Accueil Détroit en concert
Mercredi 22 novembre 2017 : 11572 concerts, 24726 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


L'ex chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, se lance dans une carrière solo en compagnie du bassiste et songwriter Pascal Humbert, ex Sixteen Horsepower et Passion Fodder... Horizons, premier album de Détroit, le nouveau groupe de Cantat, est sorti le 18 novembre 2013. Bertrand Cantat a joué aux Eurockéennes de Belfort fin juin 2012 avec Amadou & Mariam, avec qui il a collaboré sur leur dernier disque (comme sur le dernier opus de Shaka Ponk d'ailleurs). En concert partout en France avec Détroit en 2014 ! A lire, la chronique du 1er concert de Détroit à la Coopérative de mai, à Clermont-Fd, le 11 avril 2014...

Site

Détroit en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Détroit : l'historique des concerts

Sa.

03

Juin

2017

Sa.

13

Déc.

2014

Détroit (Bertrand Cantat et Pascal Humbert) Zenith Nantes - Saint-Herblain (44)

Ve.

12

Déc.

2014

Je.

11

Déc.

2014

Détroit (Bertrand Cantat et Pascal Humbert) Halle Tony Garnier - Lyon (69)

Ve.

05

Déc.

2014

Détroit (Bertrand Cantat et Pascal Humbert) Espace Avel vor - Plougastel-Daoulas (29)

Me.

03

Déc.

2014

Détroit (Bertrand Cantat et Pascal Humbert) (Complet) Zenith Paris La Villette - Paris (75)

Ma.

02

Déc.

2014

Ve.

28

Nov.

2014

Détroit : les dernières chroniques concerts 21 avis

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey

Critique écrite le 05 juin 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 3 juin 2017

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey  en concert

Très beau moment passé en compagnie de Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound à l'occasion de la lecture/concert organisée à La Coopé pour présenter le projet Condor Live, une adaptation du dernier livre de Caryl Férey... Très impliqué dans le projet, l'auteur de "Condor " est d'ailleurs là en début de soirée pour présenter brièvement ce qui va suivre avec charisme, originalité et beaucoup d'humour (très bon passage sur Clermont cité du pneu et de la défaite en finale, même si pour les dons de pronostiqueur sportif, il faudra repasser !). Sans plus de blabla et sans aucune décorum, Bertrand Cantat (voix, harmonica), Marc Sens (guitare électrique, archer) et Manusound (bidouillages de machines, basses) arrivent sur scène sous une chaleureuse ovation du public du club de La Coopé, composé de fans de Noir Désir, de Détroit et des œuvres de Férey. On entre directement dans le vif du sujet, les trois hommes se proposant d'embarquer l'assistance dans une heure de trip où mots et musiques se mélangent à merveille pour stimuler la psyché. Tel un chamane et en bon disciple de Jim Morrison, Cantat incarne à la perfection les textes, tout en créant des mélodies ou en délivrant de prenantes incantations. Un peu dur d'accès au premier... Lire la suite

Détroit

Critique écrite le 04 décembre 2014, par Lol

Zénith de Paris 3 decembre 2014

Détroit en concert

Troisième passage et 9ème date parisienne en 6 mois pour Détroit. Apres la Cigale et l'Olympia, le groupe de Bertand Cantat s'arrêtait en fin de tournée dans un zénith de Paris bourré à craquer. Si la set list n'a que très peu varié entre ces 3 escales parisiennes, la montée en puissance du combo s'est confirmée de belle manière, d'autant que Cantat, pour cette dernière date parisienne, avait retrouvé une aisance vocale digne des années Noir Désir. Mais plus que la voix et la set list, c'est surtout la cohésion du groupe et l'intensité et la puissance des interprétations qui ont atteint des sommets lors de ce concert. Encore plus soudé qu'à l'Olympia, Détroit est désormais un groupe accompli qui fait d'avantage que de mettre en valeur la voix et le charisme de son chanteur. Il la soutient, l'assiste et l'emmène encore plus loin en passant par des improvisations, des crescendos, des breaks et des envolées dantesques. La récente parution d'un album live, capté lors des concerts de la Cigale de juin dernier, semble du coup être une erreur stratégique tant les concerts de cette fin de tournée ont été supérieurs en tous points à ceux du début. Le concert du Zénith de Paris n'aurait pas eu ce côté... Lire la suite

Détroit + Samuel Ka

Critique écrite le 27 novembre 2014, par Marcing13

Dock des Suds Marseille 21 novembre 2014

Détroit + Samuel Ka en concert

Pour ceux qui me lisent, j'ai l'habitude de réserver un "A ne pas manquer" aux (bons) festivals, réservant un bon "Bien" quand je m'éclate à un concert. Et à vrai dire, avec le passé sulfureux de Bertrand Cantat, je n'envisageais pas je dois le dire pas lui réserver la note maximale et un tel traitement de faveur dans ma critique. Il est vrai que j'ai tellement senti une certaine méfiance de la part de mon entourage en disant que j'allais voir Détroit, tant ce groupe est marqué par l'image de Bertrand Cantat, un nom qui à lui seul provoque très souvent le rejet et parfois l'admiration sans borne, que je partais à ce concert avec une certaine méfiance. Pourtant, je pense que cet homme s'est montré patient et plutôt discret et a suffisamment travaillé pour se rebâtir une nouvelle crédibilité musicale en s'associant au bassiste Pascal Humbert pour sortir un album magnifique. Aussi, me semblait-il que cette tournée méritait qu'on s'y intéresse ! Tirant d'un trait le passé sur un homme dont beaucoup n'espérait pas le voir faire un retour sur scène, je me rendais donc aux Docks des Suds assez tôt pour voir Samuel Ka dont on m'avait dit le plus grand bien. Et en effet, le chanteur/guitariste de Dupain nous aura proposé un live de très... Lire la suite

Détroit

Critique écrite le 22 novembre 2014, par Vand

Dock des Suds, Marseille 21 novembre 2014

Détroit en concert

Avant toute chose, pour ceux qui liront ce billet, je tiens à préciser que tout ce qui va suivre est du domaine du PERSONNEL. Je me contrefous de dire que les éclairages étaient magnifiques, la salle comble, qu'il n'y a pas eu de pains, que les gens applaudissaient. Aussi ne venez pas me reprocher mon manque d'objectivité, je n'en ai jamais rien eu à foutre, d'autres le feront d'ailleurs bien mieux que moi. Ce point étant éclairci, allons-y pour mon compte-rendu. Parce que cela fait plus de dix ans que je traine mes pieds à des tonnes de concerts dans des salles associatives, j'ai totalement perdu l'habitude d'arriver à l'heure indiquée. Le temps de ravitailler le falafel syndical avec ma gonzesse, et nous voici parachutés par le tram aux Docks des Suds vers 21h, l'organisateur ayant mentionné l'ouverture de Sam Ka (alias Sam Karpiena, très connu des noctambules amateurs de concerts marseillais) à 20h, il était absolument certain que je ne le verrais pas dans ce lieu immense. Pas grave, les occasions de le recroiser dans des lieux plus intimistes seront légions j'en suis certain. Le public a pris de l'âge. Une moyenne estimée à la quarantaine haute, finalement ceux qui étaient ado à l'âge d'or de qui-vous-savez. Ca sera... Lire la suite