Accueil Destroyer en concert
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Le songwriter canadien Dan Bejar et son groupe Derstroyer oscillent entre un glam rock exubérant et une folk 'n pop intimiste.

Destroyer : vos chroniques d'albums
Site

Destroyer en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Destroyer : l'historique des concerts

Me.

22

Nov.

2017

Ma.

14

Juin

2016

Di.

12

Juin

2016

Destroyer + Ryler Walker Reflektor - Liege

Ve.

03

Juin

2016

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2016 - Pass 3 J: Air, Ty Segall, Foals, Beach House, Battles, Lush, Tortoise, Shellac, Explosions In The Sky, Chocolat, Destroyer, Girl Band, Metz, Nots, Protomartyr, Car Seat Headrest, Dilly Dally, Dirty Fences This Is Not A Love Song Festival | Air | Tortoise | Explosions in the Sky | Destroyer | Shellac | Battles | Dinosaur Jr | Foals | Ty Segall | METZ | Protomartyr | Chocolat
Paloma - Nîmes (30)

Ve.

03

Juin

2016

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2016 - 3 Juin : Foals, Ty Segall & The Muggers, Battles, Destroyer, Protomartyr, Chocolat, Car Seat Headrest, Dilly Dally, Kamasi Washington, Daddy Long Legs, The Mystery Lights, Yak... This Is Not A Love Song Festival | Destroyer | Daddy Long Legs | Battles | Foals | Ty Segall | Protomartyr | Chocolat | Car Seat Headrest | Yak
Paloma - Nîmes (30)

Ve.

06

Nov.

2015

Festival Des Musiques Volantes en concert
Musiques Volantes : Wire + Destroyer + Jc Satan + Chocolat Festival Des Musiques Volantes | Wire | Destroyer | J.C. Satàn | Chocolat
Les Trinitaires - Metz (57)

Je.

29

Oct.

2015

Pitchfork Music Festival en concert
Pitchfork Music Festival Paris 2015 - 29 Octobre : Beach House, Godspeed You Black Emperor, Deerhunter, Ariel Pink, Destroyer, Kirin J. Calilnan, Hoelos... Pitchfork Music Festival | Godspeed You! Black Emperor | Destroyer | Deerhunter | Beach House | Ariel Pink
Grande Halle de la Villette - Paris (75)

Me.

28

Mai

2014

Kiko en concert
20 Ans Sound System Kiko | Destroyer
Le Privé - Les Angles (30)

Destroyer : les dernières chroniques concerts 3 avis

Destroyer

Critique écrite le 25 juin 2011, par Sami

Café Julien, Marseille 22 Juin 2011

Destroyer en concert

Surprise à plus d'un titre en voyant programmé ce concert de Destroyer. Qui ça interesse à Marseille d'aller voir ce groupe, inconnu en France hors des lecteurs de Pitchfork et Magic ? Qui plus est au mois de juin, au lendemain de la fête de la musique ? Rendons grâce à SAS d'avoir eu l'audace de tenter le pari, et de ne pas avoir annulé. Les quelques âmes présentes, pas forcément marseillais à priori (entendu parler anglais et espagnol) ce soir là auront eu la chance d'assister à un des moments de grâce de l'année. Autre surprise, vu que c'était au Café Julien, celle d'y voir le groupe de Dan Bejar au complet. D'aucuns taquins diront qu'il y a presque autant de monde sur scène que dans le public. Drôle de contraste du coup entre l'ambiance intimiste de la salle et la musique spacieuse jouée, plus proche de la new wave et de la pop... Lire la suite

The Coral, Interpol, Dj Shadow, The Notwist...(La Route du Rock 2002)

Critique écrite le 04 septembre 2002, par Sami

St Malo, Fort de St Père 9, 10, et 11 Aout 20

L'édition 2002 de la Route du Rock restera dans les annales pour des raisons surtout climatiques : la pluie torentielle du premier soir et le mauvais temps global auront parfois davantage marqué les festivaliers que certains concerts anecdotiques. Le parti pris "découverte" de ce rendez-vous est une prise de risques des plus audacieuses ("rock" en somme) qui ont fait sa réputation mais cette année on ne peut pas signaler de révélation marquante à la vue de groupes anecdotiques comme DESTROYER ou prétentieux comme TRASH PALACE, projet erotico gnangnan dans lequel s'est illustré un bien pathétique Brian Molko pour une reprise poussive de "Je t'aime moi non plus", un non-évènement parmi d'autres déceptions et (quand même !) des bons moments là où on ne les attendait pas forcément. THE CORAL ouvre les hostilités de manière stupéfiante avec un rock instruit et psychédelique qui tranche avec la mode revival garage du moment. J'avais déjà beaucoup aimé leur single "Shadows fall" et son passage Charleston déjà culte mais sur scène c'est encore mieux, ils digèrent leurs influences américaines avec un naturel déconcertant aidés vu leurs tronches et leurs mouvements saccadés de substances plus ou moins illicites. DEPARTURE LOUNGE sont bien moins... Lire la suite

La Route du Rock 2002

Critique écrite le 17 août 2002

St Malo 9, 10 , 11 aout 2002

9 aout: C'est sous une pluie terrible que commence les hostilités avec THE CORAL, groupe de jeunes branleurs de Liverpool qui finira à tous les coups dans les stades, tant leur musique présente une fraicheur, une énergie assez rare actuellement. Dommage qu'ils soient passés aussi tôt, mais on les reverra bientôt en tête d'affiche... Par contre, ce n'est pas DEPARTURE LOUNGE qui nous aura fait oublier les trombes d'eau, leur pop fadasse ne réchauffant en rien le coeur du public héroïque du fort st père. Seul INTERPOL aura réussi ce soir-là la fusion de la pluie et de la vapeur montant du public. Ce groupe déjà présent l'année dernière est fantastique et même si sa musique n'a rien d'original (Joy division et new wave...), nos 5 musiciens la jouent avec une telle force que l'on ne peux qu'etre emporté... Pause déjeuner pendant ROYKSOPP donc pas vu. La grande déception de la soirée, hormis la météo, ce fut la DIVINE COMEDY... Après trois chansons massacrées dans des larsens de guitare accoustique et de contrebasse, je préfère plier bagage et fuir la pluie et la boue, ratant PROGRAMME au passage... 10 Aout Une météo plus clémente,... Lire la suite

Destroyer : les chroniques d'albums

DESTROYER : YOUR BLUES

Chronique écrite le 12/09/2004, par Pierre Andrieu

DESTROYER : YOUR BLUES

Toujours affublé du singulier talent qu'il démontrait déjà dans ses précédents projets, le songwriter canadien Daniel Bejar convoque à nouveau une surprenante flopée d'influences disparates sur son nouveau disque avec Destroyer. L'auditeur vierge de toute écoute des disques de ce groupe culotté sera d'abord interloqué par un chant très particulier (évoquant le jeune David Bowie et Jonathan Donahue de Mercury Rev), puis devra s'habituer aux compositions audacieuses intégrant tour à tour (et parfois au cours du même morceau !) folk music... Lire la suite

DESTROYER : THIS NIGHT

Chronique écrite le 13/10/2003, par Pierre Andrieu

DESTROYER : THIS NIGHT

This night est le cinquième album du groupe canadien Destroyer. Démarré comme un projet solo en 1995 avec l'album We'll build them a golden bridge, le groupe est désormais composé de Daniel Bejar (songwriting, chant, guitares, synthés, piano, orgue, percussions), Nicolas Bragg (guitares lead, piano, chœurs, trompette), Chris Frey (basse, melodica, chœurs) et Fisher Rose (batterie,... Lire la suite

Destroyer : Vidéo