Accueil Biocide en concert
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.


Entre groove et métal. Rythmes psycho(chaos)tiques et obsessionnels, influences 70's.

Biocide : vos chroniques d'albums
Site

Biocide en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Biocide : l'historique des concerts

Sa.

11

Avril

2009

Biocide + NLCDTP Biocide | NLCDTP
Espace Babylone - Briançon (05)

Ve.

20

Fév.

2009

Kazahar + Biocide + Lizzard Metro Espace - Thiers (63)

Je.

22

Mai

2008

Di.

18

Mai

2008

Morphey + Biocide Biocide | Morphey
Parc Borély - Marseille (13)

Je.

15

Mai

2008

Kunamaka + Biocide Biocide | Kunamaka
Balthazar - Marseille (13)

Sa.

23

Juin

2007

Cap'Tain Carnasse & sa momie en concert
Biocide + Cap'Tain Carnasse & sa momie Biocide | Cap'Tain Carnasse & sa momie
Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

02

Sept.

2006

Ve.

01

Sept.

2006

Biocide : les dernières chroniques concerts 8 avis

Big Royal Kunamaka Orchestra + Biocide

Critique écrite le 16 mai 2008, par Mystic Punk Pinguin

Le Balthazar - Marseille 15 Mai 2008

C'est dans un Balthazar bien vide que je pénètre pour assister à un putain de concert bien scotchant. Tant pis pour les absents, vous avez manqué quelque-chose d'excellentissime. On se doutait bien à l'écoute du disque du Big Royal Kunamaka Orchestra qu'on allait à la rencontre d'un groupe halluciné capable d'un truc énorme. Mais bon, avec les groupes déjantés on a toujours l'appréhension qu'ils en fassent un peu trop. Et c'est ce que je me dis voyant arriver un mec en costume de bourreau (collant noir, torse nu, collant noir sur le visage, chaînes au poignée..), aïe c'est parti pour du grand guignol. En fait non, c'est tout simplement bluffant. Le groupe débarque (guitare, basse, clavier & contrebasse électrique, batterie, chant), habillés tous en noir avec un brassard avec l'insigne du groupe. Dès le premier morceau, le chanteur se fait théâtral, à mi-chemin du baryton d'opéra classe et du Dr Frank-N-Furter... Il est capable de moduler sa voix d'un son caverneux à des hurlements stridents, parfois à la Nosfell. Il sera le Mr Loyal de la soirée, introduisant les morceaux, qui parlent de transformation en zombie et autres histoires de... Lire la suite

Biocide

Critique écrite le 03 septembre 2006, par Royal Bidet 2

Intermediaire - Marseille 01 septembre 2006

C'était ma première avec Biocide en live; dans un intermédiaire rempli à moitié, et avec un volume sonore qui flirte avec le limiteur de bruit, (tu joues trop fort, le jus est coupé). Et ben c'était une bonne claque, groupe hyper carré, deux guitaristes qui riffent comme des malades, basse sexy qui tape fort, et batterie impressionnante, pour des morceaux ultra efficaces qui t'empêchent de rester assis trop longtemps. On passe par beaucoup de styles, métal,... Lire la suite

Gojira + Têtes Raides + Biocide + Skort (Class'Eurock 2006)

Critique écrite le 11 juillet 2006, par Vand

Parc Jourdan - Aix en Provence 6 Juillet 2006

A l'entame de l'été les concerts se font plutôt rares, aussi c'est avec joie qu'on se rend Zhou et moi à cette affiche très intéressante et pour le moins écclectique de ce Class'Eurock 2006 ! Garage à la wanégaine dans les rues d'Aix : Marche arrière de 200m à l'aveuglette, petit frein à main pour un demi-tour d'anthologie, déplacement des gros containers pour se garer, et Zhou qui ne vomit à aucune de ces trois épreuves, il commence à se durcir le garçon ! Lorsque nous arrivons on remarque que 1/ y'a beaucoup de monde 2/ la caisse "invit'" est une invention merveilleuse 3/ nous qui voulions voir Skort, on est (presque) pas à la bourre. Skort donc, groupe de Metal Crossover (comme on s'autorise à dénominer dans les milieux autorisés), avec une caractéristique qui a tendance à se démocratiser un max ces derniers temps (même s'ils peuvent se targuer d'exister depuis un bon petit moment) : une nana au coffre impressionant accompagnée de rythmiques aux influences metalcore/néo-métal. Beeeen la chanteuse a d'la voix, c'est évident que lorsqu'on l'entend hurler on ne peut que constater que ça ressemble beaucoup à Candice de Eths, à la nuance près que Candice joue l'aguicheuse ultra-provoc', alors que misSkort se donne plutôt des airs de... Lire la suite

Sleeppers + Makoto Kawabata & Jean-François Pauvros + Biocide (Les Volcaniques de Mars 2003)

Critique écrite le 15 mars 2003, par Pierre Andrieu

Pocoloco, Clermont-Ferrand 14 mars 2003

La soirée "Soucoupes Violentes" du festival Les Volcaniques de Mars a permis de se chauffer les oreilles avec Biocide, de revoir avec plaisir le groupe bordelais Sleeppers et de découvrir les ovnis Makoto Kawabata & Jean-François Pauvros. Les Marseillais de Biocide commencent la soirée devant un public peu nombreux et mou. Seule une jeune fille énervée pogote en incitant les autres à faire de même, en vain... Cet immobilisme n'est pas dû à la prestation de Biocide, les quatre métalleux ne ménageant pas leurs efforts pour séduire le public métal/noise. Puissants sur scène et cherchant à explorer de nouvelles voies, Biocide mérite d'être découvert par les "Metal addicts"... C'est avec un plaisir non dissimulé qu'on recroise la route du groupe bordelais Sleeppers après le festival Osmose en 2001. Le set de Sleeppers a déchaîné les passions ; le public, désormais en nombre, se massant contre la scène pour communier avec les musiciens dans une sorte d'orgie sonique. Ce groupe survolté et tendu comme un arc s'appuie sur une rythmique en acier trempé pour décocher des flèches empoisonnées de guitares/hurlements dans le cœur des fans de noisy métallique. Le guitariste/chanteur est particulièrement impressionnant pour ses... Lire la suite

Biocide : les chroniques d'albums

Biocide : NARKOSIA LE GRAND SOMMEIL

Chronique écrite le 12/09/2002, par Hum !

Biocide : NARKOSIA LE GRAND SOMMEIL

Annoncé depuis pas mal de temps le nouveau Biocide est enfin arrivé, et je ne vous conseille pas de passer à côté avec sa belle enveloppe cartonnée rouge ! Passons sur les grands noms qui ont participé à l'enregistrement pour nous régaler des 15 morceaux (pour 73 minutes de musique). Si au niveau des paroles (en français pour la plupart) certains textes critiques peuvent paraître un tantinet naïfs ou convenus pour le style, au niveau musical en revanche rien à redire. C'est carré et varié (bien que tout bien rock !). A des morceaux de "pur"... Lire la suite