Accueil Björk en concert
Dimanche 10 décembre 2017 : 10641 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Du rock à la techno en passant par l'électro pop 'n world, la petite Björk venue du froid vous réchauffera le coeur et le corps... Le nouvel album de la diva islandaise s'intitule Biophilia, c'est un très original projet multimédia disponible sur plusieurs supports novateurs... Björk est en concert le 3 juin 2018 au festival We Love Green à Paris...

Björk : vos chroniques d'albums
Site

Björk : tous les concerts

Björk : l'historique des concerts

Lu.

20

Juillet

2015

Les Nuits de Fourvière en concert
Les Nuits de Fourvière 2015 : Björk Les Nuits de Fourvière | Björk
Théâtre antique de Fourvière - Lyon (69)

Sa.

22

Nov.

2014

Bjork - Biophilia Live : Projection Exceptionnelle du Live au mk2 Bibliothèque MK2 Bibliothèque - Paris (75)

Lu.

11

Mars

2013

Caprices Festival en concert
Caprices Festival - 11 Mars 2013 Caprices Festival | Björk
Chapiteau - Crans Montana (Ch)

Ve.

08

Mars

2013

Ma.

05

Mars

2013

Björk : les dernières chroniques concerts 18 avis

Björk (Festival de Nîmes 2012)

Critique écrite le 06 juillet 2012, par Pierre Andrieu

Arènes de Nîmes 27 Juin 2012

Björk (Festival de Nîmes 2012) en concert

Sublime concert de Björk aux Arènes de Nîmes le 27 juin 2012 à l'occasion du festival de Nîmes, organisé dans un endroit magique et chargé d'histoire, tout à fait adapté pour ce type de réunion estivale... Plantons le décor : de passage dans le Sud, une bonne âme (merci !) nous donne 2 billets pour assister au show de la diva islandaise et, hop !, nous voilà dans la très belle ville du Gard, à attendre le spectacle de celle qui vient de sortir l'album Biophilia. Le très nombreux et bigarré public (venant des tribus électro, pop, gothique, gay, curieux, fans de musique, bobos... ) se dirige vers les superbes Arênes, il fait une belle chaleur, le ciel est dégagé, l'on se faufile jusqu'à notre place et l'on attend en admirant le lieu puis le ciel... Pas de première partie, Björk commence donc sa prestation peu après 21 heures, en plein jour, ce qui est un peu dommage pour les lumières et les projections en fond de scène... Comme le titre inaugural, Cosmogony, est absolument remarquable, on oublie tout et l'on se laisser bercer par la voix de fée lyrique de la belle venue du froid. Qui porte une robe bleue de prêcheuse comme dans une église noire américaine (qui a parlé de Sister Act ?) et arbore une touffe de cheveux roux assez... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2007 3/3 : Housse de Racket, Devotchka, Nelson, (Kelis, Kings of Leon, Just Jack), Faithless, Craig Armstrong, Björk (Bjork)

Critique écrite le 01 septembre 2007, par Philippe

Parc de St Cloud, Paris 26 août 2007

(mon) Rock en Seine 2007 3/3 : Housse de Racket, Devotchka, Nelson, (Kelis, Kings of Leon, Just Jack), Faithless, Craig Armstrong, Björk (Bjork) en concert

Le samedi c'était par ici ! Pour ce troisième et dernier jour, une évidence s'impose : il y a comme un énorme trou d'air dans l'après-midi ! Pas assez motivé par Bat For Lashes (la dernière sensation indie, qui ressemble surtout sur album à du Björk unplugged, mais enfin Pierre a aimé sur scène !). Par contre les très Crampsiens The Horrors jouent en début d'aprème : il faut donc foncer ! Traverser Paris à 7 personnes n'est pas anodin, c'est donc en sueur et juste à temps, après avoir trahi les plus lents, qu'on arrive ... devant un petit panneau à l'entrée "The Horrors - annulé". Carton rouge à l'organisation : il le savaient très certainement déjà hier. Fait ch... ! Commence alors une longue errance à la recherche de la tête d'affiche perdue - ou du bon groupe non repéré... On passe ainsi un moment à Housse de Racket, Scène de l'Industrie, groupe de rock parisien d'une bêtise assumée et revendiquée, chantant à peu près aussi mal que les Naast mais eux, sans se prendre pour les Kinks... Affublés de costumes type Bjorn Borg 1979, et d'instruments qui semblent du même âge (ah, le piano-guitare, toute une époque !), ils pratiquent un disco-rap-funk-rock décérébré et plutôt rigolo qui peut rappeler dans ses meilleurs moments l'oeuvre... Lire la suite

Kings of Leon + Bat For Lashes + Björk + Devotchka + Bromheads Jacket + Mark Ronson + Housse de Racket (Rock en Seine 2007)

Critique écrite le 27 août 2007, par Pierre Andrieu

Parc de Saint-Cloud, Paris 26 août 2007

Kings of Leon + Bat For Lashes + Björk + Devotchka + Bromheads Jacket + Mark Ronson + Housse de Racket (Rock en Seine 2007) en concert

Troisième et dernier acte pour l'édition 2007 de Rock en Seine, après deux journées bien remplies (Arcade Fire, The Hives, The Shins, Dinosaur Jr, Hey Hey My My, Rodeo Massacre, Dizzee Rascal, M. I. A. et Rock & Roll,le vendredi, The Jesus And Mary Chain, Cold War Kids, Jarvis Cocker, CSS, The Fratellis et Hellogoodbye, le samedi)... Un ras de marée humain (un peu moins important toutefois que celui constaté pour Radiohead l'an passé) a submergé le site du parc de Saint-Cloud pour assister au concert - décevant - d'une Björk en pilotage automatique. Le seul concert des surpuisants Kings Of Leon sur la grande scène était néanmoins de nature à justifier le déplacement. Retour sur une belle journée ensoleillé riches en bons moments... Bat For Lashes : immédiatement captivant. © Nicolas Joubard Dès 14 heures, Bat For Lashes place les débats à une altitude très élevée... Sa musique, entre Björk, Kate Bush et CocoRosie, provoque des sensations inédites, grâce à une voix prenante, des arrangements audacieux et des musiciennes inspirées... Les tenues des quatre protagonistes sont futuristes et plutôt avant gardistes/branchées, mais l'attitude est naturelle, simple et décontractée. Pas de caprice de star donc, mais des morceaux... Lire la suite

Miss Kittin & The Hacker + Björk

Critique écrite le 10 septembre 2007, par Floribur

Pont du Gard & Arènes de Nimes 19 Juillet & 23 Août

Miss Kittin & The Hacker + Björk en concert

MIS KITTIN & THE HACKER - Pont du Gard, jeudi 19 juillet 2007 BJÖRK - Arènes de Nîmes, jeudi 23 août 2007 Petite chronique groupée de deux stars de l'électro, de styles, générations, nationalités et tailles différents, mais groupées ici du fait de leur passage à peu de temps d'écart dans deux hauts lieux de la Romanité en Gaule narbonnaise -le Pont du Gard et les arènes de Nîmes-, mais aussi du fait qu'ayant eu la chance de voir les deux, le constat que j'en fais est celui d'une grande satisfaction doublée d'une paradoxale légère déception dans les deux cas. MISS KITTIN, d'abord, dont j'ai pu découvrir une des rares prestations live à proximité du célèbre aqueduc romain, le 19 juillet. (photo DjXphil) Elle n'était pas seule aux commandes, si ce n'est celles de la programmation, puisque la grenobloise avait carte blanche pour animer la soirée, et elle avait choisi pour cela des complices de qualité. Un certain Arnaud Rebotini d'abord avait la "charge" d'accompagner le somptueux coucher du soleil sur les vieilles pierres antiques. Nous ne pûmes hélas pas trop en profiter, occupés que nous étions à circuler sur le pont puis à patienter 3 bons quarts d'heure pour se faire servir des bières à un bar à l'entrée du site. Mais... Lire la suite

Björk : les chroniques d'albums

Björk (Bjork) : Volta

Chronique écrite le 18/05/2007, par Philippe

Björk (Bjork) : Volta

Qui a osé dire que Björk Guðmundsdóttir était ridicule dans cet accoutrement mi Orangina-mi Dodo ? Pas nous ! Chacun sait depuis longtemps qu'il vaut mieux ne pas se moquer : la muse islandaise et sa voix de corps unique, ont toujours une ou deux tendances créatives d'avance ! Après avoir somme toute écrit les trois plus beaux albums d'électro-pop des années 90, une jolieVespertine à la maison, une vingtaine de collaborations, et un coffet de 4 Live Box définitif et sublime en 2003, elle nous a plus récemment déconcerté avec des vocalises expérimentales dignes de Mike Patton (l'étrange Medulla nous a laissé un peu sur notre faim). Revoici un album plus ouvert, une sorte de synthèse visant à réunifier les fans (un peu comme Radiohead et son Hail to the Thief), qui perd en originalité ce qu'il gagne en écoutabilité. Cela dit la très plaisante Earth Intruders rappelle en ouverture les origines (forcément) extra-terrestres de... Lire la suite

Björk : VESPERTINE

Chronique écrite le 10/05/2003, par La princesse déjanté

Tout simplement génial ! Avant je n'étais pas une grande fan de Bjork. Mais quand j'ai écouté pour la première fois le CD Vespertine, je me suis sentie... comme transportée dans un étrange rêve ! C'était super. Cet album est à écouter sans modération. A écouter de préférence le...

Björk : VESPERTINE

Chronique écrite le 03/09/2001, par Christine

Si vous avez aimé "Selma Song" vous adorerez "Vespertine". C'est un album dans la continuité de Dancer in the Dark, doux, pensé et fort. Un équilibre fragile entre la musique, le chœur et la voix de Bjork. Une comptine jouée par une boite à musique, réhaussée d'un Chœur...

Björk : Vidéo

Björk : écoute