Accueil Bruno Ruder en concert
Jeudi 20 septembre 2018 : 14525 concerts, 25154 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Bruno Ruder : tous les concerts

Bruno Ruder : l'historique des concerts

Sa.

28

Juillet

2018

Jeanne Added en concert
Jeanne Added, Vincent Lê-quang, Bruno Ruder Bruno Ruder | Jeanne Added
Cinéma du Plateau d'Assy - Passy (74)

Sa.

24

Mars

2018

Bruno Ruder & Remi Dumoulin Quintet Le Sunside - Paris 1er (75)

Ve.

23

Mars

2018

Bruno Ruder & Remi Dumoulin Quintet Le Sunside - Paris 1er (75)

Sa.

09

Déc.

2017

Bruno Ruder & Remi Dumoulin 5tet Le Triton - Les Lilas (93)

Sa.

13

Juin

2015

Band Of Dogs + Bruno Ruder Le Triton - Les Lilas (93)

Ve.

06

Juin

2014

Je.

21

Fév.

2013

Jozef Dumoulin en concert
Bruno Ruder / Jozef Dumoulin Bruno Ruder | Jozef Dumoulin
Le Triton - Les Lilas (93)

Ve.

04

Mai

2012

Jeanne Added en concert
Added / Le Quang / Ruder Trio Bruno Ruder | Jeanne Added | Vincent Lê Quang
AJMI La Manutention - Avignon (84)

Bruno Ruder : les dernières chroniques concerts 1 avis

Jazz A La Tour 1/5 : Louis Sclavis Quintet + Jean-Philippe Viret Trio + Rémi Dumoulin & Bruno Ruder Duo

Critique écrite le 13 août 2010, par Mcyavell

Château de la Tour d'Aigues 11 août 2010

Jazz A La Tour 1/5 : Louis Sclavis Quintet + Jean-Philippe Viret Trio + Rémi Dumoulin & Bruno Ruder Duo en concert

Ce n'est pas d'aujourd'hui que La Tour d'Aigues et son château accueillent un festival en leurs murs. La danse, le théâtre et les musiques y sont à l'honneur depuis un quart de siècle. Pourtant ce Festival Jazz à la Tour est le premier du nom. Le Conseil Général semble vouloir le pérenniser et l'AJMi arrive avec son savoir-faire et son carnet d'adresses. Le programme de ce "nouveau festival" est riche et varié. A sa lecture, on souhaiterait tout voir, tout écouter, mais sera-ce possible avec trois concerts quotidiens et une telle amplitude dans les horaires (de 19 h à 1h du matin quatre jours durant) ? Une première réponse ce soir. Jean-Philippe Viret Trio "Le Temps Qu'Il Faut" Que les compositions soient de Jean-Philippe Viret, d'Edouard Ferlet (Page 345) ou de Fabrice Moreau (Vert), elles véhiculent toujours une quiète angoisse. Pourquoi cet oxymore ? Parce que si l'omniprésente contrebasse nous opprime, chaque intervention du piano rend l'ensemble apaisant. Le batteur, expressif au point de sembler tout donner à chacun des cliquetis distillé sur ses cymbales, est le trait d'union entre ces deux sentiments opposés. Le titre des pièces contraint l'auditeur à mettre son imagination à contribution : Not Yet, Les... Lire la suite