Accueil Dj Oil en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Ouvert à tous les grooves, pourvu qu'ils soient funky, Oil des Troublemakers revient avec un nouveau dj set enrichi de samples rythmiques glanés lors de ses pérégrinations en Afrique et en Amérique du Sud.

Dj Oil : vos chroniques d'albums
Site

Dj Oil en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Dj Oil : l'historique des concerts

Je.

26

Oct.

2017

Ve.

22

Sept.

2017

Sa.

01

Juillet

2017

Festival Astropolis en concert
Jeff Mills / Jacques / Manu Le Malin (aka The Driver) / Elisa Do Brasil / Floating Points / The Herbaliser / Dj Oil / Joy Orbison / Sonic Crew / Blanck Mass / Mod3rn / Barnt / Objekt / Umwelt / Casual Gabberz / Oniris / Ben Frost / Aux88 / Veronica Vasick Festival Astropolis | Joy Orbison | Dj Oil | Elisa Do Brasil | Blanck Mass | Floating Points | The Herbaliser | Manu Le Malin | Jeff Mills
Manoir de Kéroual - Guilers (29)

Di.

07

Mai

2017

Motor City Drum Ensemble en concert
Timelapse On The Rocks : Mcde Dj Oil | Motor City Drum Ensemble
Le Silo - Marseille 2 (13)

Sa.

18

Fév.

2017

Sa.

31

Déc.

2016

Roni Size en concert
Worldwide Fm Nye : Gilles Peterson, Roni Size, Mala, Dj Oil Roni Size | Gilles Peterson | Dj Oil
Nuits Fauves - Paris 13e (75)

Ve.

30

Déc.

2016

Sa.

22

Oct.

2016

Fiesta des Suds en concert
Cassius, Naive New Beaters, Broken Back, Puppetmastaz, Smokey Joe & The Kid, Dj Oil, PinkNoColor Fiesta des Suds | Cassius | Dj Oil | Puppetmastaz | Naive New Beaters | Smokey Joe & the Kid | Broken Back
Dock des Suds - Marseille (13)

Dj Oil : les dernières chroniques concerts 11 avis

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance

Critique écrite le 13 septembre 2015, par Sami

Esplanade J4, Marseille 3 Septembre 2015

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance en concert

Lancé l'an dernier à la même période le festival electro Acontraluz récidive sur la même esplanade du J4, nous rappelant au bon souvenir d'une époque où l'on ne s'y rendait pas que pour aller au Mucem. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont tenté le pari d'un soir supplémentaire avec deux groupes live qu'on apprécie particulièrement. Un peu casse gueule en cette semaine de rentrée, particulièrement pour les artistes locaux programmés soit trop tôt (Dj Oil & The Monkey Nuts, dont les dernières minutes groovaient bien) soit trop tard (Amine Edge & Dance, hélas ratés) mais à part ce petit bémol, cette première soirée aura été une vraie réussite. Ce qui frappe en arrivant sur le site, ce sont des moyens impressionnant pour la scène, surélevée de plusieurs mètres et équipée d'écrans géants où seront projetés moult visuels, on y reviendra, souvent à couper le souffle. On sera un peu moins enthousiastes en découvrant un carré VIP rappelant l'éphémère festival Be Fort et ces boites de nuit où l'on vient davantage pour se montrer que pour danser, mais bon rien de bien choquant non plus. Gros point positif en revanche pour l'accueil chaleureux du festival, permettant à notre chanceux photographe quelques clichés... Lire la suite

Le Off saute sur le J1 : Orianne Olive + Sugarcraft + Zemmour Ballet + DJ Phonkhead + Dj Oil

Critique écrite le 18 juin 2013, par Prakash

J1 - Marseille 13 juin 2013

Le Off saute sur le J1 : Orianne Olive + Sugarcraft + Zemmour Ballet + DJ Phonkhead + Dj Oil en concert

Ce soir direction le J1 pour pour ce qui s'annonce comme la soirée de fermeture estivale de ce lieu emblématique de MP2013...... mais organisée par le Off. Je ne cacherais pas que j'avais une sorte d'appréhension sur l'affluence et la longueur de la queue qui m'attendait... Mauvais souvenir de la soirée de lancement du Off. Photo : Pixxxo Mais rien de cela et on se rend vite compte que cet ancien hangar est tout à fait adapté à ce genre d'évènement. Seul incident dramatique, la tireuse à bière qui tombe en panne... mais la bonne humeur des serveurs et les prothèses PIP disséminées le long du bar font oublier l'attente. Surtout, on peut apprécier au dessus du bar l'exposition photo Girls In Connexion d'Orianne Olive. Cette artiste marseillaise dresse ici le portrait de femmes qui apparaissent à la fois douce, fragile mais également dure et sévère mais qui ont pour point commun de donner une image sincère de la femme marseillaise éloignée de tous les clichés. Photo : Pixxxo Coté musique, le premier groupe à entrer en lice est le duo Sugarcraft. J'avais entendu parlé de ce groupe aux influences électro-punk et réputé pour ses prestations scéniques peu communes. Ils me rappellent beaucoup le groupe Bonaparte de par leur... Lire la suite

Banquet de Platon : Soirée de lancement du OFF de Marseille Provence 2013

Critique écrite le 13 janvier 2013, par Pirlouiiiit

bd National - Marseille 11 janvier 2013

Banquet de Platon : Soirée de lancement du OFF de Marseille Provence 2013 en concert

Un jour avant le IN, le OFF donne sa version de l'ouverture de Marseille 2013 capitale de la culture (à noter tout de même que depuis le 01 il s'est déjà passé pas mal de trucs à Marseille, notamment des trucs culturels). Le OFF plutôt de se contenter de labelliser tous les événements culturels qui n'ont pas bénéficié du soutien financier du IN (ce qui aurait été à l'heure des compte une bonne façon de montrer la quantité impressionnante d'évènements culturels qui ont lieu en temps normal) a aussi décidé de soutenir quelques projets qui lui tenaient à cœur (cf ici). Pour cette inauguration le OFF a investi un ancien entrepôt situé sur le haut du Bd National. Pendant les vacances entre Noël et le jour de l'an, une poignet de motivés s'est bougé pour vider le lieu, le rafraichir (et il y en avait besoin !) avant de le décorer ! Nous avons prévu d'y passer tôt sans Lucie (3 ans) mais avec Cyril (4 mois) ... et pourtant en arrivant il y a une jolie queue ... on rentre tranquillement, prend notre adhésion, on passe devant le stand de gaston (la monnaie du OFF 1 gaston = 1,25 euros, histoire que les choses paraissent moins chères ;-) A vrai dire pendant toute la queue on se demande si on va tous rentrer, si le plancher du premier va... Lire la suite

Fiesta Des Suds 2017 : Cody Chesnutt, Omar Souleyman, Labess, Amadou Et Mariam, Tristesse Contemporaine, Yasmine Hamdan, Cymande...

Critique écrite le 01 novembre 2017, par Sami

Dock des suds, Marseille 21 Octobre 2017

Fiesta Des Suds 2017 : Cody Chesnutt, Omar Souleyman, Labess, Amadou Et Mariam, Tristesse Contemporaine, Yasmine Hamdan, Cymande... en concert

Un peu en retard, petit retour sur cette belle édition de la fiesta des suds. Jeudi il fallait venir tôt et faire des choix, avec des artistes qui passaient quasi simultanément sur les trois scènes, un peu dommage quand on apprécie les trois. Au cabaret, entendu quelques titres des Toulonnais de Gang Of Peafowl, un combo qui ravit les amateurs de rock avec énergie et fraîcheur. A la salle des sucres, l'envoûtante Yasmine Hamdan ne fait pas vraiment dans le festif avec une musique entre folk et trip hop aux sonorités assez lourdes. Un peu en décalage pour la fiesta avec une voix autoritaire, mais après quelques minutes le charme opère et la Libanaise communique pas mal avec le public, avec des mouvements lascifs et une atmosphère assez planante. On apprécie également la présence du guitariste Cedric Le Roux (déjà apprécié chez Phoebe Killdeer ou Lescop) toujours aussi exigeant. Sur la grande scène on retrouve avec plaisir Amadou Et Mariam pour la dernière moitié de leur concert généreux et aussi enthousiasmant que leur dernier passage. Du récent et très dansant "Bofou Safou" aux tubes "La réalité" en passant par l'inévitable "Dimanche à Bamako" c'est toujours impeccable de justesse. Pas grand monde au... Lire la suite

Dj Oil : les chroniques d'albums

Dj Oil : Phantom

Chronique écrite le 22/03/2015, par Marcing13

Dj Oil : Phantom

Le marseillais Dj Oil est quelqu'un d'assez troublant. Et pas simplement parce que le personnage aime à dénoncer les dérives d'un système entourant le monde musical avec les excès qu'on lui connait. Oil est troublant car cet artiste aux influences multiples a l'habitude de prendre le contre-pied dans ses compositions musicales. Et avec Phantom, Dj Oil nous propulse dans un univers musical intemporel, riche - parfois même un peu trop ! - et varié qui récapitule plutôt bien ses voyages et diverses influences : soul, jazz, funk, afro beats, electro et même pop. L'album démarre avec Yes it is. DJ Oil nous renvoie à ses heures Troublemakers avec une mélodie pop 70's façon Gainsbourg... Lire la suite