Accueil El Boy Die en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Entre folk psyché, pop aérienne et rock étrange, El Boy Die navigue à vue dans les méandres de son inspiration foisonnante... A découvrir !

El Boy Die : vos chroniques d'albums
Site

El Boy Die en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

El Boy Die : l'historique des concerts

Je.

02

Juin

2011

NisennenmondaÏ • El Boy Die • GonzaÏ [dj Set] • Glaz'art - Paris (75)

Ve.

04

Mars

2011

Zombie Zombie en concert
Zombie Zombie Plays John Carpentier + El Boy Die El Boy Die | Zombie Zombie
Le Romandie - Lausanne (Ch)

Me.

02

Mars

2011

Zombie Zombie en concert
Zombie Zombie + El Boy Die El Boy Die | Zombie Zombie
Route 66 (25)

Sa.

26

Fév.

2011

Leopold Skin en concert
El Boy Die + Leopold Skin El Boy Die | Leopold Skin
Le Rat Pack - Clermont-Ferrand (63)

Je.

24

Fév.

2011

Zombie Zombie en concert
Zombie Zombie + El Boy Die El Boy Die | Zombie Zombie
Le Marché Gare - Lyon (69)

Sa.

19

Fév.

2011

Zombie Zombie en concert
Disappears + El Boy Die + Zombie Zombie El Boy Die | Zombie Zombie | Disappears
Les Trinitaires - Metz (57)

Je.

17

Fév.

2011

Festival B-Side en concert
Zombie Zombie + El Boy Die + Marteau Matraque + Why Am I Mr Pink ? Festival B-Side | El Boy Die | Zombie Zombie | Why Am I Mr Pink ? | Marteau Matraque
L'Embobineuse - Marseille (13)

Me.

16

Fév.

2011

Zombie Zombie en concert
Zombie Zombie + El Boy Die El Boy Die | Zombie Zombie
Rockstore - Montpellier (34)

El Boy Die : les dernières chroniques concerts 2 avis

Zombie Zombie + El Boy Die + Marteau Matraque (En attendant B-Side)

Critique écrite le 18 février 2011, par Sami

Embobineuse, Marseille 17 Février 2011

Zombie Zombie + El Boy Die + Marteau Matraque (En attendant B-Side) en concert

"En attendant B-Side" comme son nom l'indique, c'est une série de concerts en attendant la prochaine édition du festival des In The Garage souvent et à juste titre loué dans ces colonnes. Après le set cataclysmique de Marvin à La Machine A Coudre jeudi dernier, affiche tout aussi alléchante ce soir du moins sur le papier. L'Embobineuse toute accueillante et pointue dans sa prog qu'elle est n'est pas la salle idéale pour votre chroniqueur non fumeur et non vehiculé, mais très motivé pour enfin voir Zombie Zombie. Excellente formation dont j'ai réussi à rater les nombreux passages à Marseille et Aix, tant pis s'il pleut ou que c'est à perpète les oies cette fois ci sera la bonne. Comme parfois lors de rendez vous trop attendus, la déception sera de mise. Pour les impossibles à trainer dehors en semaine, on pourra comparer cette soirée à un match de coupe de la ligue interminable dont seules les séances de tirs au but vaudront le coup, où à un nanar sur Ciné FX qui s'avèrera seulement palpitant au denouement. La faute en premier lieu aux deux groupes en première partie, dont la musique en aura saoulé plus d'un. Marteau Matraque, des Canadiens paraît il comparés à Captain Beefheart qui doit se retourner dans sa tombe... Lire la suite

El Boy Die + Leopold Skin + St Augustine

Critique écrite le 16 mai 2006, par Pierre Andrieu

L'Escapade, Clermont-Ferrand 25 avril 2006

La soirée folk organisée à L'Escapade fin avril a permis de passer un moment chaleureux avec des artistes évoluant en toute décontraction, sans aucune peur de la fausse note ou du trou de mémoire. St Augustine, Leopold Skin (avec l'aide de son amie Lisa), El Boy Die et Derek Delano en guest ont joué successivement leur version de la folk music, avant de se retrouver tous ensemble pour jouer de ferventes reprises de leurs songwriters préférés. Si le retour en grâce de la musique folk permet de passer des soirées dans ce style là, replace le songwriting dépouillé au centre des débats et provoque l'émergence de jeunes artistes aussi talentueux, c'est une très bonne nouvelle ! Remettez des fleurs dans vos cheveux, ressortez les chemises colorées, les jupes de hippies, les guitares en bois, les harmonicas en fer, les glockenspiels en plastique, les flûtes : c'est le printemps folk ! St Augustine C'est à St Augustine que revient l'honneur de débuter la soirée avec sa jolie voix, sa guitare folk et sa six cordes électrique. Force est de constater que ce jeune homme un peu mal à l'aise au début est pétri de talent : ses chansons sont simples et efficaces, elles sont truffées de mélodies en forme d'accroche cœurs et sont... Lire la suite

El Boy Die : les chroniques d'albums

El Boy Die : The Black Hawk Ladies & Tambourins

Chronique écrite le 22/06/2010, par Pierre Andrieu

El Boy Die : The Black Hawk Ladies & Tambourins

Votre horoscope vous annonce que vous êtes hyper stressés par une vie active trop trépidante, que vous devriez être plus zen avec vos proches, qu'un petit week-end de méditation transcendantale loin du tumulte de la civilisation ne vous ferez pas de mal ? Une solution rapide et peu onéreuse existe, là à portée de mains ! Se procurer de toute urgence le nouvel album d'El Boy Die, Black Hawk Ladies & Tambourins, une petite merveille de post folk hippie et déstructuré permettant de nager au milieu des nuages en écoutant huit morceaux élégiaques, illuminés et bohèmes. Enregistré à Montréal, ce disque auquel participent Herman Dune, Ben de Cyann & Ben et Yeti Lane permet un trip total ; et ce grâce à des compositions truffées de chœurs aussi tribaux que stratosphériques, de voix androgynes, de mantras hypnotiques, de guitares sèches ou... Lire la suite

El Boy Die : How The Way Is Long

Chronique écrite le 30/07/2007, par Pierre Andrieu

El Boy Die : How The Way Is Long

Délicat, planant et apaisé, le premier album d'El Boy Die est idéal pour agrémenter une soirée d'hiver au coin du feu ou en bande son d'une après-midi sur une plage de sable fin en été... Propice à une légère mélancolie et à la divagation de l'esprit vers des territoires lointains, How the way is long... permet de voir défiler différentes ambiances ; El Boy Die et ses nombreux amis (David-Ivar et Neman Herman Düne, Cyann & Ben etc) peuvent en effet donner aux morceaux de ce très beau disque une tonalité folk pop calme ou country rock rustique et enlevé. L'influence majeure qui... Lire la suite