Accueil Body Count en concert
Mercredi 22 janvier 2020 : 11508 concerts, 25886 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Mondialement connu grâce aux hits "Born Dead" et "Cop Killer", Body Count est le groupe de metal du rappeur Ice T... Basé à Los Angeles, le puissant combo est composé d'Ice-T (voix), Ernie-C (lead guitar), Vincent Price (basse/voix), ill Will (batterie), Sean E. Sean (sampler/voix) et Juan of the Dead (guitare). En concert en 2020 !

Site

Body Count : tous les concerts

Body Count : les dernières chroniques concerts 3 avis

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Cross, Neurosis, Dimmu Borgir

Critique écrite le 26 juin 2018, par Philippe

Hellfest, Clisson 23 juiin 2018

(mon) Hellfest 2018, 2-3 : Redemption, Pensées Nocturnes, Get the Shot, Jessica93, L7, Turnstile, Ho99o9, Heilung, Memoriam, Terror, Body Count, Madball, Dead Cross, Neurosis, Dimmu Borgir en concert

Deuxième journée dans l'enfer - vraiment tout relatif - du Hellfest. Comme nous sommes accueillis dans un campement de thrashmetalheads très pointus, on y entend régulièrement au petit matin, à l'étude du line-up, des saillies furax telles que celle-ci : "Ah, les cons ! Ils ont mis Redemption en même temps que Hexecutor !" Bon, ne sachant absolument pas de qui ils parlent, avouons qu'on en est pas bouleversés... Pour ce deuxième jour au festival d'Enfer, j'ai revêtu un T-shirt spécialement créé pour l'occasion, de couleur rose et avec deux chatons ultra-mignons dans un panier, légendés "Hellfest 2018 !" avec la police la plus choupinou que j'aie pu trouver. Ils me vaudront moult félicitations, plusieurs photos et même un certain nombre de hugs enamourés de gens hilares et attendris, dans les deux jours suivants... Un porteur de T-shirt à licorne (pourtant bien kawaii elle aussi), dégoûté, en a même lâché : "Putain, et dire que j'ai jamais osé les chatons !" Il faut dire que ça vous donne quand même un look largement plus badass qu'un T-shirt de Hatebreed, et c'était bien le but ... Pour ce qui est de Redemption, une fois arrivés, on comprendra l'enjeu important, en effet, de ne pas les rater : c'est un trio local inattendu d'un père... Lire la suite

Hellfest 2015 (2/3) : Faith No More, Scorpions, Slash, Airbourne, Obituary, L7, Body Count, Ace Frehley, Marilyn Manson...

Critique écrite le 08 juillet 2015, par Gandalf

Clisson 20 juin 2015

Hellfest 2015 (2/3) : Faith No More, Scorpions, Slash, Airbourne, Obituary, L7, Body Count, Ace Frehley, Marilyn Manson...  en concert

SAMEDI 20 JUIN Bizarrement, on se lève plus tard et on est moins frais en ce deuxième jour, allez comprendre hein... Par contre, une fois les festivités lancées, on aura plus de pause jusqu'au dernier groupe du soir. Alors en vue de ce marathon sous un cagnard de plomb, on prend notre temps, passant voir des collègues au bar Altar, puis au bar à vins, sans oublier de prendre des forces à l'excellent stand du Sud ouest ! ACE FREHLEY A 15 heures, il est temps d'aller prendre place pour ACE FREHLEY, dont on m'a dit le plus grand bien au regard de son show à Vauréal quelques jours plus tôt. Et en effet lorsqu'il balance ses premiers morceaux, ça pulse ! Energique et rock attitude. Ses zicos sont au diapason, et les quelques titres de Kiss balancés ont plus de patate que joués par le groupe d'origine la dernière fois que je l'ai vu (ah "Deuce" !) ! Cependant, l'intérêt s'essouffle au fur et à mesure que les soli se multiplient et se rallongent à foison... La fumée qui sort de sa gratte est bien sympa une fois, deux fois, mais bon, ça fait pas tout. Ajoutez à cela que ses chansons perso sont d'une qualité assez inégale, et finalement 50 minutes c'est largement assez pour ma part. Setlist: Rocket Ride Toys Love... Lire la suite

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters

Critique écrite le 21 septembre 2007, par philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters   en concert

Pourquoi une telle chronique commmencée en 2007, finie en 2009 ? D'abord parce que c'est depuis toujours le plus beau et souvent le plus grand festival de rock français et qu'il mérite bien ça. Parce que par la force des choses, il n'y a pas de chronique correcte sur ce site des Eurockéennes de Belfort avant 2003, alors que des dizaines de concerts mythiques s'y sont évidemment déroulés avant, dont certains auxquels j'ai eu la chance d'assister. Parce que même le très exhaustif W-Fenec.org ne remonte que jusqu'en 1996 ... Parce que même s'il ne reste pas beaucoup de souvenirs d'un concert 5, 10 ou ... 15 ans après, son évocation peut très bien donner du plaisir ou un souvenir attendri à un lecteur qui, lui aussi, y aurait été à cette époque - ou un peu d'évasion à quelqu'un qui aurait voulu y être. Et enfin parce que j'en ai envie. A chacun d'y ajouter s'il le veut sa propre version des faits, surtout pour les années à peine effleurées (pour cause de jours de festival ratés), et même si possible de commenter les années 1989 à 1993 ? 1994 Petite apparition en cette première année pour nous, probablement une seule journée qui comportait tout ce que nous voulions voir, et en ayant a priori coupé au terrible camping du... Lire la suite

BODY COUNT

Critique écrite le 20 avril 1997, par Emmanuel WINO

ELYSEE-MONTMARTRE 14 avril 97

Pas facile d'ouvrir pour un groupe comme BODY COUNT, qui a la particularité d'attirer toutes sortes de publics. Cela va du thrasheur, en passant par le hardcoreux, sans oublier le fusionneux adepte des LOFOFORA, ONEYED JACK et consorts... Ce fut la tâche qui incomba aux belges CHANNEL ZERO. Ils ont fait les choses bien. Dès l'entrée, on nous distribue le CD single de "Black fuel", plutôt sympa! Leur prestation de ce soir aura été des plus correctes. Un batteur très percutant (amusant, non?), un guitariste incisif, idem pour le bassiste et un chanteur à mi-chemin entre Burton C. Bell (FEAR FACTORY) et Jens Jidman (MESHUGGAH). Seule ombre au tableau, le son qui était 150 fois trop fort (étonnant pour l'Elysée-Montmartre!). Au bout des 45 minutes qui leur étaient accordées, on ne cache pas sa joie de se retrouver dans le silence afin de préserver ce qui nous reste d'oreille pour le plat de... Lire la suite

Body Count : Vidéo