Accueil Blazing War Machine en concert
Lundi 20 novembre 2017 : 11545 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Une rencontre entre le black métal symphonique (façon Craddle) et le power métal (façon Rammstein).

Site

Blazing War Machine en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Blazing War Machine : l'historique des concerts

Sa.

18

Nov.

2017

Le Tour du Pays d'Aix en concert
Aqme + Blazing War Machine + Wyvern Le Tour du Pays d'Aix | Aqme | Blazing War Machine
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Ve.

06

Oct.

2017

Blazing War Machine Le Vox - La Valette du Var (83)

Sa.

27

Mai

2017

Blazing War Machine Le Moloco - Audincourt (25)

Ve.

19

Mai

2017

Bad Tripes en concert
Blazing War Machine + Cleaver Of The Mist + Bad Tripes Blazing War Machine | Bad Tripes
Le Poste à Galène - Marseille (13)

Sa.

17

Déc.

2016

Mass Hysteria en concert
Festival De Noel #24 - Mass Hysteria - 7weeks - Blazing WAr Machine - Arkan Mass Hysteria | Blazing War Machine | 7 Weeks | Arkan
Centre Culturel Jean Moulin - Limoges (87)

Ve.

04

Mars

2016

Blazing War Machine + Psychobsession Le Poste à Galène - Marseille (13)

Sa.

03

Mai

2014

Bad Tripes en concert
Blazing War Machine + The Cnk + PornoGraphic Messiah + Bad Tripes Hell'electric War Fest | Blazing War Machine | Bad Tripes | The Cnk | Porno-Graphic Messiah
Le Korigan - Luynes (13)

Sa.

04

Mai

2013

Dylath-Leen en concert
Blazing War Machine + Dylath-leen + Speed Science Dylath-Leen | Blazing War Machine
La Lune des Pirates - Amiens (80)

Blazing War Machine : les dernières chroniques concerts 5 avis

Blazing War Machine + Psychobsession

Critique écrite le 08 mars 2016, par sodis xiii

Poste à Galène, Marseille 04 mars 2015

Blazing War Machine + Psychobsession en concert

Si ces derniers temps, j'ai plutôt assisté à des concerts de plus grande envergure, style Machine Head, Ghost ou Sabaton, ce soir j'ai décidé de me rendre au Poste à Galène où était programmé un bon groupe local de black symphonique : BLAZING WAR MACHINE. Ce deuxième groupe du batteur Franky vit un peu dans l'ombre de Dagoba, mais n'en est pas moins excellent, mélangeant black façon Craddle ou Dimmur Borgir, et industriel façon Rammstein. Le tout est carré et la mayo prend bien. Bref, la soirée s'annonce sous les meilleurs hospices, en tout cas elle sera haute en couleurs... ténébreuses ! Heureux de retrouver le Poste, qui est une vraie petite salle de concert, à l'inverse du "Club" au Moulin. J'arrive un peu en avance afin de me mettre dans l'ambiance. A 20h15, la salle est relativement vide. Bon, je ne désespère pas car à 5€ l'entrée, on ne peut pas prétexter l'indécence du prix. C'est vers 21h15 que les hostilités commencent, et le Poste... n'est toujours pas plein (environ 100 personnes). On est vendredi, 5€ l'entrée, à un moment donné, il faudrait arrêter de se plaindre qu'il n'y a pas beaucoup de concerts ou que les prix sont exorbitants. Non, le public marseillais a dû mal à se déplacer ! Bref, ce petit coup de gueule... Lire la suite

Blazing War Machine

Critique écrite le 04 octobre 2011, par Ratwoman13

Le Poste à Galène - Marseille 30 Septembre 2011

Blazing War Machine en concert

Pendant que certains sont à Marsatac gros festival impersonnel, le poste passe Blazing War Machine suivi d'un set dj métal pour une soirée d'enfer au sens propre et figuré. Vers 22h, le public très varié dans le genre métalleux, commence à s'impatienter en chantant Roots bloody roots de Sépultura, qui annonce une soirée sanglante, puis ils scandent Blazing.. Blazing. Vers 22h15 les voilà enfin qui entrent sur scène, avec leur maquillage qui fait peur, qui d'ailleurs disparaîtra bien avant la fin du concert peut-être à cause de la chaleur terrible qui règne. Dés le début, Typhus, commence par faire une sorte de Aka, en signifiant au public que la soirée va être sanglante, comme son maquillage, Strychnine à la basse est plutôt peint en commando mais l'ensemble est vraiment morbide et augure d'une bonne soirée. Oui je vous l'avoue c'est mon premier concert de vrai métal, mais je m'y suis mis sur disque depuis un petit moment, soyez indulgent, faut bien commencer par un groupe. Je pense être pas mal tombée pour avoir envi d'y retourner ! C'est... Lire la suite

Gojira + Trepalium + Blazing War Machine

Critique écrite le 10 février 2009, par Boby

Espace Julien - Marseille 05 Février 2009

Gojira + Trepalium + Blazing War Machine en concert

Il ne faisait pas un temps à laisser un chien dehors jeudi soir cependant il est bien connu que la fidélité et la servitude des métaleux est à toute épreuve. Une fois de plus ils l'ont prouvé en ce rendant en masse à l'Espace Julien malgré les averses incessantes qui se déversaient sur la cité marseillaise. "Même pas peur de la rouille, Gojira ça dérouille" scande fièrement un jeune hardos qui attend impatiemment depuis plus d'une heure, sous une pluie battante, l'ouverture des portes. En effet, grand rendez vous pour les métaleux qu'était le concert de jeudi soir. Une affiche à en faire baver plus d'un. Une ouverture toute en douceur avec les marseillais de Blazing War Machine suivi d'une petite ballade avec Trepalium pour enfin finir sur berceuse dont Gojira a le secret. Autant le dire de suite ce jeudi soir la cité phocéenne a vibré. C'est - malheureusement - en cours de route que nous prenons le set de Blazing War Machine. Camouflés par des peintures de guerre, de la boue ou encore de la gélatine, les vainqueurs du Sin Cession 2008 n'y vont pas de main morte. C'est en tout cas le moins qu'on puisse dire puisqu'il devient presque impossible de dissocier les instruments dans le brouhaha ambiant. Malgré ça l'ambiance... Lire la suite

Blazing War Machine, Destinity

Critique écrite le 07 janvier 2007, par Philippe

Le Poste à Galène, Marseille 5 janvier 2007

Blazing War Machine, Destinity en concert

Photos par Philippe Une petite envie de me faire du mal m'a poussé ce soir-là vers le Poste à Galène, où j'avais pourtant déjà subi un Brain Dead Festival hautement domageable à mes oreilles. Bonne nouvelle à l'arrivée : j'ai raté les guests dont j'ignorais de toute façon la programmation. La salle est aux 2/3 pleine, pas si mal pour de la musique "pointue" dans ce genre. Il faut dire que le groupe principal vient de Lyon et semble avoir amené pas mal de potes dans ses bagages. De mon côté je ne croise pas grand-monde de connu : ma serveuse préférée semble s'être fait la malle et même les 3 folles honteuses de Massilia's burning n'ont pas fait le déplacement... sans doute retenus au Dôme pour une soirée Abba Maniacs ?! Blazing War Machine : power black (avec membres de Dagoba) Le groupe débarque à 6, à grand renforts de fumigènes. Ils sont sapés de noir-à-clous, sauf le chanteur qui semble s'être roulé dans la boue et a une tête tout droit sortie d'un film de zombies de Romero, grâce à un habile maquillage. L'effet est classe mais le serait encore plus si tout le groupe avait la même dégaine, je trouve, car ça détonne un peu trop avec les cheveux superbement peignés des guitaristes ! Ce premier groupe devait être entre... Lire la suite