Accueil François Virot en concert
Mercredi 19 février 2020 : 10842 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.


Folk pop tantôt intense et mélancolique, tantôt joyeux où s'entremêle claquements de mains, bruits, couinements, percussions...

Site

François Virot en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

François Virot : l'historique des concerts

Ve.

18

Mai

2018

François Virot // Sathonay // Fun Fun Funeral // Triangle Raymond Bar - Clermont-Ferrand (63)

Sa.

16

Déc.

2017

Jessica93 en concert
[10 ans de Born Bad Records] Forever Pavot, Frustration, François Virot, Elzo Durt + Jessica93 Jessica93 | François Virot | Frustration | Elzo Durt | Forever Pavot
Confort Moderne - Poitiers (86)

Ve.

01

Déc.

2017

Sierra Manhattan + François Virot L'Olympic Café LMP - Paris 18ème (75)

Je.

30

Nov.

2017

François Virot + Sierra Manhattan + Fun Fun Funeral Rocking Chair - Vevey (ch)

Lu.

27

Nov.

2017

François Virot + Sierra Manhattan Le Troc'afé - Strtasbourg (67)

Di.

26

Nov.

2017

François Virot + Sierra Manhattan Deep Inside Rock Café - Dijon (21)

Sa.

25

Nov.

2017

Sierra Manhattan + François Virot + Présent Parfait + Christophe Clébard Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

24

Nov.

2017

François Virot + Sierra Manhattan Les Pavillons Sauvages - Toulouse (31)

François Virot : les dernières chroniques concerts 4 avis

François Virot - Moondawn

Critique écrite le 14 avril 2015, par Phil2guy

Quartier Longchamp - Marseille 2 Avril 2015

François Virot - Moondawn en concert

C'est un concert un peu inhabituel vers lequel je me dirige ce soir puisqu'il a lieu dans un appartement du quartier Longchamp où deux musiciens vont jouer chacun en solo : François Virot, activiste du label Clapping Music et Moondawn, one man band de Pedro de Eastern Committee. L'équipe du festival B-Sides est à l'initiative de ce concert. Une quarantaine de personnes sont présentes, l'appartement est chaleureux et l'affiche est sympathique, on devrait passer un bon moment. Pedro Lopez aka Moondawn joue ici muni de sa seule guitare acoustique. Il interprète plusieurs titres marqués à la fois par le folk introspectif à l'anglaise de Nick Drake ou Bert Jansch mais puise également aux sources américaines avec des motifs folk blues abstraits. Sa voix, plus murmurée que chantée, se prête très bien à ce genre. Les chansons laissent parfois libre cours à des incursions instrumentales où le musicien joue alors davantage en finger picking. Les... Lire la suite

Duchess Says + François Virot (Festival B-Side)

Critique écrite le 05 juin 2014, par sami

Machine à Coudre, Marseille 4 juin 2014

Duchess Says + François Virot (Festival B-Side) en concert

C'est peu dire qu'on attendait le retour de Duchess Says à Marseille, un an après une annulation pour raison de santé, et deux ans après un set au festival Rockorama à Toulon dont on ne s'est jamais vraiment remis. Avant de tendre l'autre joue pour une nouvelle claque magistrale, on tentera en vain d'apprécier le concert de François Virot qui remplaçait au pied levé The Octopus Project. Je gardais un bon souvenir de son concert au Baby en 2008 auquel il fera une allusion, mais ce soir malgré des efforts certains pour attirer un minimum l'attention du public, le Lyonnais fera face à un brouhaha incessant d'une majorité du public qui n'en avait ostensiblement rien à secouer. On est content pour le festival B-Side que la salle soit bien pleine ce soir mais on le plaint sincèrement d'avoir échoué à s'imposer, dans une indifférence et un irrespect assez ahurissant pour un concert en salle, faisant presque regretter les pochetrons croisés dimanche au Kiosque de la Canebière devant Andromakers. Un début de soirée embarrassant heureusement éclipsé par le rouleau... Lire la suite

François Virot + the Wave Pictures + Jeremy Jay + Skeleton$ (MIDI festival 2009 - jour 3)

Critique écrite le 04 août 2009, par Pirlouiiiit

Villa Noailles - Hyères 26 juillet 2009

François Virot + the Wave Pictures + Jeremy Jay + Skeleton$ (MIDI festival 2009 - jour 3) en concert

Je comptais d'attendre d'avoir fini un article (beaucoup plus) scientifique avant de m'attaquer la narration de ce troisième jour du festival MIDI, mais je suis tombé sur les vidéos postées par la Blogothèque qui malgré un montage curieusement anachronologique et des cadrages trop tendance pour moi m'ont quand même replongé dans l'ambiance si particulière de ce mini gros festival qui m'a permis de revoir deux groupes que j'avais déjà vu the Wave Pictures et François Virot et d'en découvrir deux nouveaux Jeremy Jay et surtout Skeleton$. Nous arrivons donc à la Villa Noailles sur les hauteurs de Hyères après un mariage bien sympathique à Nice ... Micro tour dans la villa en attendant que la billetterie ouvre mais nous oublions de monter dans les étages (qui la dernière fois que nous étions venus étaient vides) ... puis on s'installe non loin de la scène dans les fourrés avec le tapis de plage qui nous est fourni à l'entrée. On tombe forcement sur des têtes connues ce qui aide à patienter agréablement jusqu'au premier des 4 groupes de cette troisième soirée. François Virot je l'avais déjà vu au Baby il y a quelques mois mais honnêtement je n'avais pas eu la force de rester plus d'un morceau (je parle de fatigue physique là pas... Lire la suite

Anything Maria + François Virot

Critique écrite le 26 novembre 2008, par Sami

Le Baby - Marseille 25 Novembre 2008

Anything Maria + François Virot en concert

Cela fait bien longtemps que je ne m'étais pas arrêté rue Poggioli, ayant pourtant de bons souvenirs du Poulpason dont la programmation des débuts était réjouissante. Rebaptisé le "Baby" depuis quelques mois et avantageusement relooké, le lieu devrait retrouver progressivement de sa superbe avec l'ancienne équipe du Paradox, qui propose ce soir un beau plateau indé. Arrivé un peu trop tard pour Johhny Hawaii, c'est avec Anything Maria que la soirée commence devant un public clairsemé mais attentif. Le rock de la Marseillaise m'avait déjà laissé une très bonne impression il y a quelques mois, et cela se confirme une nouvelle fois, il se passe quelque chose sur scène d'assez intense. Drapée dans une robe des grands soires et simplement appuyée de quelques beats primitifs, c'est avec sa guitare qu'elle distille ses compositions tour à tour noisy, planantes, avec parfois des plages instrumentales nourries au post-rock. Le coté aride peut rappeler les débuts de Liz Phair et Pj Harvey tandis que d'autres titres évoquent des courants plus récents. Un morceau avec une complice munie d'un megaphone fait un peu electroclash tandis que son incantation finale avec la batterie se rapproche des groupes anti-folk et prépare le... Lire la suite