Accueil Chokebore en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Groupe culte de rock bruitiste et habité, Chokebore et son leader chanteur guitariste Troy Von Balthazar sont passés maîtres dans l'art des mélodies tranchantes, pouvant passer d'une rare violence à la mélancolie la plus profonde. En tournée en 2013 !

Chokebore : vos chroniques d'albums
Site

Chokebore en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Chokebore : l'historique des concerts

Lu.

25

Nov.

2013

Sa.

23

Nov.

2013

Festival Tgv Génériq en concert
Birth Of Joy+chokebore+dead Hippies Festival Tgv Génériq | Chokebore | Birth Of Joy
Le Moloco - Audincourt (25)

Ve.

22

Nov.

2013

Je.

21

Nov.

2013

Chokebore + Dr Gonzo I-Boat - Bordeaux (33)

Ma.

19

Nov.

2013

Lu.

18

Nov.

2013

H-Burns en concert
Chokebore + H-Burns Chokebore | H-Burns
Le Trabendo - Paris 19eme (75)

Sa.

16

Nov.

2013

Electric Electric en concert
Festival 34 Tours : Chokebore + Electric Electric + Verdun Festival 34 Tours | Chokebore | Electric Electric | Verdun
Salle Victoire 2 - St Jean de Vedas (34)

Ve.

15

Nov.

2013

Chokebore : les dernières chroniques concerts 15 avis

Troy Von Balthazar (Festival Nouveau Western 2016)

Critique écrite le 12 mai 2016, par Pierre Andrieu

L'Ambassade, Clermont-Ferrand 8 mai 2016

Troy Von Balthazar (Festival Nouveau Western 2016) en concert

Concert assez magique de Troy Von Balthazar dans le cadre cosy et intimiste de l'Ambassade, à Clermont-Ferrand, à l'occasion de la dernière soirée du festival Nouveau Western... Venu présenter en solo intégral son dernier album en date, Knights of Something, le charismatique et ultra sensible leader des cultissimes Chokebore se présente quasiment à poil sur scène : deux guitares (une acoustique, une électrique), un micro, un rack de pédales d'effets et un radiocassettes. La magie opère dès le premier morceau, suivi par un public de fans enthousiastes et expansifs : TVB vit sa musique à fond, yeux fermés, mimiques torturées, il en fait vraiment des caisses, mais ça a l'air totalement sincère. Surtout, ses morceaux sont époustouflants de classe, sa voix est réellement superbe et son jeu de guitare est parfait... L'assistance, qui doit parfois se pincer pour vérifier qu'elle est bien en train d'avoir la chance de voir en live un des meilleurs songwriters actuels en tout petit comité, a droit à une set list de haut vol : nouveaux morceaux ultra mélancoliques et extrêmement prenants (Surfer, Touch Is Meat... ), une reprise inattendue et bouleversante du Who By Fire de Leonard Cohen, titres cultes de son répertoire solo (Tigers,... Lire la suite

Troy Von Balthazar

Critique écrite le 07 mai 2016, par Sami

Poste A Galène, Marseille 3 Mai 2016

Troy Von Balthazar en concert

Une fois n'est pas coutume votre chroniqueur est probablement ce soir la personne qui connait le moins la discographie de Troy Von Balthazar, qui a attiré en ce mardi venteux un public un peu chiche mais conquis d'avance. Vu ici même avec Chokebore en 2002 déjà, et bien apprécié l'hiver dernier à l'Espace Malraux à Six Fours lors d'une soirée hommage au regretté Elliott Smith où il partageait brillamment le micro avec Jason Lytle et Ken Stringfellow. Ce soir, point de groupe ou d'orchestre à cordes, c'est à un concert des plus intimistes auquel quelques happy few sont conviés, seul avec sa guitare, ses pédales d'effets et quelques surprises. Notamment un petit décorum avec les initiales de son nom qui lui fera nous demander si on aime son "light show", et ce ne sera pas la seule interaction avec les spectateurs. Conscient que sa musique n'est pas des plus funky, il distillera ici et là des clins d'œil à la mélancolie, bien réelle mais jamais larmoyante, de ses chansons. "Vous voulez un morceau joyeux ? Désolé vous êtes pas au bon concert" faisant sourire une assistance complice et attentive du début à la fin, chose devenue si rare que c'est agréable à signaler. Sa setlist inclue quelques titres de son récent disque... Lire la suite

The Color Bars Experience joue l'album "Figure 8" d'Elliott Smith avec Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar & Jason Lytle au chant

Critique écrite le 06 janvier 2016, par Pierre Andrieu

Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand 19 décembre 2015

The Color Bars Experience joue l'album

Après un premier concert très émouvant donné le 29 avril dans le cadre du Printemps de Bourges, The Color Bars Experience present Elliott Smith's " Figure 8 ", avec Ken Stringfellow, Troy Von Balthazar et Jason Lytle au chant, était en tournée française en décembre... Avec un arrêt très attendu dans le nouvel écrin de l'Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand, une ville où le passage d'Elliott Smith - à La Coopé, le 24 septembre 2000 - est resté gravé dans la mémoire des personnes présentes. Plus de quinze ans après ce concert et douze longues années après la désespérante disparition d'Elliott Smith, ce show exceptionnel est une très bonne occasion de rendre hommage au génial songwriter et à sa musique aussi inoxydable qu'intemporelle. Cette tournée a l'immense mérite de (re)mettre sur le devant de la scène un artiste que le grand public n'a jamais vraiment connu et qui du coup pourrait tomber dans l'oubli. Ce risque éventuel n'existe pas grâce à The Color Bars Experience, qui a l'immense avantage de proposer les morceaux de l'album Figure 8 en mettant en valeur leurs inestimables qualités mélodiques mais aussi leur écriture, plus que brillante. Les arrangements qui habillent les chansons aujourd'hui (cordes, cuivres, contrebasse,... Lire la suite

Chokebore + Team Ghost

Critique écrite le 02 novembre 2011, par Pierre Andrieu

La Machine du Moulin Rouge, Paris 31 octobre 2011

Chokebore + Team Ghost en concert

Galvanisé par la présence d'un public fervent et gonflé à bloc par la réussite d'un EP flambant neuf intitulé Falls Best (Vicious Circle, 2011), le groupe de punk hardcore 'n pop Chokebore a cassé la baraque à la Machine du Moulin Rouge à Paris, le 31 octobre 2011 : prestation scénique irréprochable, enfilade de titres ultra marquants, création de montagnes russes émotionnelles avec l'alternance de titres lancinants et de décharges soniques, attitude " normale " et chaleureuse avec les cohortes de fans... Respect, Messieurs ! Loin de toute hype et de tout calcul marketing, on est resté simple chez Chokebore : pas de déguisements extravagants, pas de poses de stars - les musiciens montent eux-mêmes leur matos avant le show... -, pas de ragots people pour faire monter la sauce... Très intelligemment, le groupe se ménage de longues plages de "repos" pour placer au centre de tout sa passion pour la musique et ainsi trouver du plaisir aux retrouvailles après tant d'années sur les routes (on a encore en mémoire les concerts donnés en 1996 au Sonic Rendez-Vous à Clermont-Fd et en 2002 à la Coopé, dans la même ville). Et si l'on en juge par le concert sec, tranchant, inspiré et sauvage offert au public parisien pour la soirée... Lire la suite

Chokebore : les chroniques d'albums

Chokebore : IT'S A MIRACLE

Chronique écrite le 18/07/2002, par @rn@ud P.

Leur nouvel album est sympa! La plus belle chanson est la première avec "Cia L.A."! Sinon le reste est bien!!

Chokebore : Black Black

Chronique écrite le 07/09/1999, par M.

Ces gars-la composent comme je voudrais le faire. En comparaison, je ne suis qu'une merde.