Accueil Dirty Wheels en concert
Dimanche 25 août 2019 : 11581 concerts, 25628 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.

Dirty Wheels en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Dirty Wheels : l'historique des concerts

Lu.

01

Juillet

2019

See You in the Pit en concert
Municipal Waste + Dirty Wheels See You in the Pit | Municipal Waste | Dirty Wheels
Secret Place - Saint-Jean de Vedas (34)

Je.

02

Août

2018

Insanity Alert + Dirty Wheels Molotov, Marseille - Marseille (13)

Je.

09

Nov.

2017

Sick Of It All en concert
Sick Of It All / Goddamn Gallows / Unfit / Dirty Wheels Sick Of It All | Dirty Wheels | Unfit
Jas'rod - Pennes Mirabeau (13)

Di.

31

Juillet

2016

Xtreme Fest en concert
Xtreme Fest #4 : Testament / Exodus / Gbh / Rise Of The Northstar / The Dwarves / Andreas Et Nicolas / Blowfuse / Fleshdoll / Mysanthrope / The Dead Krazukies / Dirty Wheels / Cranks / The Killminsters Xtreme Fest | GBH | Testament | Exodus | Dirty Wheels | Andreas & Nicolas | The Dwarves | Rise of the Northstar
Plein air - Parc des Titans - Le garric (81)

Lu.

04

Avril

2016

Take Offense + Dirty Wheels + Apache Apache | Dirty Wheels | Take Offense
Le Molotov - Marseille (13)

Di.

21

Fév.

2016

Moscow death Brigade + Dirty Wheels Dirty Wheels | Moscow Death Brigade
Le Molotov - Marseille (13)

Sa.

12

Déc.

2015

Boom, Cirrhose Attack, Dirty Wheels, My Fair Genocide Dirty Wheels | My Fair Genocide
La Ferme de Mauriac - Villeneuve d'Aveyron (12)

Ve.

27

Nov.

2015

Porncars en concert
In Other Climes, Dirty Wheels, Colorblind, Porncars Porncars | In Other Climes | Dirty Wheels
Le Korigan - Luynes (13)

Dirty Wheels : les dernières chroniques concerts 4 avis

No use for a name + Dirty Wheels

Critique écrite le 03 décembre 2011, par Ratwoman13

Le Poste à Galene - Marseille 29 Novembre 2011

Me voilà arrivée à 21h30 juste à la fin du premier groupe, désolée pour Eux. Donc après un changement de plateau, voilà que monte sur scène 5 gars qui en veulent. A peine sur scène ils attaquent violemment un morceau pêchu, avec 2 guitares, une basse et un batteur, il y a de quoi envoyé de gros. Il y a des fans dans le public, ils pogotent doucement, ils soutiennent bien le groupe qui enchaîne les morceaux. Nous avons droit au titre d'un morceau de temps en temps, comme Go ou encore Evil. Malgré leur look punk qui va très bien avec leur musique, il y a de l'humain dedans, exemple quand Bobby, le chanteur fait un petit clin d'œil en souhaitant un joyeux anniversaire à sa copine. Ils joueront pendant 45minutes intenses leur street-punk hard-core, pas si désagréable à entendre, les riffs de guitares, la batterie, la voix tout est réuni. La petite chose à noter pour les prochains concerts, c'est tout bête mais c'est se présenter, car on connais souvent la tête d'affiche mais pas spécialement les groupes qui précèdent !! Donc pour connaître leur nom j'ai du attendre de croiser dans la salle le chanteur qui allait fumer dans l'aquarium du premier, pour lui demander. Après un assez long changement de plateau (encore) voilà Roryle batteur... Lire la suite

Les Sales Majestés + Dirty Wheels

Critique écrite le 07 mars 2011, par Mystic Punk Pinguin

Cabaret Aléatoire - Marseille 5 Mars 2011

Les Sales Majestés + Dirty Wheels en concert

Le Cabaret Aléatoire a un air de 80's ce soir. Les générations sont plus que mêlés, du vétéran de 50 balais aux jeunots pas encore majeurs, mais tou(te)s sont lookés punk alternatif. Et au final, on va sûrement dépasser les 300 personnes ce soir. Comme quoi, punk's note au final. Old school ne s'applique pas qu'au hip-hop, en plus des dégaines, le way of life, avec picole à l'entrée, et tentative de filouter (en vrac, témoignages recueillis sur "et je te donne un faux nom sur la liste d'invit' et j'improvise" (perdu à priori) à "vu que le site est grand, je tente d'escalader quelque part"). Certaines choses sont indémodable. Le Poste à Galène (qui organise ce concert délocalisé) et les Sales Majestés ont le bon goût de laisser la première partie à un groupe local. Cela devient suffisamment rare pour être signalé. A priori bien renseigné, ils ont choisi Dirty Wheels, jeune combo street punk tendance hardcore des plus efficace sur scène. Hyper lookés, de la crête aux tatouages, en passant par les chaussettes montantes, et tee-shirts Misfits et Agent Orange, le 5tet (deux grattes, basse, batterie et hurleur) est en place. Et le ramage est à la hauteur du plumage. Plus habitué aux scène roots (O'Bundies et Machine à Coudre), ils... Lire la suite

The Unseen + Agent Orange + Dirty Wheels

Critique écrite le 08 avril 2009, par Zhou

Café Julien - Marseille 6 Avril 2009

The Unseen + Agent Orange + Dirty Wheels en concert

Le concert affiche complet (soit environ 150 personnes), trop la classe ! Du coup Dirty Wheels a l'occasion de chauffer son premier vrai show dans une salle bien compacte. Pour le coup c'est du street hargneux, bien gueulard, avec deux grattes et tout et tout. Bonne présence sur scène, pas mal du tout pour un premier coup. A la fin du set le serveur craque un câble. Nous on enquille les pintes et les bises en attendant Agent Orange. Trio vieille époque de surf punk mélodique. Ils sont là depuis '78, c'est dire si c'est des vétérans. Leur punk est bien inspiré sur les morceaux surf, un peu moins sur les passages mélodiques, certes efficaces mais plus convenus. On continuerait volontiers à boire des pintes si le bar ne s'était pas assécher de tout le houblon disponible. On est au Poste à Galène ?! Concert punk rock et plus de bière avant même la tête d'affiche. Le Café Julien ça craint. Je n'ose même pas imaginer si l'Espace Julien était plein... quoique dans ce cas là c'est tellement la misère pour avoir à boire que les futs risquent pas de se vider. Bref. The Unseen déboule avec leur look de street punker à mi-chemin entre Anti-Flag et Rancid. Faut dire qu'ils ont squatté les labels fondés par ces deux groupes.... Lire la suite

Take Shit Back + A Different Day + Dirty Wheels + Wake The Dead + Our Roots

Critique écrite le 12 février 2010, par Zhou

La Machine à Coudre - Marseille 6 Février 2010

Take Shit Back + A Different Day + Dirty Wheels + Wake The Dead + Our Roots en concert

"Quand on arrive en ville, tout le monde change de trottoir, on a pas l'air virils mais on fait peur à voir, des gars qui se maquillent ça fait rire les passants, mais quand ils voient du sang sur nos lames de rasoir, ça fait comme un éclair dans le brouillard"... Mois quand j'arrive en ville, enfin plutôt à la rue Jean Roque, c'est pas Balavoine que je croise mais les bad guys de Take Shit Back. Ils font aussi peurs à voir mais plutôt que de changer de trottoir on va plutôt boire un coup au Petit Nice. Comme je suis un modèle inégalable de sérieux, j'arrive tout de même à temps pour l'ouverture d'un concert que l'on co-organise avec nos potes de Chavana, Bad Mood et What We Believe, soit le fuckin' crew au complet pour un nouveau concert de soutien dans une série qui finira bien par venir à bout des pertes engendrées par l'Antidote Tour. Histoire de repartir de plus belle vers d'autres grosses affiches. Une fois n'est pas coutume, depuis la caisse je n'ai quasi rien vu. Mais si vous lisez un peu les live report de Massilia vous savez très bien que ça ne nous a jamais dérangé pour en parler quand même. Surtout quand on est totalement "objectifs" en tant qu'organisateurs. Ca s'appelle du proto-journalisme prospectif. Et si ça n'a... Lire la suite