Accueil Dimi Dero Inc en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10798 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Rock Vaudou. Rock vénéneux charriant images sombres et troubles mélodies.

Dimi Dero Inc : vos chroniques d'albums
Site

Dimi Dero Inc en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Dimi Dero Inc : l'historique des concerts

Je.

07

Janv.

2010

Dimi Dero Inc + Lenore Le Triolet - Nantes (44)

Sa.

11

Oct.

2008

Sa.

11

Oct.

2008

Les Jolis en concert
Dimi Dero Inc + Les Jolis Dimi Dero Inc | Les Jolis
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Lu.

09

Oct.

2006

Penny ikinger, Dimi Dero Inc, Youpi Youpi Yeah Flèche d' Or - Paris 20ème (75)

Dimi Dero Inc : les dernières chroniques concerts 2 avis

Dimi Dero Inc + Les Jolis

Critique écrite le 17 octobre 2008, par Mystic Punk Pinguin

Machine à Coudre - Marseille 11 octobre 2008

Dimi Dero Inc + Les Jolis en concert

La Machine à Coudre, phare de nos nuits rock, m'attire encore avec une belle affiche de la team Relax-o-Matic. pour 5 euros, faire le plein de décharges soniques, c'est toujours bon à prendre. En 1ere partie, la nouvelle génération punk rock marseillaise, les Jolis. Look dandy punk et attitude rock'n'roll avec ce qu'il faut de poses et d'attitudes hargneuses, ils sont bien loin des branleurs parisiens comme les Naast. Nos jeunes à nous marchent à l'énergie et au bon son, ils délivrent un garage rock de très bonne facture. Tellement d'énergie qu'ils péteront un nombre incalculable de cordes et écourteront leur set pour cause de soucis techniques. Ils m'ont promis de faire mieux la prochaines fois mais là c'est déjà des plus efficaces, dans la lignée de leurs glorieux aînés Aggravation, Neurotic & co. Changement de génération avec les Dimi Dero Inc. Premier morceau dans une veine bruitiste, avec une perceuse accolée contre les... Lire la suite

Dimi Dero Inc.

Critique écrite le 14 février 2004, par Freakoid

Machine à Coudre - Marseille 13 fevrier 2004

Ce soir, c'est association surfin'cow qui organise le concert à la machine à coudre ; je ne connaissais pas l'association il y a trois semaines, mais on m'en avait tellement dit beaucoup de bien que ce soir je vais à la machine à coudre les yeux fermés! En arrivant, je croise le pingouin ? content de mettre un visage sur "l'animal mystique" ! Quelques minutes plus tard, les premières notes de Sheeva, la première partie de la soirée, retentissent. Ayant souvent vu le nom du groupe sur des affiches ces derniers mois, je me précipite dans la salle du fond. A peine arrivé, un mec assis sur les chaises du fond me demande de me pousser parce qu'il n'y voit pas !!!! Ca alors c'est la première fois qu'on me la fait celle là ! Enfin bref, Sheeva c'est du punk rock plutôt sympa, pas toujours très carré, mais le trio est jeune et il a de l'énergie à revendre ! Vient ensuite le tour de Dimi Dero Inc. et là je dois dire que c'est la claque ! Le son est excellent, la balance nickel (plutôt rare à la machine à coudre), le jeu des musiciens rigoureux et précis (vraiment été scotché), la musique, viscérale, est d'une violence toute retenue? Aucune référence précise ne me vient à... Lire la suite

Dimi Dero Inc : les chroniques d'albums

DIMI DERO INC. : GREETINGS FROM TRAUMA

Chronique écrite le 25/05/2004, par Pirlouiiiit

DIMI DERO INC. : GREETINGS FROM TRAUMA

2eme album pour Dimi Dero et les siens (a savoir Brenko a la guitare, Vinz a la basse et Manga a la batterie), et quelle claque pour moi qui ne les ai découvert que tout récemment. Dès les premières notes d'un Funky Shit bien poisseux avec une basse rebondissante, un chant a la fois chuchotement et hurlement, et une guitare qui rappelle un peu par moment celle de Serge Teyssot Gay , j'étais a nouveau conquis. La ressemblance avec Noir Désir, au niveau musical surtout, reviendra a plusieurs reprises au cours du disque (a mon avis il s'agit la d'un cas de convergence évolutive), mais précisons que ce n'est pas du tout le sentiment général qui se dégage de ce disque. Dès le deuxième on retrouve Talluhah X (de Lady Godiva) dont la douce voix viendra illuminer bon... Lire la suite