Accueil Eths en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 10983 concerts, 24773 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Une musique très métal, sombre et puissante, emmenée par une chanteuse au fort charisme et à la voix surprenante, des ambiances torturées et des textes très personnels chantés, murmurés et criés !

Eths se présente :Après 7 ans d'existence, pas moins de 350 concerts, deux démos et un premier album percutant à son actif, ETHS sortira son deuxième Album en Octobre 2007.
ETHS a évolué au sein de la scène Métal Marseillaise dans le collectif Coriace (Tripod, Babylon Pression, Fis(ch)er), depuis 1999 date de sa création.
2003 sera une année très chargée pour le groupe grâce à son deuxième maxi "Samantha" sorti en Septembre 2002 (Coriace / Musicast) : passages télé, présence accrue dans toute la presse spécialisée, sur les samplers et sur les compilations Métal (Dédale, Nu Métal 3, Métal Area ...).
En 2004-2005, avec la sortie de leur premier album "SÔMA" (Sriracha Records / PIAS) et une tournée de 120 dates dont des prestations très marquantes comme aux Eurockeennes de Belfort entre autre, Eths conquiert le cœur d'un large public, confirme un talent et un univers autant pointu que populaire dans le sens noble du terme. Ils feront la couverture de quelques grands mags specialisés rock et seront surtout plébiscité par le public à de nombreuses reprises.
Fort de ce beau parcours, ETHS est reparti en composition depuis l'automne 2006 pour nous revenir en octobre 2007 avec la sortie de leur nouvel album.... Toujours plus profond et sombre... toujours plus prenant et surprenant....

Eths : vos chroniques d'albums
Site

Eths en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Eths : l'historique des concerts

Di.

30

Avril

2017

Eths + première Partie Le Trianon - Paris France (75)

Di.

30

Avril

2017

Di.

30

Avril

2017

Sa.

08

Avril

2017

Aqme en concert
Eths + Aqme Eths | Aqme
Le Moulin - Marseille (13)

Sa.

03

Déc.

2016

Black Bomb A en concert
Angers Likes Metal 2016 : Black Bomb A, Eths, Absurdity et Anamorh Black Bomb A | Eths | Absurdity
Chabada - Angers (49)

Sa.

19

Nov.

2016

Sa.

05

Nov.

2016

Eths + Verdun + Mazout Eths | Verdun
La Péniche - Chalon/S (71)

Ve.

04

Nov.

2016

Eths, Pray Manticore, Unusual Day Cri' Art - Auch (32)

Eths : les dernières chroniques concerts 27 avis

Eths // Aqme // Babylon Pression

Critique écrite le 11 avril 2017, par Zulone

Marseille - Le Moulin 08 Avril 2017

Eths // Aqme // Babylon Pression en concert

Ce soir tous les enfants du Collectif Coriace et de la Team Nowhere sont réunis ! Ça fait un paquet d'année que l'on a plus eu un line-up de cet ordre : Babylon-Pression, Aqme et Eths ! Alors d'un côté on fête le nouvel album des Babylon, puis les 15 piges de Sombres Efforts et d'un autre côté on célèbre le dernier concert d'Eths en formation originale. Un programme bien chargé ... On démarre la soirée avec les Babylon Pression... Que dire toujours autant d'énergie et enragée ! C'est bon de les revoir. On a droit aux nouveaux morceaux, ça faisait un moment qu'on les attendait. Les anciens font plaisir à entendre ! On se replonge des années en arrière... et c'est que le début !! Place à nos vétérans de la Team Nowhere, j'ai nommé AqMe ! Quel plaisir de réentendre Sombres Efforts. Pour la plupart des personnes dans la salle c'est un retour à l'adolescence... Les premiers concerts à slamer et pogoter dans tous les sens! Le groupe a toujours autant d'énergie et ça envoie un max sur scène et dans la fosse aussi! Pogo! Slam! Braveheart sont au rendez-vous! Après ces deux sets de mise en bouche, il faut le dire l'excitation commence à monter d'un cran et ça ne saurait s'estomper. Tout le monde cherche la meilleure place dans la... Lire la suite

AqME + Black Bomb A + Eths

Critique écrite le 29 avril 2013, par Ylxao

Ninkasi Kao - Lyon 10 avril 2013

AqME + Black Bomb A + Eths en concert

20h : Alors que j'arrive devant le Ninkasi, une queue s'est déjà constituée pour ne pas manquer une miette du concert. Une demi-heure s'écoule. Les portes s'ouvrent, on entre tous. Pleins de jeunes avec des appareils. Hé oui bien que tous les âges soieint confondus... Bah AqME, Black Bomb A et Eths, c'est Génération 90. Donc une majorité de gens avec la vingtaine dépassée ce soir là attend impatiemment un show explosif : l'affiche cumule trois gros noms de la scène métal française. 20h45 : AqME : Pouah, ça démarre fort ! Vincent Peignard, le chanteur, est d'entrée connecté au public ! Franc du collier et d'une pêche enjouée, il fait part aux spectateur de la joie d'AqME de jouer en première partie pour ensuite savourer le reste de la soirée. Et sur scène, quelle voix, quelle énergie. Chapeau ! Son dynamisme communicatif s'empare de la salle, entraînant de joyeuses vagues de pogos amicaux. Aux cordes, Charlotte Poiget à la basse et Julien Hekking à la guitare délivrent une sacrée performance. Chacun impliqué dans la maîtrise de son instrument donne corps et couleurs à chaque titre. Dans la foule, les oreilles surfent sur les notes déferlantes.À la batterie, Etienne Sarthou dévoile avec fougue une exquise technique des... Lire la suite

Marseille au Moulin : Mascaara + Dagoba + ETHS

Critique écrite le 05 octobre 2012, par Vivi

Le Moulin - Marseille 4 Octobre 2012

Marseille au Moulin : Mascaara + Dagoba + ETHS en concert

Il y a des soirées qui s'annoncent spéciales, ne serait ce que par la mention " le Moulin " sur le billet. J'ai trouvé cette idée de soirées à thème spéciales Marseille pour la ré ouverture de cette salle où nous avons tous vus, pour ceux qui ont passé les 40, de nombreux shows " mythiques ",géniale, et ce, même avant de savoir qu'une soirée serait consacrée à la scène Métal Marseillaise . Photo : Pixxxo Alors, les mauvaises langues pourront dire que les groupes présents n'étaient pas les plus talentueux, ni les plus méritants, ni même les plus représentatifs ... mais ça n'enlèverait rien à la fête finalement. Avoir consacré une soirée à ce public râleur, exigeant et souvent élitiste (fainéant ?) était un pari risqué, quand on sait combien de live sont annulés dans notre région faute de prévente, et combien d'organisateurs ont bien du mérite à tenter encore de faire venir des groupes alors qu'ils en ont la plupart du temps bien du mal à rentabiliser leurs efforts. Photo : Pixxxo Pari tenu, pari gagné. Un Moulin assez rempli. Marseille, ce vieux diesel, a réservé un accueil un peu mou à Mascaara , qui ont offert un set un peu déséquilibré mais avec un final assez intéressant, et puis moi, le morceau " Make up " me fait... Lire la suite

Eths

Critique écrite le 22 février 2009, par Philippe

Espace Julien, Marseille 20 février 2009

Eths en concert

Bon, eh bien je suis arrivé à 22 h 40 (après un petit resto thai) et il s'est avéré qu'à cette heure-là, contrairement à une salle de concert "normale", j'ai bien failli rater tout le spectacle. Mais enfin c'est ma faute, je n'avais qu'à me souvenir du mode de fonctionnement de l'Espace Julien après tout (sa ponctualité, ses videurs courtois, ses bartenders efficaces et aimables, etc.) En tout cas aucune idée du nom du premier groupe, d'autant que ce n'était pas Blazing War Machine que j'ai pourtant déjà vu par ailleurs. J'arrive donc à 22 h 40, en plein concert (une demi-heure de passée, selon un client). Il y a pas mal de monde, dans des tranches d'âge variant, mettons de 12 à 40 ans - assez vaste donc, ça prouve en tout cas que le groupe réussit à drainer quelques populations très jeunes hors des griffes de la Starac', et tant mieux. Il fait très chaud (ça sent même un peu d'ailleurs) et l'on voit passer quelques chevelus torse poil qui semblent sortir de mosh pits éprouvants. Sur scène, de belles lumières à base de poissons gonflés et évidés. Et tout devant là-bas, elle n'a pas changé, la charmante Candice et sa voix de bétonneuse en bourrage, ainsi que 3 gratteux dont deux que je reconnais de la fois précédente... Lire la suite

Eths : les chroniques d'albums

Eths : Tératologie (2007 - Seth Records)

Chronique écrite le 14/10/2007, par Zhou

Eths : Tératologie (2007 - Seth Records)

Ce n'est jamais facile de chroniquer le disque d'un genre, dont on n'est pas spécialement amateur, tout en restant objectif. Mais bon, il faut bien un volontaire et je n'ai peur de rien. Trois ans ont passés depuis Soma et Eths n'est plus le "petit" groupe qui explose à la face de la France métalcore. En 2007 on est bien loin du buzz incroyable de Soma, le groupe conserve une certaine aura et fait office de cador du genre dans l'hexagone. L'attente n'est donc plus la même, et malgré un changement de line-up, Eths a pris le soin et le temps de peaufiner sa nouvelle charge. Le quintet creuse ainsi dans la veine... Lire la suite

Eths : Soma

Chronique écrite le 24/03/2005, par William

Eths : Soma

Après deux démos et de nombreux concert eths nous livre son effort signé sur le tout nouveau label de Lofofora : Sriracha records. Le sublime digipack et l'artwork très travaillé du groupe est la première chose que l'on retient. Le temps pour le lecteur cd d'avaler la petite galette et voila eths (avant de commencer je précise que le chanteur est une chanteuse. ) Le premier titre, "Méléna", fait bien ressentir qu'on est pas là pour écouter les choristes mais bien un métal agressif dans lequel percent les influences meshugiennes du groupe. Tout le monde est en place et dès ce morceau on se sait partis pour une petite heure bien brutale. Vient ensuite "Crucifère" ( déjà jouée en live ) Là encore les riffs tournent super bien. Candice nous montre sa formidable capacité à passer du chant hurlé au chant clair et le mélange des deux fait de ce morceau un des meilleurs de l'album. "Detruis-moi", au titre évocateur, est un autre condensé de malsain, bien que beaucoup moins brutal que les deux morceaux précédents. Candice ( la chanteuse ) murmure presque certains passages. "Septum Lucidum" alterne paroles parlées ( très sombres ) et petites parties hurlées. "Le fruit des anges" est dans le même style alternant growls placés au milieu de plans de... Lire la suite

Eths : Soma.

Chronique écrite le 17/03/2005, par Philippe

Eths : Soma.

Pourquoi faut-il que ce soit toujours moi qui m'y colle ? Une fois de plus, et pour la beauté du geste (j'avais rédigé une chronique de Skull renvoyant à cet album donc je me sens obligé de le chroniquer aussi !), c'est donc moi qui me fais ramoner gratos les cages à miel, les habituels chroniqueurs ayant tendance à se défiler dès qu'apparaîssent un pentacle, une deuxième grosse caisse ou un vocodeur ! Eths est un groupe de metal hardcore (ou de dark metal, la nuance est subtile) et on le voit dès le départ : double caisse, riff meurtriers, hurlements... Eths c'est en français mais il faut le savoir ! Cela dit cramponné au livret on peut arriver à suivre les paroles, qui tournent assez systématiquement autour de thèmes comme la mort, le sang, Lucifer et autres macabreries. Eths est un groupe de metal hardcore qui a -heureusement- une chanteuse appelé Candice. Elle est petite, mignonne, et elle chante comme le chef des orques dans le Seigneur des Anneaux, comme Anaïs mimant l'accouchement, comme BraveHeart que l'on écartèle, comme la fillette de l'Exorciste, bref elle hurle que c'en est à peine croyable. Il paraît qu'il faut la... Lire la suite

Eths : SAMANTHA

Chronique écrite le 17/12/2003, par Kirko

Eths : SAMANTHA

le groupe eths (à prononcer etsse ) accouche de cette galette qui est la première à être diffusée auprès du grand public ( Autopsie n'étant à la base prévue que pour démarcher les salles et n'a été rééditée qu'en 2003) L'intro de ce disque est oppresante à souhait. Exactement dans le style ethsien les cris de Samantha qui se fait kidnappée et après en fond sonore le groupe qui commence à jouer. On entend la musique qui commence à monter mais on l'entend mal alors on monte le son. Erreur !!!!!!!!! Le temps pour votre chaine de passer de la chanson 1 à la chanson 2 et vous en avez plein les oreilles : du métal brut, une section rythmique parfaitement en place et enfin Candice (la chanteuse) qui entre en scène et là c'est l'extase. Alors qu'on commence tout juste à s'imaginer dans le pogo tout s'arrête, la musique brutale devient... Lire la suite