Accueil David Krakauer en concert
Lundi 14 octobre 2019 : 13653 concerts, 25714 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.


Le clarinettiste new-yorkais et ses comparses pratiquent un jazz klezmer expérimental, teinté d'électro, flanqué de flow rap, d'accents free et rock.

Site

David Krakauer : l'historique des concerts

Sa.

23

Mars

2019

Vaudou Game en concert
David Krakauer's Ancestral Groove + VAUDOU GAME Vaudou Game | David Krakauer
La Nouvelle Vague - St Malo (35)

Ve.

18

Mai

2018

Me.

16

Mai

2018

Lu.

16

Avril

2018

Cully Jazz en concert
David Krakauer & Kathleen Tagg Cully Jazz | David Krakauer
Temple De Cully - Cully

Me.

14

Mars

2018

Je.

15

Fév.

2018

David Krakauer & Kathleen Tagg Auditorium Pierre Miquel - Vincennes (94)

Di.

26

Nov.

2017

Sa.

25

Nov.

2017

Fred Wesley en concert
David Krakauer - Fred Wesley Fred Wesley | David Krakauer
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

David Krakauer : les dernières chroniques concerts 3 avis

Festival Jazz des Cinq Continents : David Krakauer & Klezmer Madness

Critique écrite le 23 juillet 2011, par Mardal

Festival de Jazz des Cinq Continents - Marseille 22 juillet 2011

Festival Jazz des Cinq Continents : David Krakauer & Klezmer Madness en concert

Grande soirée populaire au Festival Jazz des Cinq Continents avec une affiche au label spécial "Cinq Continents" : Le Klezmer de David Krakauer et le Reggae de Monty Alexander. La première partie est assurée par l'ensemble Klezmer Madness. David Krakauer : clarinette Keepalive : ordinateur portable Sheryl Bailey : guitare électrique Will Holshouser : accordéon Nicki Parrott : basse électrique Michael Sarin : batterie Difficile de commenter cette musique tant elle est attachée à une culture, à une tradition, à une religion. D'autant plus difficile et délicat que je n'ai pas accroché de folie. Alors commençons par le positif. Gros succès au niveau du public n'a pas tari d'applaudissements, d'enthousiasme et de rappels. Et admettons sans résignation que l'essentiel est là : un succès authentique estampillé par l'accueil chaleureux et les salves renouvelées du public. La performance du clarinettiste David Krakauer est remarquable, une technique irréprochable, une grande virtuosité, des envolées dans les aigus tourbillonnants, un engagement total appuyé par une gestuelle endiablée. L'artiste tricote avec vélocité sur les mécaniques du bois d'ébène, et sa frénésie contagieuse gagne le public. Ce qui fait que... Lire la suite

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009)

Critique écrite le 04 décembre 2009, par Pierre Andrieu

Le Liberté, Rennes 3 décembre 2009

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc  feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

Après une première soirée passée à L'Ubu, le retour des Trans au Liberté (un endroit historique du festival breton) six ans après l'édition 2003, s'est parfaitement effectué le jeudi 3 décembre avec une programmation éclectique et classe - The Whitest Boy Alive, VV Brown, Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled, Hook & the Twin, An Experiment On A Bird In The Air Pump... -, un public très nombreux et une ambiance montant de plus en plus à chaque concert... Sorte de mini zénith configuré comme un stade de foot - avec gradins sur les côtés et au fond -, Le Liberté flambant neuf est une salle permettant d'accueillir 5900 personnes au "Liberté Bas" et 600 personnes à "L'Etage", une autre scène située juste au dessus. Devant la profusion de tentations live, il est impossible de tout voir (parfois pour des raisons logistiques, la salle du haut étant difficile d'accès en cas d'affluence). Voici néanmoins un compte rendu des concerts qui ont suscité notre intérêt et auxquels nous avons pu assister : The Whitest Boy Alive Après une courte prestation du DJ Oof et une présentation enthousiaste de Jean-Louis Brossart (comment fait-il pour rester aussi jeune dans sa tête ?), le side project d'Erlend Oye (des Kings... Lire la suite

David Krakauer & So Called with Klezmer Madness featuring Fred Wesley (+ Babar Luck)

Critique écrite le 18 décembre 2006, par Métal trottinette

Transmusicales de Rennes 09 Décembre 2006

Putain ! Aujourd'hui mes neurones ne fonctionnent pas toutes en même temps, j'ai donc du mal à synchroniser corps et esprit Du coup, je rate l'argentine Juana Molina programmée à 16h30 à "la Cité", cette si sympathique salle. J'arrive pile à 18h00 pour Babar Luck (bravo pour le nom !). Ce barbu, dans le sens islamique du terme, est d'origine anglo-pakistanaise. Pour simplifier, on pourrait dire que c'est une sorte de Ben Harper (même thématique "peace and love") à la sauce Cat Stevens (pour la barbe). Mais à le regarder, on pourrait plutôt penser à l'extra-terrestre Nosfell : pauses Taï-chi (limite fakir), regards noirs et concentrés lancés à ces musiciens... Je ne résiste pas au plaisir de vous décrire son bassiste pataud. Il a un brushing propret (qui bouge "voluptueusement", quand il saute en l'air sans conviction), une jolie petite brioche, et un look "putain, je me débraille à Wall Street". Non, je ne suis pas méchant, c'est juste que ce genre de choses fait aussi partie du plaisir des concerts...Concert sympa à défaut d'être passionnant. La passion, je m'en doutais, allait venir avec le concert suivant, toujours à "la Cité". Celui de David Krakauer & So Called with Klezmer Madness featuring Fred Wesley.... Lire la suite