Accueil Camélia Jordana en concert
Mardi 18 décembre 2018 : 10672 concerts, 25303 chroniques de concert, 5237 critiques d'album.


Révélée par l'émission de télé La Nouvelle Star en 2009, Camelia Jordana, a sorti fin mars 2010 son premier album dont le 1er single extrait s'intitule "Non, non, non (écouter Barbara)". Avec sa voix craquante et ses charmantes chansons, Camélia Jordana continue plus que jamais à charmer son public.

Site

Camélia Jordana : les dernières chroniques concerts 4 avis

Rachid Taha (featuring Rodolphe Burger, Mick Jones des Clash, Camélia Jordana, Jeanne Added... )

Critique écrite le 20 mai 2013, par Lebonair

Le Trianon, Paris 16 mai 2013

Rachid Taha (featuring Rodolphe Burger, Mick Jones des Clash, Camélia Jordana, Jeanne Added... ) en concert

J'ai eu une impression mitigée l'autre jour à la sortie du concert de Rachid Taha au Trianon, à Paris. Je dirais plutôt que j'avais un sentiment au goût de paradoxe complet entre satisfaction et déception. Rachid Taha, je ne l'avais jamais vu sur scène auparavant. Son dernier disque "Zoom", que j'ai chroniqué, m'a fortement plus grâce à un mélange rock, raî, électro d'excellente facture. C'est ce disque qui m'a donné envie d'aller le voir et de vous faire découvrir l'homme pour ceux qui ne le connaissent pas et notamment en live. Rachid Taha, c'est une sorte de saltimbanque sans frontières, un Arabe, un Européen, un Algérien, un Français, un citoyen du monde surtout qui possède en lui une grande ouverture musicale. C'est un vieux punk le mec au fond qui s'est nourri de raî, de chaâbi, de techno, de rock'n'roll et de punk évidemment. Maintenant, c'est l'heure d'aller découvrir the rockeur in the casbah. Il est 20h45, je récupère mes invitations et je vois devant moi le père Axel Bauer (Cargo de nuit, ça vous parle?). Il a vieilli le gars, moi aussi d'ailleurs et je finis par rentrer dans la salle du Trianon bien remplie pour l'occasion. Il était tant car Rachid et sa clique viennent de débouler sur scène il y quelques... Lire la suite

Camélia Jordana

Critique écrite le 18 avril 2011, par Andy Trax

L'Usine - Istres 15 Avril 2011

Camélia Jordana en concert

C'est la petite salle de l'usine qui accueillera le public de la soirée, étonnant... j'aurais pensé que le buzz qui entourait la tête d'affiche de ce concert aurait déplacé plus de monde. L'auditoire est assez jeune (surtout lorsque l'on se rapproche de la scène), mais pas uniquement ; j'ai aussi croisé un couple de retraité, des trentenaires sans enfant, des ménagères de plus de 50 ans et Steven Tyler (le chanteur d'Aerosmith) ou c'était peut-être son sosie ? J'aurais toujours un doute... Ce soir, les petites filles aiment leur maman et les mamans ont l'age de leurs petites filles... Dans certains cas, j'ai même l'impression que c'est les mamans qui ont traîné leurs enfants ! La salle est plongée dans le noir... les musiciens entrent sur scène et se mettent en place ; un spot vient éclairer le rideau du fond et on voit apparaître Camélia. Elle s'avance doucement. L'ambiance est... Lire la suite

Las Ondas Marteles + Camelia Jordana + The Disciplines + Tokyo Sex Destruction (Festival Europavox 2010)

Critique écrite le 21 mai 2010, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai et Magic Mirrors, Clermont-Fd 20 mai 2010

Las Ondas Marteles + Camelia Jordana + The Disciplines + Tokyo Sex Destruction (Festival Europavox 2010) en concert

Soirée de warm up du festival Europavox 2010 à Clermont-Ferrand avec par ordre d'apparition sur nos écrans : le rockabilly original de Las Ondas Marteles et la chanson pop 'n soul de Camelia Jordana à la Coopérative de Mai, puis le rock couillu de The Disciplines et la rock 'n soul de Tokyo Sex Destruction au Magic Mirrors, situé à deux pas de la salle de la rue Serge Gainsbourg... De bons concerts, d'autres moins bons, une ambiance de fête, un soleil radieux, un public nombreux et enthousiaste, les festivités sont parties du bon pied et la température devrait monter progressivement avec les soirées prévues vendredi, samedi et dimanche... Las Ondas Marteles Le festival commence en beauté avec le très beau show de Las Ondas Marteles dans une grande salle de la Coopérative de Mai remplie de fans - majoritairement pré-pubères - de la sinistre émission La Nouvelle Star... Le public est en effet venu voir à l'œuvre sur une vraie scène la craquante Camelia Jordana, mais avant il y a une première partie, occupée à piailler comme dans une cour d'école pour certains et passée à écouter attentivement un excellent trio pour d'autres, plus nombreux fort heureusement. On le savait déjà, car ils nous avaient... Lire la suite

Camélia Jordana : Vidéo