Accueil Dirty Projectors en concert
Lundi 16 juillet 2018 : 11685 concerts, 25095 chroniques de concert, 5220 critiques d'album.


Une pop légèrement tordue et complètement barrée, autour du new-yorkais Dave Longstreth. Les morceaux de Dirty Projectors mêlent éléments sonores éclectiques et harmonies vocales changeantes, de l'opéra contemporain au Rn'B. Ruptures de rythmes et références musicales hétérogènes caractérisent une musique jouant sans cesse sur l'effet de surprise. Connu pour la force et la richesse de ses lives, le groupe a notamment collaboré avec David Byrne et Björk. Nouvel album et concerts en 2012 !

Site

Dirty Projectors : l'historique des concerts

Je.

18

Oct.

2012

Lu.

12

Juillet

2010

Les Nuits de Fourvière en concert
Sharon Jones & The Dap-Kings + Dirty Projectors + The National et invités Les Nuits de Fourvière | The National | Sharon Jones And The Dap-kings | Dirty Projectors
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon (69)

Ma.

29

Juin

2010

Grizzly Bear en concert
Grizzly Bear + Dirty Projectors Grizzly Bear | Dirty Projectors
Olympia - Paris 9ème (75)

Di.

27

Juin

2010

Glastonbury Festival en concert
Glastonbury Festival : Stevie Wonder + Slash + Grizzly Bear + Dirty Projectors... Glastonbury Festival | Grizzly Bear | Dirty Projectors | Stevie Wonder | Slash
Site du Festival - Glastonbury

Ve.

25

Sept.

2009

Sa.

19

Sept.

2009

Dirty Projectors L'Orangerie - Bruxelles

Me.

09

Sept.

2009

Dirty Projectors + Tune Yards Maroquinerie - Paris 20ème (75)

Ve.

08

Août

2008

Festival Les Nuits Secrètes en concert
Dirty Projectors + Fink + Jamie Lidell Festival Les Nuits Secrètes | Jamie Lidell | Fink | Dirty Projectors
Plein Air - Aulnoye Aymeries (59)

Dirty Projectors : les dernières chroniques concerts 1 avis

Grizzly Bear + Dirty Projectors

Critique écrite le 05 juillet 2010, par Pierre Andrieu

Olympia, Paris 29 juin 2010

Grizzly Bear + Dirty Projectors en concert

Soirée très classe à l'Olympia de Paris, le mardi 29 juin, avec le passage en tête d'affiche de la comète pop de Grizzly Bear, juste après les étoiles montantes de la pop ' n world, Dirty Projectors, en première partie. Et ce devant un très nombreux public - enthousiaste et chaleureux, qui plus est ! - , dans une salle toujours aussi adaptée à la communion lors de ce genre de grand messe stellaire... Dirty Projectors Ravis d'être conviés à la fête par leurs amis new-yorkais de Grizzly Bear (ils le diront plusieurs fois... ), les Dirty Projectors se lancent dès leur arrivée sur scène - un peu timide, le groupe semble impressionné par le mythe de l'Olympia -, dans un set virevoltant, très pop 'n world blues et particulièrement versatile. Clairement, ces gens-là sont restés bloqués sur la période hippie folk rock, sur les harmonies vocales des Beach Boys et de Crosby Stills Nash & Young et sur les mélanges osés par David Byrne et ses Talking Heads... Le son de Dirty Projectors est tour à tout expérimental, polyphonique, marqués au fer rouge par le blues du désert (ces caractéristiques petits solis de guitare aigus et joyeusement aigrelets), très pop et éhontément psychédélique... Le combo mixte évolue dans un univers... Lire la suite

Dirty Projectors : Vidéo