Accueil Elysian Fields en concert
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.


Des morceaux tourmentés sobrement écrits autour d'une voix, troublante à se damner, d'une guitare, véritable machine à riffs blues, jazz, rock et d'un piano aux notes déchirantes. Acteur incontournable de la bouillonnante scène new-yorkaise ayant travaillé avec John Zorn, Marc Ribot et Mike Patton, le duo Elysian Fields évolue entre jazz, pop et folk-rock. Pour les amateurs de musique vaporeuse ! Les concerts du duo sont vivement conseillés. En concert en 2016 pour jouer en live l'album Ghosts of No (sortie le 29 Avril 2016 sur le label Vicious Circle) ! A lire, une interview d'Elysian Fields réalisée pour la sortie de l'album For House Cats And Sea Fans...

Elysian Fields se présente :

Elysian Fields : vos chroniques d'albums
Site

Elysian Fields en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Elysian Fields : l'historique des concerts

Sa.

29

Oct.

2016

Troy Von Balthazar en concert
Elysian Fields + Troy Van Balthazar Elysian Fields | Troy Von Balthazar
Le VIP - St Nazaire (44)

Ve.

28

Oct.

2016

Troy Von Balthazar en concert
Elysian Fields + Troy Von Balthazar Elysian Fields | Troy Von Balthazar
Le 180 - Sainte-Bazeille (47)

Je.

27

Oct.

2016

Troy Von Balthazar en concert
Elysian Fields + Troy Von Balthazar Elysian Fields | Troy Von Balthazar
Le Rocher de Palmer - Cenon (33)

Me.

26

Oct.

2016

Elysian Fields La Ferronnerie - Pau (64)

Ma.

25

Oct.

2016

Di.

23

Oct.

2016

Elysian Fields La Crypte - Lagorce (07)

Sa.

22

Oct.

2016

Elysian Fields SAS - Delemont (CH)

Ve.

21

Oct.

2016

Elysian Fields : les dernières chroniques concerts 17 avis

Elysian Fields

Critique écrite le 10 février 2017, par pirlouiiiit

Poste à Galène, Marseille 25 octobre 2016

Elysian Fields  en concert

Si je n'ai pas écrit sur ce joli concert c'est parce qu'initialement quelqu'un d'autre avait prévu de le faire ... mais vu qu'il a l'air tout aussi débordé qu'alors ... je vais essayer de creuser dans ma mémoire (aidé par ces quelques bouts de film qui grésille d'avoir posé la gopro dans sa boite sur le caisson basse) pour essayer d'écrire quelques mots sur ce concert qui a donc eu lieu il y a bientôt 4 mois ... Elysian Fields au Poste à Galène ... comment ne pas penser à ce concert magique pour la sortie de Queen of the Meadow il y a plus de 15 ans (en 2001 donc). Je les ai ensuite revus 2 fois en 2010 à New Yok puis à Rognes pour un nouveau concert particulièrement troublant. Du coup j'étais vraiment ravi à l'idée de les revoir pour leur Ghosts of No que je n'avais pas encore eu la chance d'écouter avant de venir. Ce soir le duo Jennifer - Oren est accompagné d'un batteur et d'une (contre)bassiste qui resteront assez discrets pendant tout le concert. Il faut dire que comme à chaque fois toute l'attention (en tout cas la mienne) se tourne vers Jennifer dont l'attitude sur scène ne change pas avec les années. Ce mélange improbable de timidité, séduction, embarras, puissance, ... qui donne ce côté troublant dont je parlais déjà... Lire la suite

Elysian Fields

Critique écrite le 30 juillet 2016, par Pierre Andrieu

Le Tremplin, Beaumont 26 mai 2016

Elysian Fields en concert

Deux ans à peine après son mémorable précédent passage au Tremplin, Elysian Fields était de retour en Auvergne pour présenter son tout dernier opus, le très beau Ghosts Of No... Et comme à chaque fois que l'on a eu la chance de voir ce groupe exceptionnel en live, on est tombé sous le charme. Comme le reste du public réuni dans la salle d'ailleurs, très intimiste en mode cabaret, avec des chaises et des tables pour profiter pleinement du show des New-Yorkais. La troublante et callipyge chanteuse Jennifer Charles, sa moitié artistique le génial guitariste Oren Bloedow, et leurs deux excellents musiciens sur cette tournée française, Sarah Murcia, à la contrebasse, et Matt Johnson, à la batterie, placent la barre très haut dès le début du concert. Et n'ont aucun mal à maintenir cette altitude hyper élevée pendant toute sa durée. Il faut dire que Jennifer est très en voix, ses feulements sexy outrageusement sensuels se mariant admirablement avec les entrelacs de guitare ou de piano proposés par Oren. C'est ultra classieux, il n'y a pas d'autre mot ! Cerise sur le gâteau, les morceaux d'obédience pop folk rock & jazz sont souvent étirés avec un talent inouï qui emmène... Lire la suite

Elysian Fields + Françoiz Breut

Critique écrite le 05 juin 2016, par Karen Solvery

Épicerie Moderne, Feyzin 25 Mai 2016

Elysian Fields + Françoiz Breut en concert

Ce samedi 25 mai, c'est à l'Epicerie Moderne qu'avait lieu le concert de deux groupes palpitants (et c'est peu dire!!) : Françoiz Breut et son équipe, suivies par Elysian Fields ! Françoiz Breut Dès 20H30, ça ne chôme pas! On prend vite la direction de la salle, la chanteuse est déjà en place avec son groupe. On découvre à cette occasion les morceaux de son sixième et nouvel album, " Zoo ", sorti sur le label Caramel Beurre Salé et produit par Adrian Utley. Il y est question de son rapport à la nature (image de l'animal relative à notre propre part animale), des souvenirs, du futur et du passé. Françoiz Breut est une totale découverte pour ma part. J'appréhende avec curiosité les premières mélodies. Le style oscille entre une pop " vaporeuse " et ce qui me semble être un conte chanté. Sa voix, (et sa diction plus précisément), découpant bien les mots les uns des autres me donne l'effet d'assister à la lecture d'un conte mis en musique. Sur un ton parfois faussement ingénu, il y a une légèreté dans son interprétation qui tient un peu du cabaret - dans la même idée que le groupe d'Amanda Palmer et Brian Viglione, The Dresden Dolls, en beaucoup moins baroque. Françoiz B. est accompagnée par Stéphane... Lire la suite

Elysian Fields + Jólaköttur

Critique écrite le 22 avril 2014, par Pierre Andrieu

Le Tremplin, Beaumont 15 avril 2014

Elysian Fields + Jólaköttur en concert

" Mais oui, on t'aime, Jennifer ! " Moment privilégié en compagnie du groupe américain Elysian Fields au Tremplin, à Beaumont, le 15 avril 2014, avec en première partie de soirée les très prometteurs clermontois de Jólaköttur... Le duo new yorkais composé de la troublante Jennifer Charles et du taciturne Oren Bloedow vient présenter son dernier album en date, le très recommandé For House Cats And Sea Fans, en compagnie de deux musiciens triés sur le volet, Sarah Murcia à la basse et à la contrebasse, et Chris Vatalarro à la batterie et au piano sur un titre... Et juste avant le concert d'Elysian Fields, Jólaköttur se charge de proposer un court set permettant de montrer toutes ses qualités. Le jeune combo joue avec ferveur, passion et une pointe de timidité de très jolies pop songs mâtinées de post rock. Pour les âmes sensibles... Après une courte pause, le très nombreux public du Tremplin a droit à un début de show en fanfare avec l'immense et très marqué par Leonard Cohen Passing on the stairs, un des titres cultes d'Elysian Fields, chanté en duo par Oren, au piano, et Jennifer, au micro. Ces deux-là s'entendent toujours à merveille ! Et leurs nouveaux amis, Sarah et Chris, leur permettent d''offrir une prestation... Lire la suite

Elysian Fields : les chroniques d'albums

Elysian Fields : Ghosts Of No

Chronique écrite le 30/04/2016, par Pierre Andrieu

Elysian Fields : Ghosts Of No

" Jennifeeeer, on t'aime !! " On entend souvent ça aux concerts d'Elysian Fields, et quand on est dans la région de Clermont-Ferrand, il y a de fortes chances pour qu'il s'agisse d'une intervention énamourée et enthousiaste d'un certain Jean-Louis Murat, ami, collaborateur (sur les albums Mustango et A Bird on a Poire) et visiblement premier fan du duo formé par Jennifer Charles et Oren Bloedow... La cote de popularité en France des deux (ex ?) tourtereaux venus de Brooklyn ne devrait pas baisser d'un iota avec la sortie de Ghosts of No, qui voit Elysian Fields tutoyer une nouvelle fois des sommets de classe. Et ce en déployant onze nouveaux titres à la fois inspirés, très langoureux, admirablement chantés par la sensuelle Jennifer et arrangés avec un goût très sûr. Sur leur dixième disque en vingt ans de musique, Charles et Bloedow se sont entourés d'un aréopage de musiciens new-yorkais pas exactement manchots (Chris Vatalaro, Matt Johnson, James Genus, Ben Perowsky... ) afin de naviguer à vue en fonction de leur humeur du moment. Qui peut aller de ballades folk pop jazz mystérieusement lancinantes (" The Animals Know ", " Higher Power ", " Bird In Your House ", " Elysian Fields ", " Shadow Of The Living Light "... ), au titre pop rock... Lire la suite

Elysian Fields : For House Cats And Sea Fans

Chronique écrite le 30/01/2014, par Pierre Andrieu

Elysian Fields : For House Cats And Sea Fans

Toujours sur son joli petit nuage pop 'n jazz, le duo new yorkais Elysian Fields - Jennifer Charles et Oren Bloedow - revient début 2014 avec For House Cats and Sea Fans, un très séduisant album truffé de perles en forme d'hymnes sensuels à la lascivité, au rapprochement des corps et à la rêverie éveillée (ou pas)... Les deux tourtereaux susmentionnés, dont l'association continue à faire des étincelles artistiques, sont ici accompagnés par des amis musiciens pas franchement maladroits et nommés Thomas Bartlett, Ed Pastorini, Matt Johnson, James Chance, Ben Perowsky, James Genus et John Medeski, entre autres. Cela permet aux chansons de se parer de superbes atours, avec des arrangements véritablement classieux créant des ambiances jazz très prenantes ou de s'orienter vers des territoires plus rock 'n pop... Rien n'est trop beau pour mettre en valeur la voix de velours de la plus que troublante Jennifer Charles, qui continue à faire monter en flèche la température à chaque intervention vocale.... Lire la suite

Elysian Fields : Last Night On Earth

Chronique écrite le 26/06/2011, par Zeu Western Manooch

Elysian Fields : Last Night On Earth

C'est pas que trouver soit compliqué. A condition bien entendu de bien chercher. Non. Ce qui s'avère souvent complexe, c'est d'assimiler ce que l'on trouve. Une réflexion qui fait assurément son chemin dans l'esprit des artistes qui après des années d'expérimentation se dotent d'un vocabulaire pleinement maîtrisé, détaché des contingences de leurs références comme de l'inertie de leur ingénuité : pour eux, la recherche ne fait que débuter.Il faut du temps pour mûrir ses inventions, en faire ses instincts. c'est ce boulot qu'Elysian Fields entreprend depuis déjà quinze ans et Bleed Your Cedar, leur premier Lp. En fait, on sentait depuis Bum Raps & Love Taps, leur quatrième opus, qu'ils affinaient leur propos : leur chanson rock, éthérée et sensuelle, jazz dans les entournures, s'affranchissait des maîtres à l'ombre blues desquels elle se protégeait, pour finalement s'acoquiner à... Lire la suite

Elysian Fields : The Afterlife

Chronique écrite le 05/02/2009, par Pierre Andrieu

Elysian Fields : The Afterlife

Le couple musical formé par l'étourdissante Jennifer Charles et le ténébreux Oren Bloedow au sein d'Elysian Fields fonctionne encore une fois à merveille sur le nouvel album du duo new yorkais, The Afterlife... Entre jazz enfumé, pop en clair obscur et rock décharné, Elysian Fields trouve sa voie vers un songwriting impeccable et une interprétation plus que jamais habitée... La voix sexy en diable de la très lascive Jennifer (ahhhh, Jennifer dessinée dans le plus simple appareil sur la pochette... ), se mélange admirablement avec les parties de guitare et de piano de son compagnon de route au divin... Lire la suite

Elysian Fields : Vidéo

Elysian Fields : écoute