a capela, il finissait toujours par emporter le public en lui faisant taper la mesure. Ce dernier lui a d'ailleurs réservé l'accueil qu'il méritait. Il m'avait rarement été donné de voir un musicien remplir autant l'espace sonore à lui seul, véritable homme orchestre. La tête d'affiche de la soirée est ensuite arrivée seule sur scène, entamant le fameux titre qui m'avait fait m'intéresser à lui, Pretty little thing. Notre ami, visiblement en forme s'en donne à cœur... Lire la suite