Accueil Blanche en concert
Lundi 17 février 2020 : 10704 concerts, 25922 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Blanche en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Blanche : l'historique des concerts

Di.

18

Août

2019

Brussels Summer Festival en concert
Lost Frequencies, Alvaro Soler, Rudimental, Mustii, Blanche, Alice et Moi, Le Manou, Rive, The Pirouettes, MØ Brussels Summer Festival | Lost Frequencies | The Pirouettes | Blanche | Rudimental
Place des Palais - Bruxelles

Ma.

05

Mars

2019

Me.

28

Nov.

2018

Ve.

14

Sept.

2018

Under. Deborah De Luca, Blanche, Quentin Schneider LC Club - Nantes (44)

Me.

25

Avril

2018

Me.

04

Avril

2018

Gambetta - Blanche - Sielle Les Trois Baudets - Paris (75)

Sa.

02

Juillet

2016

Ve.

15

Nov.

2013

Blanche : les dernières chroniques concerts 3 avis

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 2/3 : Joeystarr, Cold War Kids, Blanche, Editors, Abd Al Malik, Maxïmo Park, Olivia Ruiz & guests, Queens of the Stone Age, The Hives, Digitalism ...

Critique écrite le 06 juillet 2007, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 30 juin 2007

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 2/3 : Joeystarr, Cold War Kids, Blanche, Editors, Abd Al Malik, Maxïmo Park, Olivia Ruiz & guests, Queens of the Stone Age, The Hives, Digitalism ... en concert

Pour le Vendredi c'est par ici ! Après une bonne nuit de sommeil et diverses activités reposantes, retour sur le site pour une journée qui s'annonce riche en cadors du rock, mais aussi en divers espoirs à confirmer. Côté ciel, on est plus près de la canicule que du déluge - Libé nous a promis un climat intermédiaire mais sait-on jamais, il est déjà arrivé ici qu'on ait plutôt les deux le même jour ! Samedi, un p'tit black en survet' tient tête à aux dieux du rock en scène On rejoint Joeystarr, déjà vu et apprécié cette année en salle, qui harangue la foule en lui rappelant opportunément l'existence d'un problème - parmi d'autres - dans ce pays désormais de droite : So so so, solidarité, avec les sans-papiers ! qu'il enchaîne avec sa chanson sur la question Hot, Hot. Puis il nous sort son magnifique et terrifiant Métèque au son un peu en surchauffe (il faut dire qu'il est aujourd'hui accompagné d'un vrai groupe batterie-basse-guitare, les Enhancer). Il met en tout cas la grosse ambiance, incomparable avec celles des peigne-culs du WTC la veille. La méchantissime Bad Boy est soutenue par une basse tellurique, et il la fait en entier cette fois-ci, tout autant que cette histoire de 9-3 qu'est d'la Bombe, bébé à base de Po po... Lire la suite

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007)

Critique écrite le 10 juillet 2007, par Pierre Andrieu

Presqu'île du Malsaucy, Belfort 30 juin 2007

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Deuxième soirée riche en bons moments aux Eurockéennes de Belfort 2007. Avec une succession de groupes intéressants avant les têtes d'affiche classieuses et furieusement rock n roll prévues en fin de soirée. Avant la pluie, qui est annoncée pour le dimanche, la journée du samedi se déroule sous un beau soleil pour une foule un peu moins nombreuse que les années précédentes, mais toujours enthousiaste, chaleureuse et prompte à faire un triomphe à un artiste qui mouille sa chemise... Blanche : Les Américains de Blanche ont par exemple l'occasion de jouer sous un "petit" chapiteau - la Loggia - qui répond au quart de tour à leur country rock authentique, épicée et marquante. Les petits protégés de Jack White avaient déjà fait très bonne impression à Rock en Seine il y a de cela trois ans avec leur morceaux inspirés, à la fois délicieusement pop et outrageusement country folk ; et bien, à Belfort, ils confirment parfaitement leur statut d'excellent groupe de scène. Le couple Dan John/Tracee Mae Mille, qui chante admirablement en duo, joue de la guitare stridente et de la basse souple est, en plus, soutenu de belle manière par un joueur de pedal steel guitar, un batteur parfait mais également par le bassiste des... Lire la suite

Blanche + Electrelane + Wax Poetic + Flogging Molly (Rock en Seine 2004)

Critique écrite le 03 septembre 2004, par Pierre Andrieu

Domaine de Saint-Cloud, Paris 27 août 2004

Le tout jeune festival Rock en Seine, initié par le généreux - et visiblement très prospère ! - conseil régional d'Ile de France, a permis à près de 48 000 personnes de profiter du cadre bucolique du domaine de Saint-Cloud en assistant aux concerts donnés sur deux scènes placées aux extrémités du site. Relativement bien organisé pour sa deuxième édition, Rock en Seine devra, pour devenir incontournable sur la route des festivals, mettre un coup de frein sur les prix prohibitifs pratiqués par les stands de boisson et de nourriture, prévoir un accès plus facile au site et miser sur une programmation plus cohérente, même si le côté éclectique du parcours musical 2004 avait ses atouts... Après s'être dirigé au milieu des arbres et autres pelouses (vertes !) et fontaines (claires... ) vers la scène de la cascade, le festivalier curieux et (presque) à l'heure tombe nez à nez avec la "petite" scène, dont beaucoup de festivals se contenteraient... Le groupe américain Blanche vient de commencer son set de country folk blues rock. Le look, la musique et les morceaux des nouveaux chouchous des White Stripes (après The Von Bondies et Whirlwind Heat ) sont originaux et retiennent l'attention. Certes, l'iconoclaste troupe puise son... Lire la suite

Blanche : les chroniques d'albums

Blanche : Little Amber Bottles

Chronique écrite le 09/09/2007, par Pierre Andrieu

Blanche : Little Amber Bottles

Lee Hazlewood peut reposer en paix, le groupe Blanche perpétue la grande tradition des country pop songs authentiques et marquantes. Comme Jarvis Cocker, qui rendait récemment un vibrant hommage à Mr Hazlewood sur scène au festival Rock en Seine, Dan Miller semble avoir baigné toute sa vie dans la musique de ce très grand songwriter. Sa voix gorgée de testostérone et les charmants duos qu'il écrit pour sa Nancy Sinatra à lui - son épouse, Tracee Miller - sont deux preuves irréfutables de la trace indélébile laissée par le célèbre moustachu, inoubliable auteur de These boots are made for walking, Jackson etc ... Pas encore tout à fait au niveau de ces tubes intemporels, Blanche propose néanmoins de bien belles réussites sur son nouvel opus Little Amber Bottles. On pense en particulier aux très accrocheuses... Lire la suite