Accueil Camille en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 11129 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


La chanteuse française Camille est une bête de scène à la fois populaire et en marge de la scène française, elle est aussi à l'aise dans la chanson minimaliste que dans les envolées aux accents soul, jazz et gospel. En concert en 2017 !

Camille : vos chroniques d'albums
Site

Camille : tous les concerts

Camille : les dernières chroniques concerts 25 avis

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017)

Critique écrite le 30 août 2017, par Lionel Degiovanni

Paléo festival, Nyon 21 juillet 2017

Macklemore & Ryan Lewis, Mark Kelly, Camille (Paleo Festival 2017) en concert

Pour ce vendredi au Paleo Festival de Nyon, le temps est désastreux : de la pluie, de la pluie, et cela depuis la veille au soir. La nuit s'est passée très mal, il y a de la boue partout. Aujourd'hui sera une toute petite journée de concert. Je suis mort. Journée de récup obligatoire sinon je meurs ! Mark Kelly Pour démarrer ce vendredi, je découvre une vraie bête de scène. Il s'agit de Mark Kelly, un artiste qui vit dans les environs du Paléo Festival. Avant, il était membre des groupes Inna Crisis et The Passengers. Il fait aujourd'hui de la pop folk planante, magnétique et s'attèle aujourd'hui à toucher les cœurs et les âmes en solo avec sa folk puissante. Il démarre donc cette journée du vendredi et nous fait l'honneur de jouer lors du show case organisé au service de presse car le temps n'est pas des plus cléments. Performeur hors normes et véritable bête de scène à la présence magnétique, l'Anglais - Veveysan d'adoption - abrite en lui de multiples et riches influences: la chaleur du blues dans sa voix, la subtilité du jazz dans ses accords de guitare et la puissance du rock en live. Ses mélodies sont comme un bateau voguant entre folk, soul et reggae sur une mer tantôt calme, tantôt furieuse. Mark Kelly ... Lire la suite

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012)

Critique écrite le 26 septembre 2012, par Pierre Andrieu

Parc de Bagatelle, Paris 15 septembre 2012

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) en concert

Samedi 15 septembre, deuxième jour du festival We Love Green 2012 au Parc de Bagatelle dans le 16ème arrondissement de Paris, avec Micachu & The Shapes, Camille, Beirut et Klaxons sur la superbe scène située au milieu de la verdure et des arbres... Hier, nous étions là pour communier avec Norah Jones, un concert renversant de beauté, aujourd'hui nous sommes principalement là pour voir Zach Condon et Beirut à l'œuvre dans un cadre intimiste, deux ans après une prestation un peu expéditive sur une scène trop grande à Rock en Seine. Compte rendu : Micachu & The Shapes Après avoir malheureusement loupé la prestation de La Femme à cause du rodage de la ligne 1 du métro, c'est Micachu & The Shapes qui nous accueille dans un parc baigné de soleil et truffé de hippies bobos hipsters, très en joie car ne connaissant visiblement pas la crise... Au risque de faire retomber l'ambiance et de choquer les fans de pop songs bien habillées et peignées, le trio se lance dans un court show, débraillé, dissonant, assez mou et un peu fainéant. Malgré la clémence du temps, la très borderline et approximative chanteuse guitariste du groupe tire une tronche de deux mètres, s'emberlificote joliment dans ses cordes de guitare (assez... Lire la suite

Paléo Festival 2012 : Gablé + Brigitte + Thiéfaine + Camille + M83 + Franz Ferdinand + Peter Kernel + Manu Chao

Critique écrite le 05 août 2012, par Lionel Degiovanni

Nyon (Suisse) 17 Juillet 2012

Paléo Festival 2012 : Gablé + Brigitte + Thiéfaine + Camille + M83 + Franz Ferdinand + Peter Kernel + Manu Chao en concert

Le Festival Paléo est complet depuis le 12 avril, mais 1500 places sont en vente chaque matin dès 9 heures pour éviter le marché noir. Il y aura toutes la semaine près de 230 000 festivaliers (32 ans de moyenne d'âge) qui fouleront la Plaine de l'Asse où ils seront accueillis par 4405 collaborateurs bénévoles. Le site (84 d'hectares de terrain agricole loués) de l'un des plus importants festivals d'Europe (plus de 5 millions de festivaliers depuis sa création en 1976) est découpé en plusieurs zones. La partie Festival où 5 scènes sont réparties, la partie Camping avec une zone intermédiaire où la fête ne s'arrête jamais (la Pl'Asse), et enfin la Ferme réservée aux collaborateurs, presse et artistes. Le Paléo propose plus de 210 concerts à voir dans la semaine. Tout est très bien organisé... Ca tourne comme une horloge! Les bénévoles sont accueillants, la sécurité maîtrise son sujet avec cordialité. Des parkings pour les voitures et les deux roues sont mis à votre disposition à proximité du site du Festival. Pour les enfants, le festival propose des haltes garderies, des halte-jeux ("La Luciole" et Espace-enfants "Mielimélo") avec des spectacles pour les occuper à l'abri du gros son jusqu'à 22h ou 23h. Pour éviter les risques... Lire la suite

Camille

Critique écrite le 09 mai 2012, par Lionel Degiovanni

Le Silo - Marseille 4 Mai 2012

Camille en concert

Donc comme indiqué par mail, ce soir, aucune présence de photographes lors du concert. Les quelques photos que vous aurez donc dans cet article proviendront de répétitions de l'artiste et non du spectacle en lui-même au Silo . Il est bien dommage qu'aucun photographe n'ait été autorisé car je trouve que la scène de Camille est une formidable source de photos. En effet, dès le départ du concert, Camille arrive, et il y a sur la scène une simple ampoule, tenue par un câble provenant du haut de la scène. Aucun autre éclairage. Cela permet de dessiner les ombres des divers musiciens sur un fond en toile. Sur scène il y avait : Camille donc, qui chante, qui danse dans tous les sens, qui tape des pieds, qui fait des bruits avec sa bouche et ses mains. Une violoniste, un gars qui joue de la guitare et du piano ainsi qu'un contrebassiste qui joue aussi de la grosse caisse et du charleston pour battre la mesure. J'avoue que je ne connais de Camille que le titre qui a eut du succès ta douleur Au moins, ce soir, en venant la voir, je n'ai aucun préjugés, je ne connais aucune chanson ; je vais pouvoir découvrir cet artiste directement en live. Comme dit Nagui , " allez voir les artistes en live, c'est que du bonheur !!".... Lire la suite

Camille : les chroniques d'albums

Camille : Music Hole (Fake Version)

Chronique écrite le 15/04/2008, par Philippe

Camille : Music Hole (Fake Version)

Après le principe ludique de la note unique (Le fil) et un live semble-t-il superbe au Trianon), 4ème album studio déjà qui sort de l'étrange "trou à musique" de la troublante Camille qui a, c'est une évidence, outre une voix à vous fragmenter un mur de studio, également une énergie débordante en live (avec ou sans hurluberlus japonais pour l'accompagner). Faisant dès lors l'unanimité ou peu s'en faut, que montrer de plus pour une telle technicienne ? Eh bien par exemple qu'elle peut tout chanter. Le principe retenu ici est donc celui de la boucle vocale, étirée et répétée à l'infini : gospel gouailleur (Gospel with no lords), funk camillesque gai (Canards sauvages) ou mélancolique (Home is where it hurts), soul (Kfir), opéra asiatique (The Monk), piano-bar (Cats & Dogs), a capella minimaliste (Winter child) etc. et da capo... Il faut avouer qu'avec cette contrainte mathématique, respectable mais immuable (4 ou 8 phrases), une certaine... Lire la suite

Camille : Live Au Trianon

Chronique écrite le 18/04/2006, par Pierre Andrieu

Camille : Live Au Trianon

Après son étonnant et couronné de succès Le fil, Camille, a donné une série de concerts proprement époustouflants. On se souvient en particulier de sa prestation drôlement brillante à la Route du Rock en août 2005, confirmée au cœur de l'hiver par un show aussi réjouissant qu'émouvant un dimanche après-midi à 17h près de Clermont-Ferrand, au Sémaphore. Le disque live devenait donc un passage obligé... Camille live au Trianon tombe à pic pour permettre de retrouver le naturel, la drôlerie et la poésie de cette chanteuse totalement à part. Car elle a une voix... Lire la suite

Camille : Le Fil

Chronique écrite le 10/05/2005, par Sami

Camille : Le Fil

La plupart d'entre vous ont découvert Camille avec Nouvelle Vague l'an passé, mais ce petit bout de femme a collaboré avec des artistes aussi divers que Murat, Superdiscount ou Scratch Massive (où elle donnait du piquant au semi tube électro "Seeing is believing"). Il y avait aussi un bon 1er album "Le sac des filles", descendu bêtement en flamme par une presse qui n'a plus de rock que le nom, et qu'elle refuse de rencontrer aujourd'hui, ce qui est tout à son honneur : fille rancunière, fille de caractère. Sans être parfait, il contenait déjà, quelques perles comme l'envoûtant "Paris" ou le pertinent et drôle "Les ex". Le buzz (un peu suspect pour les non initiés mais mérité) arrive donc avec ce 2ème disque intimiste et culotté, qui déroute au départ mais emballe rapidement pour finalement confirmer totalement les espoirs placés en elle. L'instrumentation minimaliste voire absente, on y entend un peu de piano,... Lire la suite

Camille : Le Fil

Chronique écrite le 25/04/2005, par Céline

Camille : Le Fil

Cela fait quelque temps que cette jeune femme sévit ! Elle avait participé à un album avec Jean-Louis Murat d'aprés ce qu'on m'a dit. Et puis on a pu l'entendre dans certaines compils de la "nouvelle chanson française". D'ailleurs elle fait la une de Télérama (n°2884) avec Jeanne Cherhal cette semaine. Je dois dire que ce qui m'a amenée à m'interesser à Camille, c'est surtout de l'avoir vue à 19h20 pétantes sur Canal +, en direct du Printemps de Bourges. Ce soir là étaient invitées Sandrine Kimberlain et Camille (entre autres). Tout d'abord on a du écouter chanter Sandrine Kimberlain (elle faisait pas des films elle normalement?) avec le fils de Souchon et je sais plus qui...Pas terrible. Et puis, voilà que Camille monte sur la scène accompagnée de 2 hommes qui sont ses instruments vocaux, et qu'elle... Lire la suite

Camille : Vidéo

Camille : écoute