Accueil Emel Mathlouthi en concert
Dimanche 23 septembre 2018 : 14348 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.


La chanteuse tunisienne Emel Mathlouthi fut l'une des porte-parole de la Révolution de Jasmin. Elle navigue entre folk, trip-hop et rock oriental sous le patronage de Bob Dylan, Joan Baez, Marcel Khalifa ou Chikh Imam. En concert en 2013 !

Site

Emel Mathlouthi : tous les concerts

Emel Mathlouthi : l'historique des concerts

Ve.

13

Avril

2018

Sa.

03

Fév.

2018

Emel Mathlouthi + Dj Olam & Rabie Houti Salle Victoire 2 - St Jean de Vedas (34)

Ve.

02

Fév.

2018

Ve.

27

Oct.

2017

Festival Voix De Femmes : Emel Mathlouthi + ZoË Mc Pherson Reflektor - Liege

Ma.

17

Oct.

2017

Ma.

17

Oct.

2017

Ma.

22

Août

2017

Ve.

21

Avril

2017

Emel Mathlouthi + The Roach Metronum - Toulouse (31)

Emel Mathlouthi : les dernières chroniques concerts 5 avis

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ...

Critique écrite le 18 août 2013, par Pirlouiiiit

Port de Paimpol 9 aout 2013

Festival du Chant Marin : Tri Yann, Frères Morvan, Asaf Avidan, Rachid Taha, Emel Mathlouthi, Cabestan, Gocoo, les Souillés de Fond de Cale, Barzaz, Claude Michel, les Biches Cocottes, Bounding Main, Nordet, Peron-Larivain, ...   en concert

Il y a 2 ans, de passage en Bretagne, je découvrais avec émerveillement ce festival du chant marin qui détonnait pas mal par rapport à la majorité des festivals de l'été du fait de son thème clairement affiché. Alors oui parfois ça peut paraître un peu tiré par les cheveux mais quand même 90% des groupes qui passent sont dans le thème. Cette année je n'ai donc pas résisté à assister à une journée de l'édition suivante (le festival a lieu tous les deux ans et bloque completement le centre ville / port pendant 4 jours). Ne pouvant décemment faire qu'un jour il faudra cette année encore choisir .... En balayant du regard la quarantaine de groupes qui passent par soir mon choix s'arrête vite sur le vendredi : Tri Yann que je n'ai encore jamais vu, les Frères Morvan que je viens pourtant de voir quelques jours avant à Taulé et au rayon têtes d'affiches (pas forcement dans le thème du festival) : Rachid Taha et Emel Mathlouti deux artistes dont je n'ai pas forcement apprécié les derniers concerts donc j'aurais l'occasion de me refaire une opinion et (comment l'éviter cet été puisqu'il semble faire absolument tous les festivals) Asaf Avidan. J'attendrai donc Marsatac pour aller voir Fauve (dont l'interview lue sur place sur les raisons de... Lire la suite

Dead Can Dance + Emel Mathlouthi (Les Nuits de Fourvière 2013)

Critique écrite le 17 juillet 2013, par Cathy VILLE

Théâtre de Fourvière - Lyon 27 juin 2013

Dead Can Dance + Emel Mathlouthi (Les Nuits de Fourvière 2013) en concert

Dead Can Dance à Lyon, cela faisait bien longtemps que le groupe n'était pas revenu dans la Capitale des Gaules. Donc, pas étonnant que tous les aficionados aient répondus présents et se soient précipités à l'amphithéâtre de Fourvière qui affichait complet. La première partie était assurée par Emel Mathlouthi, une jeune Artiste tunisienne prometteuse qui allie la musique folk, pop, électro à la musique du Magrheb et du Moyen Orient, le tout chanté en arabe. Emel nous présentera donc une belle palette de ses compositions, très engagées politiquement et aux discours libertaires, pacifiques et poétiques. Dotée d'une voix remarquable, Emel arrivera à charmer l'Amphithéatre qui ne restera pas indifférent à son charme. A la fin de sa prestation, Emel avouera être particulièrement émue ce soir d'assurer la première partie de Dead Can Dance, groupe qui fait partie de ses influences, ce qui ne parait pas étonnant après avoir écouté ses morceaux. Puis, c'est au tour de Dead Can dance d'entrer en Scène. Les musiciens arrivent en fil indienne et chacun prend place derrière son instrument. Lisa est la dernière à s'installer, telle une Reine, vêtue d'une longue robe fourreau ornée d'un large col finissant en cape. La "grand messe" peut... Lire la suite

Emel Mathlouthi

Critique écrite le 28 avril 2013, par Ysabel

Cité de la Musique - Marseille 19 Avril 2013

Emel Mathlouthi en concert

Retrouvailles avec La Citée de la Musique, avec ses fauteuils caramel et son parquet de bois. Sans oublier un public bien présent au rendez-vous que nous a donné Emel Mathlouthi ! Mais pour commencer, ce sera une petite présentation faite par Sylvie Yvanez, qui va nous parler des projets liés à Marseille 2013, dont celui de ce soir fait partie et qui va nous emmener en Tunisie. Suivra l'Egypte au J1-Joliette le 2 Mai ... Et plein d'autres belles choses que l'on peut suivre sur leur site officiel. L'arrivée des musiciens se fait ensuite dans un silence religieux. Puis commence une musique qui mêle avec subtilité l'électro et l'oriental ... Emel Mathlouthi entre à son tour, telle une poupée fragile, toute en cheveux, satin et bracelets. Mais très vite, c'est juste sa voix qui nous captive. C'est alors, en l'espace d'un instant, que la princesse n'a plus rien de fragile. Le jeux de l'écho augmente encore la sensation que cette voix entre au plus profond de nous et c'est emportée par elle, que la belle commence à danser, somnambulesque, voir même presque désarticulée par moments. Puis c'est la violence des percussions qui nous frappe et amène le sentiment qu'une tempête s'abat sur nous ... Avec elle qui danse toujours devant... Lire la suite

Emel Mathlouthi + Smadj

Critique écrite le 06 février 2013, par Julyzz

La Cigale - Paris 29 janvier 2013

Emel Mathlouthi + Smadj en concert

Emel Mathlouthi, c'est d'abord une voix. Une voix puissante qui ondule du grave aux aigües avec une souplesse jubilatoire; mais c'est avant toute une voix qui raconte la Tunisie; celle d'hier, celle d'aujourd'hui et puis ses espoirs pour celle de demain. Une voix engagée, donc, qui touche de plein fouet tous ceux venus l'écouter. Pas étonnant alors que ce petit bout de femme ait réussi à envouter la Cigale, le 28 janvier dernier. En l'attendant, nous passons la première partie du concert avec le chanteur Smadj et ses acolytes : percussion, batterie et chanteur à la voix sensuelle. Un groupe charmant dont les multiples influences - électro-oriento-disco-hiphop, rien que ça ! - donnent un cocktail folklorique entraînant mais qui n'émeut pas vraiment. Quand vient son tour, Emel Mathlouthi ne monte pas sur scène, non : elle l'a prend. L'embrase, la soulève. Dans un style électro-lyrique... Lire la suite

Emel Mathlouthi : Vidéo