Accueil Daniel Humair en concert
Dimanche 27 mai 2018 : 9318 concerts, 25000 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.


Un monument de la percussion contemporaine, tendance jazz swing.

Daniel Humair : vos chroniques d'albums
Site

Daniel Humair en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Daniel Humair : l'historique des concerts

Me.

09

Mai

2018

Jérôme Sabbagh en concert
Jérôme Sabbagh, Ben Monder, Daniel Humair Jérôme Sabbagh | Ben Monder | Daniel Humair
Péniche Anako - Paris (75)

Sa.

21

Oct.

2017

Humair - Perret - Kaenzig (ch-f) L'Usine à Gaz - Nyon (Ch)

Ve.

20

Oct.

2017

Daniel Humair Opéra - Lyon 1er (69)

Ve.

25

Août

2017

Festival Parfum de Jazz en concert
Eym Trio- Daniel Humair Reunion Festival Parfum de Jazz | Daniel Humair
Place Castellane - St Paul Trois Chateaux (26)

Me.

23

Août

2017

Thomas Enhco en concert
Thomas Enhco - David Ehnco - Daniel Humair - Stéphane Kérecki Pianissimo Volume | Thomas Enhco | Daniel Humair
Le Sunside - Paris (75)

Me.

09

Août

2017

Jazz In Marciac en concert
Remi Fox / Daniel Humair 4tet Jazz In Marciac | Daniel Humair
L'Astrada - Marciac (32)

Ma.

23

Mai

2017

Daniel Humair Quartet Les Gémeaux - Sceaux (92)

Di.

19

Mars

2017

Emile Parisien en concert
Daniel Humair & Emile Parisien Emile Parisien | Daniel Humair
Maison des Arts - Laon (02)

Daniel Humair : les dernières chroniques concerts 4 avis

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet

Critique écrite le 20 août 2011, par Mardal

Festival Jazz à la Tour - La Tour d'Aigues 12 Août 2011

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet en concert

Le Festival Jazz à La Tour bénéficie d'un cadre exceptionnel, celui du château de La Tour d'Aigues, ou de ce qu'il en reste : de magnifiques façades, des tours et un portail Renaissance qui limitent une cour intérieure ajourée. La scène et des gradins y ont été dressés. C'est Eric Longsworth Quartet qui ouvre les festivités avec un programme éponyme de son dernier album : A Ciel Ouvert. Jean-Charles Richard, saxophones Eric Longsworth, violoncelle Rémi Charmasson, guitare François Verly, percussions et batterie L'entame se fait par un long solo de violoncelle électrique, cordes frottées à l'archet, ponctué de pincements des cordes de la main gauche : Eric Longsworth assure à la fois la mélodie et la basse qui l'accompagne. Lorsque la guitare de Rémi Charmasson effectue une entrée discrète, le violoncelle passe en mode accompagnement. Le tempo s'accélère sur l'entrée de la batterie, puis c'est au saxophone entrant que revient la mélodie. Celui-ci attaque avec un phrasé d'une grande souplesse. On retrouvera cette entrée progressive, lente, sur plusieurs autres morceaux. La musique d'Eric Longsworth qui semble très "écrite" prend son temps, elle s'inscrit dans un espace qui est vaste, un espace qui ne manque pas dans... Lire la suite

Jérôme Sabbagh & Ben Monder & Daniel Humair

Critique écrite le 11 avril 2011, par Pirlouiiiit

Sunset - Paris 08 avril 2011

Jérôme Sabbagh & Ben Monder & Daniel Humair  en concert

Jérôme Sabbagh est probablement un des premiers jazzman que j'ai vu (et apprécié), il y a maintenant presque 10 ans grâce à une copine (Flo). Français exilé à NY je l'ai donc vu là bas quelques fois mais aussi à Marseille. J'ai même essayé de chroniquer un de ses disques. Ironie du sort, alors que je monte à Paris (Paris étant au Nord de Marseille, j'y " monte ") pour voir notamment la dite Flo, je vois qu'il passe deux soirs au Sunset (salle que je ne connais bien évidemment pas), 30 minutes après que mon train n'arrive. C'est donc un tout petit peu chargés mais à l'heure que nous pénétrons dans le sous sol bien rempli du Sunset, peut de temps avant qu'ils n'attaquent. Ils c'est donc Jérôme aux saxophones, Ben Monder (américain) que j'avais déjà vu avec lui et Daniel Humair (suisse qui a des baguettes à son nom) que je ne connaissais pas (alors que si vous allez chercher son CV sur internet ... vous verrez que n'importe quel amateur de jazz et peut être même de peinture, le connait). L'animateur du lieu nous les présente et c'est parti. Il oublie en passant de dire que le concert est retransmis (en direct ?) sur Radio France, comme en témoigne le monsieur qui écoute le concert avec son casque et qui intervient au micro pour... Lire la suite

Charlie Jazz festival : Sergent Pépère + Quartet [Mobile] + Michel Portal & Louis Sclavis & Bruno Chevillon & Daniel Humair + La belle équipe

Critique écrite le 11 juillet 2006, par Fred

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 2 Juillet 2006

Sortis de l'autoroute à Vitrolles Le Griffon, nous nous retrouvons en moins de 10 minutes devant les grilles du domaine de Fontblanche, grâce à un fléchage minutieux sobrement étiqueté "Jazz" placé le long de la route. Derrière l'enceinte en veilles pierres, nous découvrons une première scène face à des tables de bar et un peu plus loin sur la droite un espace restauration, réfectoire à ciel ouvert autour duquel friteuses, grills et tireuses de bière à pression tournent à plein régime. Un escalier mène sous des platanes immenses, dans un jardin en contrebas au milieu duquel trône une sculpture moderne, suivie d'une deuxième scène, plus grande, depuis laquelle partent des rangées de fauteuils dos à un drap noir sur lequel sont dessinées à la craie des silhouettes de musiciens. Tout autour, des bâtisses en réfection. Un peu plus loin, un pré au soleil d'où s'échappent des sons de cuivres et des rythmes de batteries en répétition s'immisçant dans un espace sonore remplit du chant des cigales et du décollage des avions de Marignane. Alors que nous avons rejoint les premiers spectateurs du Charlie Jazz à l'espace restauration, la fanfare mobile des Sergent Pépère déboule en chapeaux et sur les roues depuis leurs steppes... Lire la suite

Daniel Humair

Critique écrite le 01 décembre 2003, par El Niño

Sunside, Paris 28 novembre 2003

Ouh là là... Imaginez, moi petit marseillais, amoureux des grands musiciens de Jazz, débarquant dans la Capitale et depuis longtemps déjà désireux de découvrir les temples parisiens de la rue des lombards. Imaginez l'affiche prestigieuse "Daniel Humair Quartet", jazz swing comme le soulignait ce cher ConcertAndCo... Tu parles, quelle déception. Je ne connaissais pas vraiment ce batteur auparavant mais qui est-ce Jean-Pierre Coffe de la musique barbante, mélange de pot-au-feu expérimental avarié, de... Lire la suite

Daniel Humair : les chroniques d'albums

Humair/Malaby/Chevillon : Pas De Dense

Chronique écrite le 24/06/2010, par Zeu Western Manooch

Humair/Malaby/Chevillon : Pas De Dense

Voilà surement un bail que ces trois là se croisent, se côtoient, s'enrichissent, se cherchent, chacun rappelant à l'autre, l'essence même de son parcours : l'improvisation. Avec Pas De Dense, le batteur Daniel Humair, pilier du jazz européen, Tony Malaby, saxophoniste connu de nos services, pour notamment son travail sur Houria, album du Trio Kerecki, et Bruno Chevillon à la contrebasse donnent toute la mesure... Lire la suite