Accueil Da Silva en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Da Silva possède un univers singulier, plus proche d'un rock acoustique que de la chanson française.

Da Silva se présente :A la question "qu'est ce que le style ?" Manu Da Silva répond à sa manière : "Donnez moi une guitare et une chanson, n'importe laquelle, une reprise de Gainsbourg, une cover des Rolling Stones, ça sonnera toujours comme du Da Silva. Je n'y peux rien, c'est comme ça. Je n'ai jamais su faire autrement". Alors que certains passent leurs vies à se chercher un style, lui est né avec et quoi qu'il fasse, il y imprime sa marque. La preuve avec son troisième album "La Tendresse des Fous" où il nous poinçonne l'âme et nous tatoue le cœur. Il dessine sa propre empreinte buissonnière, entre rock et grattes claires, voix rude et mots doux. Il y a du marin chez lui : sa guitare s'appelle Mouette, ses chansons font la traversée des apparences, il trace son sillage entre haute et basse mer, entre averse et éclaircie. Fin chroniqueur des changeantes météos humaines et des bourrasques amoureuses, il guette les beaux jours à venir comme de nouveaux rivages. Da Silva, ou la rock attitude.

Da Silva : vos chroniques d'albums
Site

Da Silva : les dernières chroniques concerts 4 avis

Da Silva + Dimoné

Critique écrite le 06 février 2014, par Flag

Espace Julien - Marseille 29 janvier 2014

Da Silva + Dimoné en concert

Arrivé malheureusement en retard pour la première partie de ce concert, j'assiste cependant à la fin du set de Dimoné. Heureusement, j'ai déjà eu l'immense plaisir d'assister à une de ses prestations, au Théâtre Denis de Hyères, dont les boiseries et les dorures doivent encore se souvenir ! Car arrivé pour les deux derniers morceaux, je manque effectivement la montée en puissance de ce set fou, mais je me prends de plein fouet LE Phénomène Dimoné, à savoir une sorte de Zébulon électrique à moustache et à l'accent languedocien, un vociférateur survolté, une pile, une gerbe d'étincelles. Un débit de paroles syncopées, effrénées, haranguées, vendeur de rêves dans une foire Lépine du verbe, au rythme d'une guitare nerveuse et tranchante, et d'un accompagnement percutant aux claviers et samples de son complice de route Jean Christophe Sirven. Car si on tergiverse souvent entre l'emploi des deux langues sur du rock, Dimoné sait, lui, faire "percuter" du français "comme" de l'anglo-saxon. Dimoné est un artiste fou, à l'imagination prolifique (qui suit un tant soit peu sa page FB mesurera l'effervescence de ce regard qui observe tout, capte tout, le digère, le malaxe et le ré-arrange), une folie, qui croit progressivement au cours de... Lire la suite

Da Silva

Critique écrite le 10 février 2012, par Bruno-abadie

Cargo de Nuit en Arles 3 fevrier 2012

Da Silva en concert

Ce n'était pas un temps à mettre un Da Silva dehors. Pour la sortie de son nouvel opus "La Distance", Da Silva avait choisi le Cargo de Nuit en Arles pour débuter sa tournée française. Malgré la température négative et un vent à décorner les taureaux, les Fans étaient présents pas uniquement pour se réchauffer, mais parce que Da Silva sous la mélancolie parfois acerbe de ses textes, n'en demeure pas moins un artiste plein de chaleur, mêlant petits Riffs redondants, et quelques uns beaucoup plus électriques. Guitare blanche, parée de dorures, l'homme à la madone tatoué, rend ce que le public lui donne, plaisir, et générosité. Voix envoutante, mouvements de hanches répétitifs, les regards se figent, les oreilles s'ouvrent, et le cœur tape la cadence des images des tsunamis amoureux, ou d'une société déshumanisante "Le repas" qu'il décrit toujours avec... Lire la suite

Jamiroquai + John Butler Trio + Indochine + Renan Luce + Alain Souchon + Féfé + Paolo Butini + Plastiscines + Hindi Zahra + Hocus Pocus + Gentleman + Aloan + Junior Tshaka + Staff Benda Bilili + Jérémie Kisling + Piers Faccini + Da Silva + Chapelier Fou + Solange La Frange + Freshlyground (Paléo Festival 2010)

Critique écrite le 03 août 2010, par Lionel Degiovanni

Paléo Festival, Nyon (CH) 23 Juillet 2010

Jamiroquai + John Butler Trio + Indochine + Renan Luce + Alain Souchon + Féfé + Paolo Butini + Plastiscines + Hindi Zahra + Hocus Pocus + Gentleman + Aloan + Junior Tshaka + Staff Benda Bilili + Jérémie Kisling + Piers Faccini + Da Silva + Chapelier Fou + Solange La Frange + Freshlyground (Paléo Festival 2010) en concert

Paléo nous voilà !!! Tout d'abord, quelques précisions : Le Paléo Festival est un festival qui se situe en Suisse, entre Genève et Lausanne. Cette année est la 35ième édition. Donc ce n'est pas un jeune Festival. Dès mon arrivée, je constate que tout est super structurée, encadré. Un festival écolo ! D'ailleurs dès que l'on arrive en voiture, il y a pleins de gens pour vous indiquer où vous garer au mieux ; vous n'avez même pas à chercher. Ensuite, pour tout ce qui est service de presse, on m'indique où et comment faire ; Tout est parfaitement cadré. Forcé de constater que je n'ai jamais vu cela en France. Coté météo, en fait ,cela s'est plutôt bien passé. Car n'oublions pas que tout est en plein air et que donc, si pluie il y a, cela peut gâcher un peu le spectacle. Pour expliquer un peu le Paléo : il y a 6 scènes ; chacune a plus ou moins une dominante ; par exemple une scène est plus tournée vers les découvertes d'artistes venant de Suisse, une autre scène plus tournée vers le thème de cette année qui était l'Afrique et il y a bien sûr la grande scène qui accueille du lourd (dans le passé Ben Harper , REM , M , Muse ... ) Pour notre première journée qui fut en fait le vendredi pour nous, première belle... Lire la suite

Pauline Croze + Da Silva

Critique écrite le 29 mars 2006, par Sami

Espace Julien, Marseille 28 Mars 2006

Pour ceux qui douteraient encore que la "nouvelle" chanson a le vent en poupe, il suffisait d'observer la file d'attente devant la salle (quasi comble) a quelques minutes du début de ce concert dans le cadre du festival "Avec le temps". Un public de différentes tranches d'age (et une fois n'est pas coutume, majoritairement féminin) et impatient de voir deux jeunes artistes dont c'était le premier passage à Marseille. Bon la première partie assurée par le Breton Da Silva je n'ai pas aimé, son style entre Mano Solo pour la voix frèle (qui contaste avec son look de dur, de vrai, de tatoué) et Louise Attaque pour le son ne me touche guère. Malgré quelques variantes, des arpèges de guitares Hispanisants notamment, les morceaux se suivent et se ressemblent, et la sympathie du bonhomme ne parvient pas à masquer un air de déjà entendu, en mieux. La... Lire la suite

Da Silva : les chroniques d'albums

Da Silva : Décembre En été

Chronique écrite le 16/09/2005, par Pierre Andrieu

Da Silva : Décembre En été

Nouvelle signature du label tôt Ou tard, la maison de disques de Vincent Delerm et des Têtes Raides (entre autres), Da Silva vient de faire des débuts discographiques plutôt réussis avec l'album Décembre en été. Les douze titres composés par Emmanuel Da Silva s'inscrivent dans la tradition de la chanson française des quinze dernières années. La voix évoque en effet un Christophe Miossec juvénile et moins déjanté ; les musiques, quant à elles, rappellent de ci de là, Manu Chao (la guitare des Fêtes foraines), Louise Attaque et Tarmac, (l'utilisation du violon sur La saison, par exemple), Mickey 3d (le minimalisme), voire Dominique A, quand il sonne comme Calexico... Même s'il l'on ne reprochera pas à Da Silva de ne rien inventer (tous les artistes s'inspirent du travail de leurs aînés, surtout pour leur premier album), on regrettera un ou deux titres un... Lire la suite