Accueil Benoit Paillard en concert
Mardi 20 août 2019 : 11775 concerts, 25623 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


Pianiste de jazz et musique improvisée. A l'image de la démarche de Paul Bley, Keith Jarrett, Richard Beirach mais aussi Brad Mehldau, Kenny Werner, ses compositions sont conçues autour de thèmes et variations mêlant lyrisme et rythmes soutenus.

Site

Benoit Paillard en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Benoit Paillard : l'historique des concerts

Sa.

10

Nov.

2018

Christophe Leloil en concert
Duo Leloil / Paillard Benoit Paillard | Christophe Leloil
Roll'Studio - Marseille (13)

Sa.

04

Mars

2017

Benoit Paillard Trio Roll'Studio - Marseille (13)

Sa.

10

Sept.

2016

Christophe Leloil en concert
Duo Leloil/Paillard Christophe Leloil | Benoit Paillard
Roll'Studio - Marseille (13)

Ma.

13

Mai

2014

Sa.

03

Mai

2014

Sam Favreau en concert
Benoit Paillard trio Benoit Paillard | Sam Favreau | Cédrick Bec
Roll'Studio - Marseille (13)

Ma.

18

Mars

2014

Benoit Paillard & Julien Baudry Benoit Paillard | Julien Baudry
Théatre Jean Le Bleu (04)

Ve.

17

Janv.

2014

Julien Baudry & Benoît Paillard Benoit Paillard | Julien Baudry
Théâtre Comoedia - Aubagne (13)

Ve.

09

Août

2013

Cruis en Jazz en concert
Benoît Paillard Trio Cruis en Jazz | Benoit Paillard
Cour du Cloître - Cruis (04)

Benoit Paillard : les dernières chroniques concerts 2 avis

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6)

Critique écrite le 03 août 2012, par Mcyavell

Radisson Blu - Marseille 20-21 juillet 2012

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) en concert

De retour au Solaris, le bar du Radisson Blu, son étrange papier peint, ses Aftersjazz animés jusqu'au bout de la nuit par Christophe LeLoiL. Chronique 2 : soirées des 20 et 21 juillet : Cool Stuff Ces deux soirées qui présentaient le même programme se sont révélées à l'arrivée très différentes. Le vendredi, on était déjà dans l'ambiance "cool stuff" dès le Parc Longchamp. En effet, les prestations de Térez Montcalm et Stacey Kent n'étaient pas les plus endiablées de la semaine. Et le festivalier en ressortait détendu - sauf ceux horrifiés par leurs reprises respectives de C'Est Extra (avec une pauvre guitare en lieu et place des violons !) et Ces Petits Riens (avec oubli de la césure entre "Faut être à moi" et "tié fou" !!) Le puriste psychopate qui est en moi avait besoin de se calmer. Et l'after y contribua grandement. Si Ferré et Gainsbourg se sont retournés dans leur tombe, ici, ni Miles, ni Duke, ni Thelonious n'en a fait de même. Pour ces deux soirées, le quartet a changé avec le programme : Christophe LeLoiL est toujours là bien sûr. Mais la rythmique est le premier soir assurée - c'est le mot qui convient - par Benoit Paillard (piano), Eric Surmenian (contrebasse) et Thierry Larosa (batterie). Et comme Thomas... Lire la suite

Francesco Castellani et Benoit Paillard (Festival Jazz Sur La Ville)

Critique écrite le 17 octobre 2010, par Mardal

Roll' Studio - Marseille 16 octobre 2010

Francesco Castellani et Benoit Paillard (Festival Jazz Sur La Ville) en concert

Au Roll' Studio, ce soir, le patron, Claude Norbert nous présente dans le cadre de "Jazz sur la ville" un duo : Benoît PAILLARD, Piano Francesco CASTELLANI, Trombone Le trombone est un instrument que l'on retrouve dans de nombreuses formations, quand elles sont étendues (du type big band en jazz ou orchestre symphonique en classique) et c'est rare de le voir mis ainsi à l'honneur : c'est ce qui m'a attiré en ces lieux ce soir. Je ne serai pas déçu. Francesco CASTELLANI, tromboniste italien, annonce un programme de standards. Les musiciens commencent avec Alone together et dès les premières notes, le temps suspend son vol. Le morceau est un éloge à la lenteur, il opère d'entrée, sans crier gare, une mise en abîme. D'accord pour l'immersion totale, Francesco. Le piano joue des notes très courtes selon un rythme saccadé, imprévisible, qui accompagnent fort judicieusement, car tout en contraste, les longs soupirs glissando inhérents au trombone. On pense inévitablement au grand Thelonious Monk, mais avec un doigté plus léger. S'il est vrai que le musicien de jazz est assujetti à des grilles d'accords, Benoît PAILLARD nous le fait oublier, il semble en être affranchi. La contrainte structurelle du morceau, toujours présente,... Lire la suite