Accueil David Lafore en concert
Dimanche 10 décembre 2017 : 10641 concerts, 24767 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


David Lafore, "poète naïf et déjanté des temps modernes" vous propose un son tout beau tout neuf : celui de son nouvel album "J'ai l'amour" !
David Lafore, "poète naïf et déjanté des temps modernes, dandy, désinvolte, espiègle, caustique et hédoniste" vous propose un son tout beau tout neuf : celui de son nouvel album "J'ai l'amour" ! Des tempi enlevés, du disco dans les basses, du post-punk dans les riffs, des arrangements organiques, vrillés et percutants. David Lafore va faire danser les gens sur des textes toujours tordus et tordants, noirs et brillants, spirituels et fessus : le résultat est jouissif ! "Après Brigitte Fontaine et Philippe Katherine, la chanson givrée a un nouvel ambassadeur". Foncez et laissez-vous embarquer !

David Lafore : vos chroniques d'albums
Site

David Lafore : tous les concerts

David Lafore : l'historique des concerts

Di.

29

Oct.

2017

Frederic Fromet + David Lafore David Lafore | Frédéric Fromet
Salle Georges Bizet - Vauvert (30)

Sa.

28

Oct.

2017

Nicolas Peyrac en concert
Nicolas Peyrac + David Lafore David Lafore | Nicolas Peyrac
Salle Georges Bizet - Vauvert (30)

Sa.

30

Sept.

2017

David Lafore, Nefertiti In The Kitchen Le K'fé Quoi - Forcalquier (04)

Je.

14

Sept.

2017

Superbravo en concert
SuperBravo + David Lafore David Lafore | Superbravo
La Marbrerie - Montreuil (93)

Di.

11

Juin

2017

Le Haillan Chanté en concert
Partie A Trois #7 : Lamarca/lafore /tirtiaux Le Haillan Chanté | David Lafore | Laurent Lamarca
Entrepot des Jalles - Le Haillan (33)

Sa.

25

Mars

2017

Quand Les Souris Dansent... en concert
David Lafore - Ben Herbert Larue Quand Les Souris Dansent... | David Lafore
Ficelle - Lyon (69)

Ve.

03

Fév.

2017

Ben Herbert Larue / David Lafore Trianon - Sotteville Les Rouen (76)

Sa.

14

Janv.

2017

Laurent Lamarca en concert
Partie A Trois #7 : Lamarca + Lafore + Tirtiaux Bordeaux Chansons | David Lafore | Laurent Lamarca
Inox - Bordeaux (33)

David Lafore : les dernières chroniques concerts 26 avis

David Lafore (festival Les Inovendables)

Critique écrite le 14 décembre 2016, par Philippe

Léda Atomica Marseille (Lam) 10 décembre 2016

David Lafore (festival Les Inovendables) en concert

Retour au bercail de notre cher et assez rare David Lafore, suivi de loin (il est parti tout là-bas à Paris, il y a déjà quelques années) pour ses toujours très marrantes (et un peu déconcertantes) prestations scéniques... Pas revu depuis 2009 pour moi (un super souvenir, d'autant qu'il avait été accompagné de l'hilarant et inconnu Merlot que j'ai revu depuis à Paris !), il est heureusement suivi plus sérieusement par Pirlouiiiit, un grand fan (son plus grand, peut-être ?) qui a converti toute sa famille (3 générations représentées ce soir, respect !). Bon, j'ai quand même toujours un oeil sur sa bordélique mais épatante discographie, qui ne m'a jamais déçu ! Le lieu du soir, le cabaret de l'historique troupe Leda Atomica, est à la fois joli et intimiste, je le découvrais à peine mais manifestement il ne sert plus très souvent (à en juger par les toiles d'araignées elle-même couvertes de poussière qu'on y voyait ici et là, et l'âge moyen assez élevé des affiches). Petit lieu donc, mais le spectacle fera le plein (c'est-à-dire, peut-être 50 personnes ?) et je n'ai que des compliments à faire à l'accueil et plus particulièrement au punch servi à l'arrosoir qui m'a accompagné toute la soirée... Messire Lafore, après s'être soigneusement... Lire la suite

David Lafore + Pabien Malin

Critique écrite le 25 octobre 2015, par pirlouiiiit

Poste à Galène, Marseille samedi 10 octobre 20

David Lafore + Pabien Malin en concert

Je regrette vraiment de ne pas avoir trouvé le temps de faire cette chronique de concert plus tôt. A chaud j'aurais à coup sûr été dithyrambique et surtout je me serais souvenu de plein de petits détails qui m'auraient permis d' " argumenter " sinon en tout cas illustrer les raisons de mon enthousiasme et au final peut être arriver à vous convaincre que cet artiste qui traine sa guitare et sa nonchalance dans les bars et la théâtres de France depuis maintenant une vingtaine d'années est absolument irresistible et que si vous ne le connaissaient pas encore c'est uniquement à cause des terrible(ment inhumaine)s " lois du marché " ... et qu'en tout cas qu'il mérite que vous vous penchiez sur son cas (en live de préférence). C'est dans un Poste à Galène bien plein que nous arrivons en famille (Lucie et Cyril sont en effets fans de J'ai l'amour). En première partie c'est l'ami Pabien Malin (la version solo du trio punko-ludique Malin) qui ouvre. Armé d'une guitare (et d'un synthé le temps d'un morceau plus " club ") il nous fera la plupart des morceaux de leur dernier album (le bien nommé Son of the beach. Morceaux courts, mélodies accrocheuses, quelques grimaces, textes absurdes et drôles ... il mettra assez vite le public dans... Lire la suite

Siestes Acoustiques-Festival Gravitations

Critique écrite le 08 mai 2015, par Phil2guy

GRIM-Marseille 19 Avril 2015

Siestes Acoustiques-Festival Gravitations en concert

Question : comment un tuer un dimanche après-midi pluvieux ? En allant assister aux Siestes Acoustiques au GRIM dans le cadre du Festival Gravitations organisé par le chanteur Nevché. Ces Siestes Acoustiques sont proposées par l'auteur compositeur Bastien Lallemant qui s'entoure à chaque fois de quelques électrons libres d'une chanson française de qualité, aujourd'hui Orso Jesenska, David Lafore, Martin Mey et la chanteuse L entre autres. Le principe est de se laisser bercer, à l'heure de la sieste, par des chansons acoustiques allongé pendant une heure sur une chaise longue. Le but est donc d'appréhender autrement des chansons jouées live à un volume sonore relativement faible de façon à se laisser aller d'avantage à l'écoute. On demande poliment de ne pas applaudir entre les morceaux afin de ne pas casser l'unité du concert. Les instruments sont effectivement presque exclusivement acoustiques : guitares, violoncelle, autoharp, valise en carton en guise de percussion sur laquelle joue David Lafore, à l'exception d'une basse électrique discrète. La scène est éclairée par une seule lampe, l'ambiance est cosy et feutrée. Tout est fait pour plonger le spectateur dans une atmosphère propice à une écoute attentive et à la rêverie.... Lire la suite

Tante Hortense & Guest (David Lafore)

Critique écrite le 16 octobre 2013, par Pirlouiiiit

Théâtre de Lenche - Marseille 21 septembre 2013

Tante Hortense & Guest (David Lafore) en concert

Deux jours à peine après le superbe concert de Tante Hortense et ses illustres invités : Seb Martel, Claire Diterzi et Anne Emmanuelle Deroo (voir la chronique du mardi par Phil), me voici de retour au théâtre de Lenche pour la dernière de cette riche semaine avec cette fois comme invité l'ex Marseillais et non moins illustre David Lafore dont j'avais raté le dernier passage au Café Julien et que j'étais donc allé voir jusqu'en Avignon! Cette fois, j'arrive à la bourre, je gare mon vélo en bas de cette place de Lenche défigurée (depuis qu'ils ont enlevé les quelques arbres on se croirait presque cours Estienne d'Orves) et lorsque j'arrive devant les portes du théâtre, elles sont fermées. Je frappe... un jeune homme vient m'ouvrir peiné "désolé monsieur c'est complet !" - en reprenant mon souffle et en entendant le premier morceau qui est en train de finir (celui a capella où ils se plaignent de ne pas avoir été fait avec les bons organes) je balbutie "photo ... concertandco ... reservé ... sur la liste". Ouf ! Je rentre sur la pointe des pieds. En effet, c'est blindé, ça ne se voit pas tant que ça car il est fait bien noir mais ça se sent à la chaleur. Je me glisse côté droit et trouve une place en haut des marches (une main... Lire la suite

David Lafore : les chroniques d'albums

David Lafore : Les Cheveux

Chronique écrite le 22/10/2017, par Pirlouiiiit

David Lafore : Les Cheveux

Dèjà le 4ème album (si on ne compte pas ce qu'il a pu sortir de façon plus confidentielle avant 2004) et une métamorphose qui continue. Très peu de temps après son précédent J'ai l'Amour (2015) qu'on avait il faut le reconnaitre beaucoup attendu (II datait de 2007), le voici de retour avec ce déroutant Les Cheveux. Déroutant pour plein de raisons, mais déjà ne serait ce que parce qu'il semble être l'exact contraire du précédent. Là où J'ai l'amour était truffé de tubes potentiels (potentiels, car pour devenir des tubes réels il faut quand même un minimum de matraquage - pardon passages - radios), celui n'en contient absolument aucun. Déroutant car sur celui là on a l'impression qu'il a cherché à pousser sa nonchalance et son faux minimalisme (celui qui est si cher à d'autres artistes comme Katerine, Boogaerts ou encore Massy Inc. dont on peu en effet le rapprocher) encore un cran plus loin. A l'image de ces 8 clips (quasiment identiques) mis en ligne d'un coup sur youtube ; exit les teasers et clips hyper léchés censés appâter le chaland, les siens demanderaient presque qu'on fasse un certain effort pour être visionnés jusqu'au bout. Mais finalement ce n'est pas si surprenant. David fait partie de ces rares... Lire la suite

David Lafore : J'ai L'amour

Chronique écrite le 14/09/2015, par Philippe

David Lafore : J'ai L'amour

Tremble, peuple francophone, Il est de retour. Qui ? David Lafore ! Le chanteur français le plus excentrique, le plus drôle et le plus triste du monde... Pour étayer une telle affirmation, un exemple suffit : se rappeler qu'on doit à David Lafore et à son allure droopyesque, certains de nos tous meilleurs fous-rires en concert (avec la mythique 20 francs, notamment, interprétée le pantalon baissé à la grande époque)...), mais qu'il peut aussi demander à ce qu'on le laisse mourir un peu, ou encore vouloir massacrer tout un pays, quelques minutes après... Ce mélange détonnant et très efficace sur scène, nous avait particulièrement marqué par un concert aussi pince-sans-rire que désopilant... Mais peut-être faut-il rafraîchir votre mémoire aussi ? David Lafore est un compagnon de route (pas pressé) de la chanson française néo-réaliste (L'herbe rouge), peu porté sur l'accordéon mais ne crachant pas sur le rock, le classique, la pop, le reggae ou tout ce qui peut étayer son propos. Il est de toutes façons expert en conception de petites mélodies obsédantes et toujours un peu dérangées, depuis ses initiales et déjà marquantes Babines, Jalousie et autres Le Coeur du Pitre, qui nous ont suivies longtemps... Ici, méfiez-vous du redoutable Barbibar,... Lire la suite

David Lafore Cinq Tetes : II

Chronique écrite le 06/05/2007, par Pirlouiiiit

David Lafore Cinq Tetes : II

Alors que l'on commençait à se demander ce qu'était devenu notre David Lafore local (celui-ci se serait il exilé à Paris pour percer ?) voici que déboule son "deuxième" album sobrement intitulé II. 11 titres dans la lignée des précédents (comprendre toujours aussi bons) parmi lesquels on a même la joie de retrouver quelques vieux titres qui sonnent enfin presque aussi bien que sur scène comme ce sublime Jalousie ou O tristesse ! On appréciera avec le même plaisir cette (fausse ?) nonchalance qui peut rappeler par certains coté celle d'un Katerine (de l'epoque Mauvaises Fréquentations) notamment sur Laissons nous ou Au Bord de la mer. Sur le fond on sera touché par l'apparente simplicité des textes, la tendresse (souvent coquine) qui s'en dégage. La nouveauté pour moi vient de morceaux comme le popissime et troublant Un... Lire la suite

David Lafore Cinq Têtes : David Lafore Cinq Têtes

Chronique écrite le 30/11/2004, par Pierre Andrieu

David Lafore Cinq Têtes : David Lafore Cinq Têtes

Il nous avait très agréablement surpris au Printemps de Bourges cette année, le premier disque de David Lafore vient confirmer son statut de chanteur français à suivre... Maniant l'ironie et l'humour pince sans rire avec art, monsieur Lafore écrit de textes souvent drôles sur des thèmes improbables. Comme il les chante sur un ton détaché avec une voix lasse d'extra terrestre étranger à sa propre vie, cela se révèle assez irrésistible.... Lire la suite