Accueil Fontaines D.C. en concert
Mercredi 17 juillet 2019 : 11254 concerts, 25579 chroniques de concert, 5259 critiques d'album.


Originaire de Dublin, Fontaines D.C. est un jeune et prometteur groupe irlandais faisant dans le post punk bien énervé... En concert en France en 2019 pour accompagner la sortie le 12 avril 2019 du premier album du combo, "Dogrel" ! (Photo : Yann Cabello)

Site

Fontaines D.C. : tous les concerts

Fontaines D.C. : les dernières chroniques concerts 3 avis

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019)

Critique écrite le 11 juin 2019, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 1er juin 2019

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Déjà vu en pleine possession de ses moyens à La Coopé en octobre 2018, c'est à dire bien en amont de la sortie de "Dogrel", son premier album en forme de gifle indie rock and punk entre The Fall, Art Brut, Clash, Smiths, Strokes et Pogues, le groupe irlandais Fontaines D.C. a confirmé tous les espoirs placés en lui avec un set en forme de boulet de canon sur la scène Mosquito de TINALS le samedi 1er juin... 20h15 : il fait beau et chaud, on vient de profiter d'une belle série d'apéritifs anisés dégustés en plein soleil et le gang originaire de Dublin City (une ville chère à notre cœur de roux) déboule sur la petite scène extérieure placée au fond du site de Paloma (Nîmes). Malgré le cadre et les circonstances, les jeunes mecs aux visages fermés ne semblent pas en vacances, ils sont là pour faire leur job en serrant les dents et en mettant ce qu'il faut d'intensité et de tension dans leur set. Derrière Grian Chatten, un chanteur bien flippant, tendu comme un arc et très en voix, le groupe est au taquet : ça cogne fort sur les fûts, les guitares et la basse, pas de fioritures inutiles, on tranche dans le lard et on fonce dans le tas ! Ravis par la qualité du raffut, les premiers rangs ont donc l'occasion... Lire la suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia

Critique écrite le 02 juin 2019, par Philippe

Paloma, Nîmes 1er juin 2019

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2019, 3-3 : Rocky Controlo, Shonen Knife, Wednesday Campanella, Mormor, Fontaines D.C., Mick Strauss, Warm Drag, Rendez-vous, Shame, Prettiest Eyes, Johnny Mafia  en concert

C'est déjà le troisième jour du This Is Not a Love Song Festival #7, et ni la météo (superbe - tempête de ciel bleu pour tous les Tinaliers), ni l'ambiance (délicieuse - festival bucolique pour toutes les Tinalières), n'ont changé autour de la sublime salle Paloma de Nîmes ! On a néanmoins pris le temps avant de revenir, entre autres de ramener l'enfant chez lui (via son diner préféré, bien sûr, celui sur l'autoroute après Arles), mais aussi par exemple, de faire une bonne sieste réparatrice... Tant pis (et désolé) pour les Jim Younger's Spirit, groupe folk psyché sympa de Marseille, qu'on a donc un peu abandonné à cuire au soleil sans nous. Ce qu'auraient davantage mérité les deux zigues de Rocky Controlo (mais eux jouaient à l'ombre, au patio) : hip hop électro idiot, avec un grosassent gardois, souligné par des déguisements débiles. Mystère de la programmation (très stylée par ailleurs) : un pari perdu ? Des amis à qui faire plaisir peut-être ? C'était sans doute drôle à un certain degré, mais on ne l'a jamais atteint : il a fallu mettre fin de toute urgence à cette purge quand ils se sont mis à brailler du Marc Lavoine. Et non, on ne dira pas quel titre, pour ne pas se faire leur complice et pire, transmettre aux lecteurs un... Lire la suite

Fontaines D.C. (Europaclub)

Critique écrite le 05 novembre 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 30 octobre 2018

Fontaines D.C. (Europaclub) en concert

Après un ignoble week-end passé dans un brouillard à couper au couteau puis de massives chutes de neige en altitude pour débuter la semaine, inutile de dire qu'on est ravi de pouvoir redescendre en ville (à la faveur d'un très rapide et miraculeux réchauffement des températures) pour assister au show concis et très percutant des prometteurs Irlandais de Fontaines D.C. à La Coopé... Car c'est le genre de set éclair qui réconforte en un clin d'œil, qui donne envie de faire la fête jusqu'au bout de la nuit, voire qui suscite le désir de partir avec le groupe pour le suivre à chaque étape de sa tournée. S'ils n'ont rien inventé (et ne prétende pas le contraire !) et s'ils sont encore au tout début de leur carrière (pas d'album disponible, que des EP jusque-là), les cinq Dublinois ont tout pour impressionner durablement et refaire le coup du désormais fameux groupe Shame : écumer toutes les salles du monde entier façon blitzkrieg, avant de prendre le temps d'enregistrer un premier album imparable, puis en remettre une couche en mettant tout le monde à genoux avec une nouvelle tournée monstre. Comme les brillants auteurs de Songs of praise, les gamins ultra doués de Fontaines D.C. sont à classer dans la catégorie post... Lire la suite

Fontaines D.C. : Vidéo





Fontaines D.C. : écoute