Accueil Blackstrobe en concert
Jeudi 23 novembre 2017 : 11708 concerts, 24728 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Mix méchamment diabolique entre beats électroniques infectieux, guitares agressives et chant gravement tétanisant, Black Strobe marque les esprits ! Mené par Arnaud Rebotini, Black Strobe transcende les genres. Alliant la noirceur du punk aux raffinements de l'electro, en ajoutant une touche de disco, le fondateur et pilier du groupe livrera un set sans concession : un gigantisme rock magnifié par la passion du dancefloor.
Influences:
Trent Reznor, My Bloody Valentine, Bo Diddley, Depeche Mode

Blackstrobe : vos chroniques d'albums
Site

Blackstrobe en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Blackstrobe : l'historique des concerts

Sa.

21

Nov.

2015

Picardie Mouv' en concert
Picardie Mouv' : The Shoes + Black Strobe - Miss Tick - Shawny - Panipoke - KhÂrÔn - Edgar Picardie Mouv' | The Shoes | Blackstrobe
Le Splendid - St Quentin (02)

Sa.

07

Nov.

2015

H-Burns en concert
H Burns, Jeanne Added, Isaac Delusion, Black Strobe Blackstrobe | H-Burns | Jeanne Added
Salle des Fêtes - Quessoy (22)

Ve.

21

Août

2015

Pully For Noise Festival en concert
Pully For Noise 2015 - Jungle -- Owen Pallett - Black Strobe Pully For Noise Festival | Blackstrobe | Owen Pallett | Jungle
Site des 4 Vents - Pully (CH)

Sa.

06

Juin

2015

Festival Yeah! en concert
Michel Cloup Solo - Forever Pavot - Steeple Remove - Black Strobe - Movie Star Junkies - Fujiya & Miyagi Festival Yeah! | Blackstrobe | Steeple Remove | Fujiya & Miyagi | Movie Star Junkies | Forever Pavot | Michel Cloup Duo
Chateau - Lourmarin (84)

Sa.

23

Mai

2015

Imaginarium Festival en concert
Imaginarium Festival 2015 : The Avener - Danger - Bigflo & Oli - Black Strobe - ALB - Talisco - Cotton Claw Imaginarium Festival | Blackstrobe | Danger | Bigflo & Oli | Talisco | Alb | The Avener
Le Tigre - Margny-les-Compiegne (60)

Me.

25

Fév.

2015

Les Nuits de l'Alligator en concert
Les Nuits De L'alligator 2015 : Blackstrobe + Sarah Mccoy Les Nuits de l'Alligator | Blackstrobe | Sarah McCoy
La Maroquinerie - Paris (75)

Sa.

07

Fév.

2015

Black Strobe + PremiÈre Partie File 7 - Magny le Hongre (77)

Ve.

30

Janv.

2015

Festival du Schmoul en concert
Festival Du Schmoul : Black Strobe - Naive New Beaters - 13th Hole - Bombay Show Pig - News From Sky - Strup X Festival du Schmoul | Blackstrobe | Strup X | Naive New Beaters | Bombay Show Pig | 13th Hole
Salle des fêtes - Bain de Bretagne (35)

Blackstrobe : les dernières chroniques concerts 8 avis

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate

Critique écrite le 03 octobre 2014, par Phil2guy

La Friche Belle de Mai-Marseille 25 Septembre 2014

Festival Marsatac-Young Gods-Black Strobe-Kid Karate en concert

Et me voilà à la Friche Belle de Mai pour la soirée " rock " de cette édition 2014 du Festival Marsatac. Comme chaque année, les organisateurs réservent justement une soirée pour ceux qui ne sont pas forcément touchés par de pures réjouissances électroniques. Et l'affiche de ce soir est plus qu'attrayante. J'arrive malheureusement trop tard pour écouter Date With Elvis et leur punk'n'blues (terme qui change un peu de " garage ", que j'ai l'impression d'avoir employé à tout va ces derniers temps) et l'electro house de Publicist qui jouent sur le toit terrasse. Je redescends vers le Cabaret Aléatoire où va commencer le concert de Kid Karate, un jeune trio irlandais, qui pratique une espèce de disco punk très énergique, brut et dansant. Le guitariste-chanteur ne s'économise pas ; son jeu est tranchant et son chant très lyrique et expressif. Le bassiste moustachu s'agite comme un ver luisant et le batteur, placé à l'avant scène, cogne sans relâche sur ses fûts. Il y a de discrètes boucles electro à l'arrière plan qui font office d'arrangements. Si deux ou trois morceaux sont assez accrocheurs, l'ensemble est un peu inégal en terme de compositions mais les trois gonzes de Kid Karate tiennent très bien la scène et parviennent sans... Lire la suite

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe

Critique écrite le 26 septembre 2014, par Philippe

Friche Belle de Mai, Marseille 25 septembre 2014

(mon) Marsatac 2014 : Date With Elvis, Publicist, Kid Karaté, The Young Gods, Black Strobe en concert

Première soirée de Marsatac, qui a eu la gentillesse cette année de regrouper la plupart des groupes de rock ce soir, en tout cas les plus intéressants, nous donnant l'occasion d'éviter les enchaînements parfois laborieux entre nos amis les branleurs de mulots électro. Sympa aussi, le retour à la Friche ! Le festival n'était pas revenu ici depuis trois ans déjà. A mon goût et depuis 10 éditions nomades, c'est pourtant l'endroit où Marsatac exprime le mieux son identité urbaine. Et surtout, sans qu'on ait l'impression d'être à la Fiesta des Suds avec juste une autre déco... Si les programmateurs ont pris l'initiative intéressante de redéfinir la zone investie dans la Friche, il y a ce soir quelques choix un peu discutables. 2 scènes c'est super, mais seulement si on alterne ! Si c'est pour passer le début de la soirée sur l'une (le toit-terrasse) et finir dans l'autre (le Cabaret Aléatoire), ça fait un peu gadget quand même. Par ailleurs, pas de choix ni de plan B puisque les concerts ne se chevauchent pas, et des enchaînements parfois longuets entre les concerts. Côté positif, ça laisse tout le temps de blablater avec les copains et copines, toujours nombreux dans ce festival et surtout, en ce qui me concerne, lors des dates "rock".... Lire la suite

Black Strobe

Critique écrite le 23 décembre 2013, par Arnaud D

Portail Coucou - Salon de Provence 30 Novembre 2013

Black Strobe en concert

Notre histoire avec Arnaud Rebotini et même le Portail Coucou auraient pu ne jamais commencer. Pour Arnaud, nous avons vu les premières minutes de son concert Techno au Cabaret Aléatoire, après Le Chapelier Fou et mXcT. Mais, l'heure tournant, la fatigue venant sur un plateau si long et un Set Techno pas assez prenant (pour commencer tout du moins) ont eu le dernier mot et nous sommes rentrés à la maison. Et ce soir , rien ne nous prédestinait à le voir, nous avions même prévu d'aller voir Indochine au Dôme de Marseille. Mais, au dernier moment, l'accréditation n'a pas été acceptée ... Donc un soirée "Libres comme l'air" s'est ouverte à nous ! Pour le Portail Coucou, nous ne comptons pas le nombre de concerts que nous aurions voulu y voir mais, à chaque fois, nous avions du remettre ça à cause d'un autre projet. C'était sans compter sur le destin... Lire la suite

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song)

Critique écrite le 27 mai 2013, par Sami

Paloma, Nimes 24 et 25 Mai 2013

Breeders, Dinosaur Jr, Daniel Johnston, Jesse Boykins III, Busy P, Jackson and his computer band...(Festival This Is Not A Love Song) en concert

Nimes, troisième soir du festival. (les premiers soirs c'était ICI) Les grandiloquants Birth Of Joy enflamment la grande scène avec un chanteur habité et un clavier groovy évoquent invariablement les Doors, un bel hommage involontaire à Ray Manzarek disparu la semaine dernière de la part des programmateurs qui nous ont encore gâté ce soir. Avec quelques bas néanmoins, les passablement bourrins Bass Drum Of Death et la synth pop anecdotique de Veto. Et une surprise (enfin demi surprise car on adore le disque) avec le slacker Mac DeMarco et sa jangle pop assez irrésistible. Le Canadien semble autant prendre de plaisir que nous en livrant des versions dynamitées de ses chansons, balançant des blagues aussi couillonnes que les vidéos projetées derrière. Le genre de concert qui file la banane, impossible à retranscrire à sa juste coolitude mais qu'on recommande chaudement. Beau moment soul plus tard avec Jesse Boykins III qui aura joué de malchance dans son horaire de programmation qui chevauchait celui de la tête d'affiche. Les quelques titres vus donnent plutôt envie de le réentendre : si son jeu de scène parait un peu forcé (pourquoi remuer sans arrêt sur une musique aussi calme ?) sa voix et ses musiciens nous ont... Lire la suite

Blackstrobe : les chroniques d'albums

Black Strobe : Burn Your Own Church

Chronique écrite le 25/07/2007, par Pierre Andrieu

Black Strobe : Burn Your Own Church

Mix méchamment diabolique entre beats électroniques infectieux, guitares agressives et chant gravement tétanisant, Black Strobe devrait marquer les esprits avec son album Burn your own church. Si elles déplairont sans doute aux oreilles trop sensibles, les véritables tueries soniques que sont les morceaux de ce groupe français risquent bien de rendre incontrôlables nombre de gens dans les salles de concerts et les clubs. Il faut dire que l'orgie musicale débridée entre les guitares de Trent Reznor, My Bloody Valentine... Lire la suite