Accueil Cannibale en concert
Lundi 24 juin 2019 : 10123 concerts, 25530 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


Signé sur le label Born Bad, Cannibale est un groupe français qui pratique une sorte de rock teinté d'exotica et d'afrobeat, un peu à la Talking Heads... Suite à la sortie le 16 novembre 2018 de l'album Not Easy To Cook (chez Born Bad Records), Cannibale est en concert à La Maroquinerie, à Paris, le 11 février 2019 et en tournée en France.

Cannibale : vos chroniques d'albums
Site

Cannibale : tous les concerts

Cannibale : les dernières chroniques concerts 6 avis

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019)

Critique écrite le 08 mars 2019, par Pierre Andrieu

La Nouvelle Vague, Saint-Malo 22 février 2019

Flavien Berger + Cannibale + Bodega + Mermonte + Marble Arch (La Route du Rock Collection Hiver 2019) en concert

Bien mis en jambes par la soirée de la veille à l'Antipode avec les concerts très stimulants pour la psyché de Jacco Gardner et Toy dans le cadre de La Route du Rock Hiver, on trépigne d'impatience pour le vendredi à La Nouvelle Vague (une salle qu'on adore) avec un copieux et alléchant programme, qui s'avérera 100% réussi de 20 heures à 3 heures du matin : Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale... Marble Arch On arrive pile à l'heure pour voir à l'œuvre Marble Arch, qui, malgré un peu de timidité et un passage trop tôt, réussit parfaitement à faire apprécier sa dream pop shoegaze bâtie avec de vaporeuses effluves et des guitares enchevêtrées. Beaucoup de bons morceaux écrits avec une plume à la fois sensible et inspirée, et pas mal de clins d'œil appuyés et pas désagréables du tout vers New Order (voix blanches, guitares et mélodies catchy). L'ensemble tient la route, et le groupe sait muscler son jeu quand il faut pénétrer sur des terrains plus rock que pop. Signalons que le très bon nouvel album du combo du songwriter, guitariste et chanteur Yann Le Razavet s'intitule "Children of The Slump" et devait permettre une juste reconnaissance. Qui pourra résister au dernier titre joué ce soir (et... Lire la suite

Moon Gogo + Cannibale + Tshegue + Girls in Hawaii + DBFC + the Liminanas (Festival Yeah !)

Critique écrite le 02 août 2018, par pirlouiiiit

Chateau de Lourmarin 01 juin 2018

Moon Gogo + Cannibale + Tshegue + Girls in Hawaii + DBFC + the Liminanas (Festival Yeah !)  en concert

Voici 2 mois que le festival est passé et il n'y avait toujours aucun retour sur Concertandco ... louche non ? Du coup je vais y consacrer une partie de ma première journée de vacances histoire d'être à jour avant les éventuelles quelques dates prévues dans les semaine à venir. Je ne pars pas de rien car l'ami Phil2Guy avait commencé un compte rendu donc il m'a envoyé le brouillon étant parti en rando-claquettes au moment où je reprends le bébé. J'aurais pu m'amuser à vous faire deviner quels sont ses passages et les miens mais je vais les mettre entre crochets histoire de rendre à César ... [La saison des Festivals d'été est désormais lancée, on ne manquera pas d'aller une nouvelle fois au festival yeah! à Lourmarin, on aime ce festival pour son cadre magnifique au pied du château avec vue sur la vallée, sa jauge très raisonnable et sa programmation éclectique qui va du rock "indé" au sens large à l'electro la plus aventureuse.] Pas question d'être en retard aujourd'hui, on a récupéré les enfants à la sortie de l'école dans notre voiture du week-end (merci drivy), on a récupéré notre bungalow sur le camping où on se rend désormais tous les 2 ans (une année sur deux quelque chose nous empêche de venir au festival), on a... Lire la suite

Cannibale + Thee Watched Voyeurs

Critique écrite le 12 juin 2018, par Dissy

Baraka - Clermont-Ferrand 31 mai 2018

Cannibale + Thee Watched Voyeurs en concert

On ne voulait pas manquer cette dernière date au Baraka, qui clôt sa saison d'une bien belle manière, avec Thee Watched Voyeurs et Cannibale, dans une atmosphère moite et caliente en accord avec la météo actuelle, la rendant miraculeusement beaucoup plus agréable. Nous voilà donc bien motivés, avant de prendre la route le lendemain pour l'immanquable rendez-vous de l'année à Tinals, qui lancera la saison des festivals. Arrivée juste à temps pour le début de la première partie des Thee Watched Voyeurs, un trio clermontois qui envoie efficacement des titres de rock garage vintage à base de voix perçante, de guitares fuzzy sixties, rythmés par des lignes de basses appliquées et une batterie incisive. Les commentaires ironiques du chanteur, sur le fait qu'il n'y ait pas foule, n'ont pas franchement réussi à réchauffer l'ambiance, la quinzaine de personnes disséminée aux quatre coins de l'établissement restent camper sur leur position. Malgré ça, le set d'une grosse demi-heure nous offre une introduction énergique et réjouissante, avec cerise sur le gâteau, un son très bien arrangé! Hey, tu te souviens de la pub Tahiti douche ?! Des corps nus ondulant sous la pluie au milieu de la jungle tropicale? Oublie le savon, parce que là on... Lire la suite

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records)

Critique écrite le 27 avril 2017, par Pierre Andrieu

Le Nadir, Bourges 20 avril 2017

Frustration + Cheveu + Cannibale + Orval Carlos Sibelius (Printemps de Bourges 2017 / 10 ans du label Born Bad Records) en concert

Grosse soirée au Nadir dans le cadre du Printemps de Bourges (en coproduction avec l'asso Emmetrop) pour célébrer les 10 ans du label Born Bad Records, avec par ordre d'apparition scénique Orval Carlos Sibelius, Cannibale, Cheveu et Frustration... La salle est bondée, le public est chaud, la faune qui s'est déplacée est bien punk, toutes les conditions sont réunies pour que tout se passe bien, et c'est bien évidemment ce qui se produit ! Orval Carlos Sibelius Orval Carlos Sibelius met tout le monde d'accord dès le début, avec un superbe set de pop psychédélique, à la fois oblique, trippant et original... En entendant cette voix douce et décalée flottant sur des titres cosmiques, on pense à une version psyché de Bertrand Burgalat. Et on se sent vraiment biiiiiiiiiiien... Ne pas manquer la sortie du nouvel album de Orval Carlos Sibelius chez Born Bad Records le 28 avril 2017, Ordre et progrès ! Cannibale Ensuite, le seul groupe de la soirée dont on n'était pas fan a priori, Cannibale, se charge de nous convaincre en deux temps trois mouvements... Sur disque, on n'avait pas été emballé, et là, en live, on ne peut constater que le truc fonctionne dans le genre garage psyché teinté d'afro beat. C'est frais, dansant,... Lire la suite

Cannibale : les chroniques d'albums

Cannibale : No Mercy For Love

Chronique écrite le 18/03/2017, par Paskal Larsen

Cannibale : No Mercy For Love

Pour sa 94ème référence, le label parisien Born Bad (qui fêtera cette année ses 10 ans) nous propose "La Grande Bouffe" (mais sans les fesses enfarinées d'Andréa Ferréol) avec le jeune groupe français (et non pas italien biberonné aux films Z d'exploitations) Cannibale. Ce groupe masculin sorti d'un hameau en Normandie compose une musique afro beat où les BO de films ambiance exotica sous LSD se mélangent à merveille avec le funk blanc, le ska, le post punk et le garage tropical avec une touche de "balloche - Charly Oleg". Entre Talking Heads, le label ZE Records, Jon Spencer et des freaks inconnus qui ont sorti des 45t improbables, la musique ensoleillée et fun de Cannibale donne envie de danser autour d'un chaudron... Lire la suite

Cannibale : Vidéo

Cannibale : écoute