Accueil David Lafore en concert
Samedi 23 février 2019 : 11513 concerts, 25376 chroniques de concert, 5244 critiques d'album.


David Lafore est un "poète naïf et déjanté des temps modernes, dandy, désinvolte, espiègle, caustique et hédoniste" Des tempi enlevés, du disco dans les basses, du post-punk dans les riffs, des arrangements organiques, vrillés et percutants. Lafore va faire danser les gens sur des textes toujours tordus et tordants, noirs et brillants, spirituels et fessus : le résultat est jouissif ! "Après Brigitte Fontaine et Philippe Katherine, la chanson givrée a un nouvel ambassadeur". Foncez et laissez-vous embarquer !

David Lafore : vos chroniques d'albums
Site

David Lafore : tous les concerts

David Lafore : l'historique des concerts

Sa.

26

Janv.

2019

Gildas Etevenard en concert
David Lafore avec Ottilie [b] & Gildas Etevenard Gildas Etevenard | Ottilie [B] | David Lafore
la Meson - Marseille (13)

Ve.

25

Janv.

2019

Hakim Hamadouche en concert
David Lafore avec Hakim Hamadouche & Edith Begout Hakim Hamadouche | David Lafore
la Meson (13)

Je.

08

Nov.

2018

David Lafore Bijou - Toulouse (31)

Me.

17

Oct.

2018

David Lafore En Concert/ Yo-yo L'Auguste Théâtre - Paris 11e (75)

Di.

14

Oct.

2018

David Lafore Le Petit Patio (13)

Me.

10

Oct.

2018

David Lafore En Concert/ Yo-yo L'Auguste Théâtre - Paris 11e (75)

Ve.

18

Mai

2018

David Lafore : les dernières chroniques concerts 32 avis

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank

Critique écrite le 03 février 2019, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 26 janvier 2019

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank en concert

Carte Blanche à David Lafore, jour 2. Hier ce fut tellement bien que je ne suis pas complètement surpris de revoir des têtes vues la veille. Pourtant ce soir il y a à la Déviation une bien belle soirée qui réunit Fantazio qui se faisait rare dans le sud, De la Crau et Manu Theron (qui était présent hier dans le public). Bref, ce soir c'est encore plus complet que la veille. Cette après-midi je suis venu accompagné Lucie qui a interviewé David pendant les balances de ses nouveaux invités (interview à lire ici). J'en ai profité pour lancer un time lapse qui a couvert toutes les balances et la soirée (voir le résultat ici). Cette fois j'ai décidé de ne prendre aucune note, mais pour me souvenir un peu de ce qui s'est passé et ne pas mélanger avec la veille, j'ai enregistré des bouts de 20 à 40 secondes de chaque morceau (c'est d'ailleurs un bout de cela qui me sert de bande son au time lapse). Ce soir le programme est plus culotté : en dehors de Gildas et Edmond déjà présents la veille, David a invité Ottilie B qu'il ne connaît pas vraiment (en tout cas sur scène) et HANK à l'univers (et au dispositif) si particulier qu'on imagine mal comment insérer cela dans un concert collectif. Hors de question de leur faire faire la première... Lire la suite

Interview de David Lafore à l'occasion de sa Carte Blanche à la Meson

Interview réalisée le 31 janvier 2019, par Luciiiie

Meson, Marseille 26 janvier 2019

Interview de David Lafore à l'occasion de sa Carte Blanche à la Meson

Pirlouiiiit : Inutile de se le cacher, dans la famille on aime David Lafore et ce sur les 3 générations existantes. Pour ma part David fait partie de ces artistes que je suis d'assez près depuis près de 20 ans maintenant. Depuis la première fois que j'ai vu le David Lafore Cinq Têtes (en 1999) je suis retourné le voir 18 fois (dont 2 ce week-end). Et depuis que j'ai amené mes parents le voir (il y a 2 ans) ils n'ont eux-même raté aucun de ses passages. Concernant mes enfants ils adorent les disques (surtout J'ai l'amour et les Cheveux) et l'ont déjà vu, 4 fois pour Lucie (9 ans) et Cyril (6 ans) et 2 fois pour Alice (3 ans). Tout ça pour vous introduire que cette fois ce n'est pas moi qui lui ai posé des questions mais Lucie, comme elle l'avait déjà fait quelques mois plus tôt avec Aldebert. Nous voici donc à la Meson vers 17h pendant l'installation de Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian et le trio Hank. La veille (hier) pour le premier soir de sa carte Blanche, David avait invité Hakim Hamadouche (lui rendant la monnaie de sa pièce), et déjà Gildas et Edmond. Je laisse la parole à Lucie. Lucie : Bonjour je m'appelle Lucie. Je vais faire l'interview pour Concertandco ; je vous ai vu plusieurs fois en concert et j'ai beaucoup... Lire la suite

Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian

Critique écrite le 02 février 2019, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 25 janvier 2019

 Carte Blanche à David Lafore avec Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, Edmond Hosdikian en concert

Moins d'une semaine après le superbe concert de Sammy Decoster dans ces même murs, me revoici déjà à la Meson. Presque à la bourre, car juste avant j'étais au showcase de Usken au Lollipop Music Store je rentre dans une salle qui affiche complet. Juste le temps de me faufiler et de m'asseoir par terre devant et Gilles est déjà en train de présenter David, qui lui est en train de finir de mettre sa tenue de scène (comprendre changer ses chaussures - cf ici). Cela fait des années que je rêve d'une telle carte blanche. Il aura fallu la dernière de Hakim Hamadouche (cf ici) pendant laquelle Hakim avait invité David, pour que les choses se fassent ! Pour ce premier soir (cat demain les invités sont différents) David a donc invité Hakim Hamadouche, Gildas Etevenard, et Edmond Hosdikian qui a remplacé Edith Begou indisponible. David attaque seul ... Il prend son temps comme il sait si bien le faire. Avant même qu'il n'ait joué la moindre note ou chanté le spectacle a déjà commencé. Il règle sa guitare, lentement en nous parlant. Quand celle-ci est enfin réglée il attaque ... a capella. Barbibar une chanson qui ne veut pas dire grand-chose ... enfin quand même un peu quand on fait attention. N'ayant pas noté systématiquement tous les... Lire la suite

David Lafore

Critique écrite le 25 novembre 2018, par Dissy

Bistro de la Mairie - Clermont-Ferrand 15 novembre 2018

David Lafore en concert

Ce jeudi de mi-novembre, on a appris l'info à l'arrache dans la journée : "David Lafore au Bistro de la Mairie pour 2 sets ce soir". Soit. David Lafore, connais pas. L'histoire aurait donc pu en rester là. On essaie alors d'écouter un premier titre, et là, c'est le drame: Le gars chante en français, complètement has-been donc, pour de la pop, quelle horreur ! Et, en plus, ça parle de relations sentimentales ou d'autres trucs de la vie quotidienne totalement insignifiants. Non, vraiment, ça ne donne pas envie. Ça, c'est ce qu'on aurait pu dire si on était de mauvaise foi et aussi un peu con. Parce qu'en réalité, on a accroché dès le premier titre, c'est... Chut, pas tout de suite. Bref, on y est allé. Et on était pas bien nombreux, c'est bien dommage, à l'heure de l'apéro, attendant l'entrée en scène de l'artiste. Il arrive, l'allure simple, sans prétention, l'attitude sympathique, l'œil espiègle. Il intrigue. En s'équipant de sa Fender Telecaster blanche, il nous salue, on lui répond. L'attention est captée, le lien créé. A partir de ce moment, toute cette mauvaise foi qu'on aurait pu avoir, comme évoqué plus haut, peut bien aller se faire foutre, tant la performance de Mr Lafore se révélera être tout un tas de choses... Lire la suite

David Lafore : les chroniques d'albums

David Lafore : Les Cheveux

Chronique écrite le 22/10/2017, par Pirlouiiiit

David Lafore : Les Cheveux

Dèjà le 4ème album (si on ne compte pas ce qu'il a pu sortir de façon plus confidentielle avant 2004) et une métamorphose qui continue. Très peu de temps après son précédent J'ai l'Amour (2015) qu'on avait il faut le reconnaitre beaucoup attendu (II datait de 2007), le voici de retour avec ce déroutant Les Cheveux. Déroutant pour plein de raisons, mais déjà ne serait ce que parce qu'il semble être l'exact contraire du précédent. Là où J'ai l'amour était truffé de tubes potentiels (potentiels, car pour devenir des tubes réels il faut quand même un minimum de matraquage - pardon passages - radios), celui n'en contient absolument aucun. Déroutant car sur celui là on a l'impression qu'il a cherché à pousser sa nonchalance et son faux minimalisme (celui qui est si cher à d'autres artistes comme Katerine, Boogaerts ou encore Massy Inc. dont on peu en effet le rapprocher) encore un cran plus loin. A l'image de ces 8 clips (quasiment identiques) mis en ligne d'un coup sur youtube ; exit les teasers et clips hyper léchés censés appâter le chaland, les siens demanderaient presque qu'on fasse un certain effort pour être visionnés jusqu'au bout. Mais finalement ce n'est pas si surprenant. David fait partie de ces rares... Lire la suite

David Lafore : J'ai L'amour

Chronique écrite le 14/09/2015, par Philippe

David Lafore : J'ai L'amour

Tremble, peuple francophone, Il est de retour. Qui ? David Lafore ! Le chanteur français le plus excentrique, le plus drôle et le plus triste du monde... Pour étayer une telle affirmation, un exemple suffit : se rappeler qu'on doit à David Lafore et à son allure droopyesque, certains de nos tous meilleurs fous-rires en concert (avec la mythique 20 francs, notamment, interprétée le pantalon baissé à la grande époque)...), mais qu'il peut aussi demander à ce qu'on le laisse mourir un peu, ou encore vouloir massacrer tout un pays, quelques minutes après... Ce mélange détonnant et très efficace sur scène, nous avait particulièrement marqué par un concert aussi pince-sans-rire que désopilant... Mais peut-être faut-il rafraîchir votre mémoire aussi ? David Lafore est un compagnon de route (pas pressé) de la chanson française néo-réaliste (L'herbe rouge), peu porté sur l'accordéon mais ne crachant pas sur le rock, le classique, la pop, le reggae ou tout ce qui peut étayer son propos. Il est de toutes façons expert en conception de petites mélodies obsédantes et toujours un peu dérangées, depuis ses initiales et déjà marquantes Babines, Jalousie et autres Le Coeur du Pitre, qui nous ont suivies longtemps... Ici, méfiez-vous du redoutable Barbibar,... Lire la suite

David Lafore Cinq Tetes : II

Chronique écrite le 06/05/2007, par Pirlouiiiit

David Lafore Cinq Tetes : II

Alors que l'on commençait à se demander ce qu'était devenu notre David Lafore local (celui-ci se serait il exilé à Paris pour percer ?) voici que déboule son "deuxième" album sobrement intitulé II. 11 titres dans la lignée des précédents (comprendre toujours aussi bons) parmi lesquels on a même la joie de retrouver quelques vieux titres qui sonnent enfin presque aussi bien que sur scène comme ce sublime Jalousie ou O tristesse ! On appréciera avec le même plaisir cette (fausse ?) nonchalance qui peut rappeler par certains coté celle d'un Katerine (de l'epoque Mauvaises Fréquentations) notamment sur Laissons nous ou Au Bord de la mer. Sur le fond on sera touché par l'apparente simplicité des textes, la tendresse (souvent coquine) qui s'en dégage. La nouveauté pour moi vient de morceaux comme le popissime et troublant Un... Lire la suite

David Lafore Cinq Têtes : David Lafore Cinq Têtes

Chronique écrite le 30/11/2004, par Pierre Andrieu

David Lafore Cinq Têtes : David Lafore Cinq Têtes

Il nous avait très agréablement surpris au Printemps de Bourges cette année, le premier disque de David Lafore vient confirmer son statut de chanteur français à suivre... Maniant l'ironie et l'humour pince sans rire avec art, monsieur Lafore écrit de textes souvent drôles sur des thèmes improbables. Comme il les chante sur un ton détaché avec une voix lasse d'extra terrestre étranger à sa propre vie, cela se révèle assez irrésistible.... Lire la suite

David Lafore : Vidéo




David Lafore : écoute