Accueil Cheb Mami en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Cheb Mami est aujourd'hui le pionnier d'une nouvelle "raï attitude" dont le seul combat est que cette musique devienne mondialement connue, en s'ouvrant sur les sonorités occidentales.

Site

Cheb Mami en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Cheb Mami : l'historique des concerts

Sa.

23

Nov.

2013

Maghreb Sensation Feat Cheb Mami - Najat Aatabou Parc des Expos - Colmar (68)

Sa.

05

Nov.

2011

Sa.

30

Avril

2011

Idir en concert
Cheb Mami + Idir + 113 + Zahouania + L'Algérino + Mohamed Allaoua + Kenza Farah + Khalas + Mohamed Lamine + Cheb Tarik Idir | Cheb Mami | Khalas | 113 | L'Algérino | Mohamed Allaoua | Kenza Farah | Zahouania
Le Dôme - Marseille (13)

Ma.

28

Nov.

2006

Sa.

28

Oct.

2006

Fiesta des Suds en concert
Cheb Mami, Knaan, Salem Tradition, Electro Dunes, K'Naan Fiesta des Suds | Salem Tradition | Cheb Mami | ÉlectroDunes | K'Naan
Dock des Suds - Marseille (13)

Cheb Mami : les dernières chroniques concerts 1 avis

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) : /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz

Critique écrite le 14 novembre 2007, par philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 01 juillet 1997

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 2/3 (1997-1999) :  /1997 : Spicy Box, Supergrass, Chemical Brothers, No One is Innocent, Nada Surf, FFF, Noir Désir / 1998 : Asian Dub Foundation, Iggy Pop, Louise Attaque, Morcheeba, Portishead / 1999 : Blondie, Placebo, Lofofora, Bloodhound Gang, Marylin Manson, Cheb Mami, Eagle Eye Cherry, Tricky, Lenny Kravitz en concert

Le début par ici (1994-1996)! 1997 Arrivé tard cette année-là (21 heures) puisqu'on m'avait confié la garde d'une bande de sympathiques futurs délinquants (ah, le B.A.F.A., toute une époque...), j'ai du faire un choix terrible : Spicy Box ou Radiohead ? Ca a l'air facile comme ça mais il faut préciser qu'en entrant sur le site de la Presqu'Ile du Malsaucy, le premier (petite scène) vous tendait les bras et le deuxième était fort loin et déjà bien commencé. Ce fut donc Spicy Box et je n'ai pas regretté : en purgatoire, j'ai certes du patienter 5 ans pour voir Thom Yorke et sa bande pour la première fois, aux Arènes de Nîmes... Mais 1997, c'était la bonne époque pour les Spicy Box et leur techno-rock furibard à la formule simple (boum-boum + guitare metal + sifflements au Korg), qui était en totale résonance avec les free-parties qu'on squattait à l'époque à la campagne... Je me souviens avoir passé ce disque en soirées jusqu'à le rayer complètement, notamment avec la chanson Toujours plus désaxé qui a longtemps mis le feu aux dance-floors de la fac', réconciliant les ennemis historiques : métalleux et ravers - tout comme Le Savoir (le titre français le plus proche de ce que faisait Prodigy, mes idoles de l'époque). En... Lire la suite