Accueil Djam Deblues en concert
Samedi 24 août 2019 : 11646 concerts, 25625 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


Le rencontre entre la chanson marseillaise, le blues en français et de textes engagés.

Djam Deblues se présente :Bleues chansons dans le français langage et quelques marseillades aussi. C'est vrai que je l'ai déjà dit. Bon.

Djam Deblues : vos chroniques d'albums
Site

Djam Deblues en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Djam Deblues : l'historique des concerts

Sa.

20

Janv.

2018

Drôles de Drames en concert
Julia Palombe, Drôles de Drames, Djam Deblues (Complet) Djam Deblues | Drôles de Drames
La Boate - Marseille (13)

Je.

05

Mai

2016

Jo Corbeau en concert
Ex'odd, Jo Corbeau, Aitrs, Djam Deblues Jo Corbeau | Djam Deblues | Ex'Odd
Espace des Libertés - Aubagne (13)

Lu.

13

Juillet

2015

Dj Oncle Bo en concert
Djam Deblues, Dj Oncle Bo Djam Deblues | Dj Oncle Bo
Locaux de Solidaires - Marseille (13)

Sa.

01

Fév.

2014

Pense-Bête en concert
Pense-Bête + Djam Deblues Djam Deblues | Pense-Bête
La Ratepenade - Lascours (13)

Ve.

24

Janv.

2014

Di.

30

Juin

2013

Use Soap + Blue Alert + Taxi Drivers + Castor Troy + Djam Deblues Djam Deblues | Blue Alert | Use Soap | Taxi Drivers | Castor troy
Salle Raymond Reynaud - Roquevaire (13)

Di.

16

Juin

2013

Elvas en concert
Pense-Bête + Elvas + Djam Deblues Djam Deblues | Elvas | Pense-Bête
Bord de l'Huveaune - Aubagne (13)

Ve.

01

Mars

2013

Djam Deblues : les dernières chroniques concerts 4 avis

DJ Luc Sky + Djam Deblues + Jagdish + Mutacion Nacion + ... (ciné concert Oaïstern)

Critique écrite le 02 février 2014, par pirlouiiiit

Cinéma Les Variétés, Marseille 24 janvier 2014

DJ Luc Sky + Djam Deblues + Jagdish + Mutacion Nacion + ... (ciné concert Oaïstern) en concert

Echappé à contre coeur du concert de la Carte Blanche à Bijan Chemirani à la Meson me voici au Variétés (où je n'ai pas du mettre les pieds depuis ... Black Swan) pour un ciné-concert donc. Il s'agit de Oaïstern, une série de courts métrages tournés au début du siècle (donc muets) mis en musique (en live) par un panel pour le moins varié d'artistes marseillais, regroupé sous le nom des Indiens de la Plaine en raison de leur regroupement géographique autour de la Place Jean Jaurès, plus connue sous le nom de La Plaine. Jugez en plutôt vous même : le railway de la mort est mis en musique par le DJ Luc Sky, La prairie en feu par Jagdish, Giorgio Munna (sega marseillais), Mariage au Revolver par les Alain Sous-champ (c.a.d. le beatboxer Joos et le clavier de la Cumbia Chicharra), Pendaison à Jefferson city par Djam Deblues (chansonnier marseillais) et 100 dollars mort ou vif par Mutacion Nacion (rock ottoman occitan) ... le tout introduit et lié par Yzavé qui nous apportera quelques éléments ou anecdotes concernant le tournage ! Le public a répondu présent en masse puisque la grande salle du Variétés était pleine à craquer (seul le premier rang étant réservé aux artistes et techniciens). Le concept était séduisant le résultat est... Lire la suite

Leda Atomica + Mathieu Jacinto (Joos) + Djam Deblues + Droles de Drames + Irina Popovska + Tchoune (Tchanelas) + Lison David + ...(4ème Bouillon Marseillais)

Critique écrite le 02 juillet 2011, par Pirlouiiiit

Estak Crew - Marseille 18 juin 2011

Leda Atomica + Mathieu Jacinto (Joos) + Djam Deblues + Droles de Drames + Irina Popovska + Tchoune (Tchanelas) + Lison David + ...(4ème Bouillon Marseillais) en concert

J'ai mis un petit moment à me décidé entre Musique Rebelle, la soirée Cercle Ouvert et ce  4ème Bouillon Marseillais. Mais comme je savais que McYavell serait là pour couvrir le grand rendez vous autour de Ahmad Compaoré, je me suis dit que j'allais tenter d'enchainer les deux autres. Pas très fan de déguisement je tâte le terrain auprès d'un des organisateurs en interrogeant sur le sens de ce " Itsy Bitsy Gypsy Days " (le thème de la soirée) ... réponse : " Itsi Bitsy... c'est référence à une chanson de Dalida : Itsy Bitsy Bikini rouge et jaune à petits pois... C'est la référence aux années 50, la plage... Gypsy : c'est la référence à Emir Kusturica, le temps des gitans, les Gypsy Kings, la féria... etc... Et Days : C'est la référence à Happy Days (les jours heureux) c'est à dire là encore les années 50 mais version américaine avec les belles voitures avec les chromes, les chaussures qui brillent, la gomina... Le style du film GREASE par exemple !  Après on mélange tout cela et on se fait le costume que l'on peut... L'important c'est d'être habillé "différent" de d'habitude !" ... mmm, je crois que je vais me concentrer sur cette dernière phrase ...   L'autre particularité de ces soirées musicales c'est leur côté itinérant et... Lire la suite

Poum Tchak + Djam Deblues

Critique écrite le 22 mai 2011, par jorma

Cabaret aléatoire - Marseille 12 mai 2011

Allez zou, je continu mon dépucelage "groupe français swinguant" avec Poum Tchak au Cabaret Aléatoire, et je travaille à l'ouverture de mon étroitesse d'esprit musicale avec ce petit concert que j'espère sympathique. En plus c'est des locaux, et à force d'aller voir des concerts internationaux j'en oublie qu'y a une scène ici aussi. Alors autant aller les supporter, non ? J'arrive à la seconde moitié du set de la seconde première partie (puisque j'ai raté la première première partie...vous suivez, hein ?) : Djam Deblues. Il me semble voir, dans son patronyme, un léger jeu de mots en lien avec un humoriste Français si je ne m'abuse...Donc Djam Deblues, c'est un monsieur avec sa guitare et son harmonica qui reprend un certain nombre de standard du blues, du jazz ou encore de la chanson française et qui les adapte en version aïoli. C'est à dire avec des paroles humoristiques du cru. Pour illustrer : Down and out devient Degun te calcule quand t'es à zéro. Voilà. Bon, j'ai vu qu'une partie de son one man show et si je reconnais que le monsieur joue bien, je n'ai pas du tout accroché à sa voix, ni à son humour. Mais le public, attentif et assis par terre, a, semble t-il, apprécié, manifestant son approbation par quelques chaleureux... Lire la suite

Djam Deblouze + Pustule l'Ardechois

Critique écrite le 19 février 2006, par caro

Machine a Coudre - Marseille 16 fevrier 2006

La soirée commença par le trio djam deblouze (un excellent guitariste, contrebassiste et chanteur qui joue de l'harmonica). Les paroles, les jeux de mots, l'humour fusent sur une musique blues ce qui pourrait paraître contradictoire mais qui en réalité nous fait sourire et sortir d'un blues(non musical aussi)par ces paroles. Le chanteur dégage vraiment une belle énérgie et sait s'amuser avec le public. Bref un groupe de blues bien sympathique! La soirée continua avec pustule l'ardéchois. Alors qui peut ou qu'est ce qui peut bien se cacher sous ce nom bizarre voir ridicule? Je vous le donne en mille un spectacle musical comique avec pustule l'ardéchois, le chanteur guitariste en personne! Musicalement... Lire la suite

Djam Deblues : les chroniques d'albums

Djam Deblouze : Bleues Chansons Dans Le Français Langage

Chronique écrite le 18/01/2006, par Pirlouiiiit

Djam Deblouze : Bleues Chansons Dans Le Français Langage

Je ne suis pas parti avec un a priori positif en me lançant dans l'écoute de ce disque ... ayant même cru au début qu'il s'agissait du disque d'un comique du coin, et puis finalement ... Djamel Beblouze est un bluesman marseillais, notamment accompagné sur scène et sur disque par Nasser Ben Dadoo a la guitare et Nicolas Bilher a la contrebasse. A travers ces 11 plages qui ne comptent au final que 6 titres (car certains sont présents en version acoustique et électrique) on découvre un bluesman qui ne cherche pas a singer le blues de la Nouvelle Orléans mais assume et revendique pleinement son... Lire la suite