Accueil Frank Carter & The Rattlesnakes en concert
Jeudi 23 mai 2019 : 9403 concerts, 25482 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.
Frank Carter & The Rattlesnakes en concert

Frank Carter & The Rattlesnakes





Ex chanteur du groupe de hardcore Gallows, Frank Carter a formé le combo punk hardcore Frank Carter & The Rattlesnakes... En concert en France en 2019 pour jouer en live les titres de l'album Modern Ruin (sortie le 20 janvier 2017). Frank Carter & The Rattlesnakes était en concert au Trabendo à Paris le 13 mars 2018, au Download Festival France le 17 juin 2018 et en tournée française... De retour en 2019 pour défendre en live un nouvel album nommé End of Suffering (sortie le 3 mai 2019) avec des concerts en France en mars (Belfort, Clermont-Fd, Montpellier).

Site

Frank Carter & The Rattlesnakes : tous les concerts

Frank Carter & The Rattlesnakes : les dernières chroniques concerts 5 avis

Frank Carter & The Rattlesnakes + King Nun

Critique écrite le 25 mars 2019, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 22 mars 2019

Frank Carter & The Rattlesnakes + King Nun en concert

Un concert tout indiqué pour les jeunes qui aiment le punk : les énervés notoires de Frank Carter & The Rattlesnakes dans le club de La Coopé, bondé, avec en première partie les non moins excités de King Nun... En ce vendredi 22 mars rue Serge Gainsbourg, pas l'ombre d'un vieux con - à part le mec qui essaye d'écrire cette chronique et un fan du Clash, qui nous parle du show de The (International) Noise Conspiracy ici même en 1969, heu, en 2001... -, que des fans hardcore complément hystériques qui réagissent au quart de tour à la moindre injonction de leur idole, le très choupinou punk rocker sensible et attentionné Frank C.. King Nun Histoire de mettre tout le monde à bonne température, l'ex Gallows a choisi de très jeunes compatriotes anglais pour chauffer la salle avant son arrivée, imminente... Ils s'appellent King Nun, viennent de Londres et ne se sont pas déplacés pour enfiler des perles ! A peine sortis de l'adolescence, les gamins venus d'outre Manche savent déjà se servir de leurs instruments comme des cadors, et, ce qui ne gâche rien, maîtrisent l'art et la manière de balancer une punk rock song qui défouraille sévère. Même si l'on voit bien où ils veulent en venir, devenir les nouveaux Kurt Cobain, remplir... Lire la suite

Frank Carter & The Rattlesnakes

Critique écrite le 20 mars 2018, par Samuel C

Le Trabendo - Paris 13 mars 2018

Frank Carter & The Rattlesnakes en concert

Trop pop, pas assez hardcore (ou l'inverse), le show de Frank Carter & The Rattlesnakes laisse un goût mitigé à la soirée qui était très attendue. Les filles slamment, les garçons pogotent dans un Trabendo archi-blindé. Le son n'est pas fort (un principe de précaution de plus désormais) ou alors pas assez épais. Une deuxième guitare semble faire défaut. Il n'y a pas suffisamment de titres de la classe de "Lullaby" extrait du dernier album "Modern ruin" et on déplore des cassures régulières dans le rythme. Cela dit, Frank Carter est un bon showman, il occupe bien l'espace malgré sa taille modeste et ses musiciens sont performants et avenants ! L'ex-Gallows ressent le besoin de cracher régulièrement comme un... Lire la suite

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Critique écrite le 13 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 9-11 juin 2017

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Edition 2017 très réussie pour le This Is Not A Love Song Festival 2017, à Paloma (Nîmes), avec moult concerts de dingue en plein air par plus de 30 degrés ou dans la salle climatisée, le tout devant un public très nombreux (16 000 personnes). Ce triomphe mérité du festival, qui grandit tout en prenant soin de rester à taille humaine, est dû à plusieurs choses : un site parfait, du soleil en-veux-tu-en-voilà et, bien évidemment, une prog toujours énormissime ! Vendredi 9 juin Dès notre arrivée, le groupe Yassassin prend les choses en main avec son punk rock strident et sexy... C'est parti pour trois jours sans temps mort, ou presque. Yassasin se propose de nous mettre une bonne gifle d'entrée de jeu avec des titres qui claquent, servis très frais par un très remonté quatuor entièrement féminin. Bien joué ! Après un petit passage devant le classieux set d'Andy Shauf, en forme pop mélancolique olympique, place à la géniale prestation des Coathangers, un trio de femmes à poigne sachant défourailler des titres entre Ramones et Black Lips ! La batteuse principale, pour le moins athlétique, cogne comme une malade en chantant d'une voix enrouée, tandis que la guitariste gueule des chœurs plus aigus et que la bassiste fait le... Lire la suite

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3)

Critique écrite le 16 juin 2017, par g

Nimes 11/06/2017

Bror Gunnar Jansson + Whitney + Frank Carter & The Rattlesnackes  + Pond + Black Angels + Teenage Fanclub (This is Not a Love Song - J3) en concert

THIS IS NOT A LOVE SONG. ... But This a (good) live song. Dimanche, 11 juin 2017. Nous avons raté les jours un et deux mais les retours, glanés de ci, de là sur le site sont plus que favorables. Les prestations de Primal Scream, Make Up (folie furieuse), Echo and the Bunnymen, Thee Oh Sees, The Groowlers et consorts furent des réussites (mais pas Grandaddy qui s'était fait porter pâle)... Ce qui, rétrospectivement, ne peut nous faire que regretter notre absence... Détail qu'il n'est pas inutile de mentionner, le festival est très bien organisé d'un point de vue "citoyen" avec ses poubelles de "recyclage", sans oublier ses ateliers pour les petits et les grands... Les festivaliers sont d'ailleurs très sympas, tout comme l'équipe qui organise. Puissance maxi sur l'échelle du cool. Le suédois Bror Gunnar Jansson, one man band, donne une prestation magnifique. On le croirait natif de Tupelo ou Clarksville, tant son blues, est "roots". Excellent. Il avait d'ailleurs enchanté le public dans la Grande Salle, samedi soir. C'est peu dire que beaucoup sont contents de le revoir !!! Whitney, apparait comme une erreur de programmation tant son lien avec l'Indie -Pop chère au Festival parait ténu... Pour autant, ça ne signifie pas qu'il... Lire la suite

Frank Carter & The Rattlesnakes : Vidéo





Frank Carter & The Rattlesnakes : écoute