Accueil Fantazio en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10619 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Fantazio c'est du free jazz, un crooner américain des 50's, un hystérique italien, un malade du spoken word situationniste, un contrebassiste punk de squat, un illuminé qui éructe dans un micro, tout ça avec une apparence de mec profondément sympathique. Non, c'est une seule personne, pas un groupe, pourquoi ? Excellentissime !!!
En bon Psycho, Fantazio trimballait déjà une contrebasse sur son dos, il se joignait parfois à nous lorsque nous tapions la manche dans le métro. On le trouvait pas assez précis, on le charriait, lui il s'en foutait. Pour la peine, il a joué tout seul, jour après jour, mois après mois, de squats en rades, et nous on a bien été obligé d'arrêter de le chambrer. Il était devenu ce type capable de faire danser les gens pendant trois plombes, aussi bien tout seul qu'entouré d'une douzaine d'acolytes. Au début on a un peu renaudé, ce mec là ne respectait aucun des dogmes rock'n rolliens en vigueur, il se sapait n'importe comment, il pouvait jouer avec des jazzeux, devant un parterre de chevelus, voilà qui n'était pas orthodoxe. Il nous a pourtant fallu rapidement admettre qu'entre ses tirades hautement déconnatoires et ses improvisations à la limite de l'expérimental, on se fendait tout de même bien la gueule à ses concerts, et nous rendre à l'évidence : de nous tous il était le plus capable "d'établir les conditions matérielles d'une disponibilité partagée à la joie" créant ainsi une communauté aussi tangible qu'éphémère. Fantazio aurait été un peu plus gentil, il partagerait l'affiche des grands festivals avec Sensemilia et nous on pourrait s'acheter de chouettes tee-shirts. A une époque ou il est de bon ton de chier une musique savamment métissée, vêtu de guenilles bien repassées, Fantazio n'en fait qu'à sa tête. Dans ses concerts c'est le bordel, ça grouille ça vit, les gens suent, rigolent ensemble et deviennent amis. Mais des amis, c'est dangereux, ça discute et ensuite ça veut habiter ensemble les grands déserts sans bancs éclairés au néon. Fantazio fabrique des amis, on se demande ce qu'attendent les brigades antiterroristes. Par Thierry "Cokrane"

Fantazio : vos chroniques d'albums
Site

Fantazio : tous les concerts

Fantazio : l'historique des concerts

Je.

07

Sept.

2017

Fantazio & T. Ceccaldi Banlieues Bleues - Pantin (93)

Me.

24

Mai

2017

Festival Bordures en concert
Bordures - Fantazio - F. Le Junter Festival Bordures | Fantazio
Salle des Menhirs - Langon (35)

Me.

10

Mai

2017

La Voix est Libre en concert
Festival La Voix Est Libre : Fantazio / Theo Ceccaldi / Francesco Pastacaldi La Voix est Libre | Fantazio | Théo Ceccaldi
La Marbrerie - Montreuil (93)

Ve.

05

Mai

2017

La Voix est Libre en concert
La Voix Est Libre - Soiree 1 : Mederic Collignon / Fantazio / Elise Caron / Franck Lepage La Voix est Libre | Médéric Collignon | Elise Caron | Fantazio
Le Cirque Electrique - Paris 20eme (75)

Sa.

01

Avril

2017

Fantazio + Oliver Saf + Kassandre CAC G. Brassens - Mantes la Jolie (78)

Ve.

31

Mars

2017

Fantazio + Moon Gogo Salle J. Carmet - Allonnes (72)

Me.

22

Mars

2017

Banlieues Bleues en concert
Guillaume Aknine +fantazio & Theo Ceccaldi Banlieues Bleues | Fantazio
Banlieues Bleues - Pantin (93)

Me.

22

Mars

2017

Guillaume Aknine"harvest" + Fantazio &theo Ceccaldi "peplum" La Dynamo - Pantin (93)

Fantazio : les dernières chroniques concerts 7 avis

Fantazio + Playbackdolls (festival ParisVienne)

Critique écrite le 28 septembre 2016, par pirlouiiiit

FGO Barbara, Paris 27 septembre 2106

Fantazio + Playbackdolls (festival ParisVienne) en concert

De passage à Paris et ayant une soirée de libre je jette bien évidemment un coup d'oeil à ce qui passe en concert. 2 soirées attirent ùon attention : Postcoïtum au Supersonic (Bastille) et Fantazio au GPO Barbara. Etant équipé d'un vélo je me dis que c'est jouable de tenter les 2 donc je commence par celui qui attaque en premier, donc direction gare du nord, la rue Fleury se situant juste derrière. Le concert fait partie du festival ParisVienne du coup il y a ce soir 2 groupes : Playbackdolls (pour l'Autriche) et donc Fantazio (pour la France). Nous arrivons alors que le premier groupe est déjà sur scène. La première chose qui me frappe en rentrant c'est que je n'ai même pas besoin de mettre mes bouchons ! Le son est bon et fort juste ce qu'il faut. Sur scène ils sont 5 : violoncelle, accordéon, batterie, guitare et chanteuse. Ambiance un peu cabaret des pays de l'est on pense néanmoins aussi (en vrac) à Tom Waits, Paolo Conte, Gogol Bordello ... à un moment j'ai l'impression qu'ils vont se mettre à chanter Bella Ciao. Bref on est clairement dans un registre festif, et ça tombe bien car les gens qui sont là ce (mardi) soir semblent clairement venus pour cela. La chanteuse qui occupe le devant de la scène y met pas mal d'énergie,... Lire la suite

Fantazio, François Rossi & Manu Théron

Critique écrite le 07 juin 2012, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 02 juin 2012

Fantazio, François Rossi & Manu Théron en concert

Autant ce mois de mai a été plutôt calme (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y avait rien !), autant ce mois de juin commence sur les chapeaux de roue et je me retrouve à faire des choix difficiles. Ce soir plutôt que d'essayer de voir plusieurs concerts, je me rends en famille à la Meson pour le dernier concert de la saison 2011-12. nous ne pouvions en effet pas rater cette nouvelle rencontre entre Fantazio (déjà vu ici avec Aymeric Avice en 2009 , en duo avec Gildas Etevenard toujours en 2009 et en trio avec Gildas et Manu Théron en 2010), François Rossi (ex Rosa, ex Punjab et toujours Hasch et Motto) et Manu Théron (ex La Troba Nova, ex Gacha Empega, de façon intermittente Chin Na Na Poun, et toujours en quintet dans Lo Cor de la Plana, en duo avec Edmond Hosdikian , ...) Voici donc pour les CV (impressionnants n'est ce pas !) des protagonistes de cette soirée. Si la dernière fois j'étais plutôt stressé (par la crainte que les deux personnalités de Manu et Fantazio n'arrivent pas à s'entendre ou se neutralisent) pendant le début du concert, ce soir je suis venu d'autant plus détendu, que la veille au soir il étaient déjà en train de boeufer ... à 21h (le temps pour nous de boire une coup, et pour Lucie d'arroser le plancher et les... Lire la suite

Gildas Etevenard + Fantazio + Manu Théron (Carte Blanche à Gildas)

Critique écrite le 16 novembre 2010, par Pirlouiiiit

la Meson - Marseille 14 novembre 2010

Gildas Etevenard + Fantazio + Manu Théron (Carte Blanche à Gildas) en concert

Cette date était notée depuis bien longtemps dans mon agenda et j'avais pris mes dispositions pour être sûr d'être là dès l'ouverture des portes pour être bien placé. Lorsque, Lucie nourrie, lavée, couchée, j'arrive à 19h30 devant la Meson, il y a déjà un peu de monde. Légèrement privilégié je me glisse à l'intérieur où Gildas Etevenard, Fantazio et Manu Théron sont en train de discuter. Sachant que ces deux derniers ne s'étaient jamais vus ni entendus avant ce soir je les laisse faire connaissance et reste discrètement dans mon coin (le syndrome photographe). Mais reprenons les choses dans l'ordre. Ce soir il s'agit en fait du dernier des trois soirs de la Carte Blanche que la Meson a confié à Gildas Etevenard, batteur (mais pas que) marseillais que j'ai croisé dans pas mal de projets (ainsi que dans la rue) tous plus intéressants les uns que les autres. Que ce soit au sein de Melc tout d'abord, "son" groupe de jazz que j'avais vu en 2005 puis en 2007 (mais que j'ai raté en 2010), en duo avec Fantazio (vu ici même en 2009) ou Akosh S (vu toujours ici en 2010) ou même plus discrètement au sein de Nevchehirlian (vu cette année aussi), j'ai gardé de chacun de ses concerts un très bon souvenir ... Et j'avoue que lorsque j'ai vu qu'il... Lire la suite

Fantazio (duo Monnaie de Singe) + Jean-Louis (Festival Jazz Sur La Ville)

Critique écrite le 06 octobre 2010, par Mardal

L'Embobineuse - Marseille 5 octobre 2010

Fantazio (duo Monnaie de Singe) + Jean-Louis (Festival Jazz Sur La Ville) en concert

Dès que l'on en passe l'antichambre, l'Embobineuse vous saisit et vous absorbe. L'identité de ce lieu est très forte. Décor luxuriant dans le style du "Dernier Cri", collectif d'artistes graphistes dont on présente les productions délirantes près du bar, carrosserie de voiture qui a au moins mon âge, un marsupilami géant est installé au volant, peut-être un invité de Fantazio... L'artiste programmé à 21h00 commencera son show une heure plus tard. No Problemo : l'ambiance est sympa et on peut boire de la bière, visionner une projection de photos nippones (ni mauvaises). Ça commence : Fantazio à la contrebasse et au chant (texte ? discours ? monologue ?...) est accompagné d'un batteur-percussionniste-jouets, Benjamin Colin avec lequel il forme le duo Monnaie de singe, d'une autre contrebasse et d'un trompettiste, ces deux derniers placés dans la salle, coude à coude avec le public sont membres du groupe Jean Louis : Aymeric Avice (trompette), Joachim Florent (contrebasse) et Francesco Pastacaldi (batterie) Je n'assisterai qu'à la première partie du concert avec Monnaie de singe qui consistera en une longue improvisation que l'on pourrait qualifier d'expression spontanée. Cette forme d'expression artistique est surprenante, elle... Lire la suite

Fantazio : les chroniques d'albums

Fantazio : Cinq Mille Ans De Danse Crue ...

Chronique écrite le 13/12/2009, par Pirlouiiiit

Fantazio : Cinq Mille Ans De Danse Crue ...

Si personne ne remettra en cause les talents de performer hors norme de Fantazio sur scène - a la fois poète, bouffon, charmeur, rockeur - capable de foutre le oai aussi bien seul, qu'en duo, en trio ou avec son gang au grand complet - en revanche le passage au support disque n'avait pas été complètement convaincant avec son précédent très bien nommé foutraque the sweet little brother fuckin' show. Il faut dire que pour lui encore plus que pour un autre la tache était ardue : retranscrire sur un enregistrement studio la folie du moment, l'improvisation du bonhomme. Paroles surréalistes, mélodies qui ont une furieuse tendance à vouloir prendre l'auditeur a contre pied. Styles... Lire la suite