Accueil Ennio Morricone en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10600 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Immense et totalement culte compositeur italien, Ennio Morricone a écrit de nombreuses bandes originales de films qui resteront gravées dans l'histoire du septième art et de la musique... Ses inoubliables œuvres : Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, Il était une fois dans l'Ouest, Le Clan des Siciliens, Il était une fois la révolution, Le Professionnel, Il était une fois en Amérique, Mission, Cinema Paradiso... Après avoir joué au Palais des Congrès de Paris en 2016, Ennio Morricone est en concert à l'AccorHotels Arena de Paris le 21 septembre 2017.

Site

Ennio Morricone : tous les concerts

Ennio Morricone : l'historique des concerts

Je.

21

Sept.

2017

Di.

25

Sept.

2016

Sa.

24

Sept.

2016

Sa.

11

Juillet

2015

Ennio Morricone Arènes - Nîmes (30)

Di.

22

Mars

2015

Ennio Morricone Zenith Arena - Lille (59)

Ve.

20

Mars

2015

Me.

18

Mars

2015

Lu.

16

Mars

2015

Ennio Morricone : les dernières chroniques concerts 5 avis

Ennio Morricone

Critique écrite le 27 septembre 2016, par lol

Palais des Congrès, Paris 24 septembre 2016

Ennio Morricone en concert

Evidemment, il fallait être au Palais des Congrès pour cette étape Parisienne de la tournée célébrant les 60 ans de carrière du Maestro Ennio Morricone. Il faut quand même avoir en tête que l'aura et le génie du Maestro dépassent largement le cadre de la bande originale de film. Morricone, de son vivant, figure déjà dans le panthéon des grands compositeurs classiques du XXème siècle en compagnie de Debussy, Malher, Strauss, Ravel ou Bartok. Sa musique sera sans nul doute jouée et étudiée dans 200 ans par les plus grands orchestres symphoniques de la planète. Le Maestro a aussi largement dépassé le cadre de la musique classique. Ses productions, ses innovations sonores, mélodiques et orchestrales, la diversité des styles sur lesquels il s'est penché conjuguées à l'ampleur du public qui l'a su touché à travers le monde et au respect absolu que lui vouent les plus grands musiciens de la planète l'impose définitivement comme l'un des grands génies musicaux de ses 100 dernières années. Ces concerts parisiens étaient, compte tenu de son âge avancé, l'une des dernières occasions de voir le Maestro diriger lui-même un orchestre symphonique interprétant ses compositions. Il faut se rendre compte, même si la comparaison peut sembler... Lire la suite

Ennio Morricone

Critique écrite le 16 juillet 2015, par Philippe

Arènes, Nîmes 11 juillet 2015

Ennio Morricone en concert

Certains mythes devraient peut-être juste rester mythiques, et certains fantasmes n'ont pas vocation à être réalisés. A mon âge, je devrais pourtant le savoir : se confronter 25 ans plus tard à un rêve d'enfant (en tout cas, d'adolescent), c'était forcément s'exposer à une déception ! Après coup, je me demande ce que j'imaginais exactement de ce concert d'Ennio Morricone aux Arènes de Nîmes ? En fait, je le sais : j'avais surtout envie d'entendre ses titres les plus mythiques tels que mon cerveau les a fixés (et tel qu'il les associe aux images grandioses qui vont avec), c'est-à-dire tels qu'ils ont été enregistrés pour des bandes originales de film il y a environ 40 ou 50 ans. Mais Ennio ne joue plus les titres comme il y a 40 ou 50 ans ! Et on ne peut évidemment pas le lui reprocher ! Mais ça flingue globalement l'effet Madeleine de Proust espéré... Je me suis donc retrouvé, naïvement j'en conviens, comme un fan des Stones qui irait voir aujourd'hui ses idoles en espérant qu'ils sonnent comme en 1964... Et j'ai été déçu, forcément. Après ce reproche majeur (que je me fais surtout à moi-même !), on peut voir les côtés positifs du concert, bien sûr. 170 musiciens sur scène, dans les mythiques Arènes de Nîmes, à qui il ne manquait... Lire la suite

Ennio Morricone

Critique écrite le 24 mars 2015, par lol

Zénith de Lille 22 mars 2015

Ennio Morricone en concert

Il sera difficile d'être objectif dans cette chronique tant Ennio Morricone et sa musique sont importants à mes yeux. Le maestro figure clairement en bonne place dans mon panthéon personnel de musiciens tous genres confondus. Il y est bien entouré, même si certaines fréquentations pourraient sembler anachroniques pour cet homme de 86 ans, dont la silhouette et les épaisses lunettes qu'il porte depuis toujours pourraient sembler bien austères aux autres pensionnaires de ce panthéon (Stooges, Doors, Chet baker, Miles davis, Stones, Floyd...) Pourtant, son œuvre pléthorique inspirerait et inspire probablement le plus grand respect à l'ensemble de ces musiciens. Compositeur, Chef d'orchestre, maitre de chœur, arrangeur, producteur, le maestro a autant marqué l'histoire du cinéma que l'histoire de la musique contemporaine. Avec son ami Sergio Leone, il a apporté une dimension nouvelle à la musique dans un film. Alors qu'elle était au paravent un support ou une enluminure, la musique est devenue avec lui un élément indispensable à la mise en scène jusqu'à parfois se transformer en un personnage à part entière du film. Si tout le monde a en mémoire la musique du Bon la Brute et le Truand ou d'Il était une fois dans l'ouest,... Lire la suite

Ennio Morricone

Critique écrite le 06 mars 2014, par Bighardsun

Bercy - Paris 4 février 2014

Ennio Morricone en concert

Après une dizaine d'années d'absence sur le territoire français, Ennio Morricone revient à Paris, pour un concert forcément très attendu. 19h30, ouverture des portes, la salle de Bercy se remplit au compte-goutte, lentement mais sûrement. Un parfum de gaieté collective se fait sentir dans l'air. Les instrumentistes du Budapest Modern Art Orchestra et les chanteurs du choeur Kodaly montent sur scène, des salves d'applaudissements se font entendre de-ci de-là. Le gong a retenti déjà 2-3 fois, les lumières s'éteignent enfin. Il faut attendre 30 minutes avant que le maestro ne fasse son apparition. Pendant ce temps, on nous balance un making of de ses concerts avec interviews bateau à l'appui. A leur tour, les huées de spectateurs légitimement mécontents font... Lire la suite

Ennio Morricone : écoute