Accueil Get Well Soon en concert
Mercredi 22 novembre 2017 : 11572 concerts, 24726 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Sous le pseudonyme de Get Well Soon, Konstantin Gropper réussit à écrire des pop songs incroyablement fiévreuses, émouvantes et échevelées. Dans la lignée d'Arcade Fire, Beirut, Tom Waits et Radiohead... Les disques sont envoûtants et les concerts sont magistraux. Get Well Soon est en tournée en 2016 pour interpréter en live les morceaux de l'albumLOVE.

Get Well Soon : vos chroniques d'albums
Site

Get Well Soon en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Get Well Soon : l'historique des concerts

Sa.

23

Juillet

2016

Festival Fnac Live en concert
Festival Fnac Live 2016 : Bachar Mar-khalifé + La Maison Tellier + Get Well Soon + Lianne La Havas + Balthazar + Louise Attaque Festival Fnac Live | Louise Attaque | Get Well Soon | La Maison Tellier | Lianne La Havas | Bachar Mar-Khalifé
Hôtel de Ville - PARIS (75)

Sa.

02

Juillet

2016

Festival Beauregard en concert
Festival Beauregard - Pass 1 Jour Samedi 2 Juillet : Robert Plant & The Sensational Space Shifters, Get Well Soon, The Horrors, La Femme, Brigitte, The Kills, The Avener, Fakear, Lilly Wood And The Prick, Naive New Beaters, Atomics Rotor Festival Beauregard | Robert Plant | The Kills | The Horrors | Get Well Soon | Naive New Beaters | Lilly Wood And The Prick | La Femme | Brigitte | Fakear | The Avener
Chateau de Beauregard - Herouville St Clair (14)

Ve.

01

Juillet

2016

Musiques en Stock en concert
Festival Musiques En Stock 2016 : Keren Ann, Charles Bradley & His Extraordinaires, Get Well Soon, Puts Marie, Wood Men Musiques en Stock | Keren Ann | Get Well Soon | Puts Marie | Charles Bradley
Plein Air - Cluses (74)

Lu.

18

Avril

2016

Di.

17

Avril

2016

Get Well Soon + Doomhound Brise Glace - Annecy (74)

Sa.

16

Avril

2016

Get Well Soon + guest Epicerie Moderne - Feyzin (69)

Ve.

15

Avril

2016

Get Well Soon + guest Le Grand Mix (59)

Je.

14

Avril

2016

Get Well Soon : les dernières chroniques concerts 6 avis

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012)

Critique écrite le 02 septembre 2012, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 24 août 2012

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) en concert

On fête en grande pompe les 10 ans du festival Rock en Seine au Domaine National de Saint-Cloud du 24 au 26 août 2012, avec une programmation éclectique idéale pour contenter les fans de pop rock assez consensuelle, les amoureux fous de découvertes et les aficionados de choses plus pointues... Compte rendu d'une bonne première journée de concerts, le vendredi 24 août, prélude à un samedi tout simplement faramineux : Crâne Angels Les choses débutent de la plus belle des manières pour nous avec la fin du concert des excellents Crâne Angels sur la scène Pression Live, à l'entrée du site, au milieu des bois... Déjà aperçue en concert au Festival Mo'Fo à Mains d'Oeuvres, la troupe de petits sauvageons folk pop 'n roll réussit une fois de plus à provoquer des bouffées d'euphories incontrôlables, et ce malgré l'horaire et un son encore en rodage (c'est le début du festival !). Les morceaux sont superbement alambiqués, naviguant entre pop folk pastorale et montées post rock 'n roll. Le dernier morceau joué par le groupe est d'ailleurs l'archétype de la composition post folk barrée, mais électrisante : plusieurs coupures de rythmes, de nombreux changements d'ambiance et une ascension finale jouissive. En créant des titres à... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo

Critique écrite le 29 août 2012, par Philippe

Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud 24 août 2012

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo en concert

Retour à Rock en Seine, le festival dont tout le monde adore dire du mal (et nous les premiers !), y déplorant chaque année une programmation globalement peu risquée et peu surprenante (si l'on exclut les découvertes de début d'après-midi, qui restent dans des styles bien balisés). Mais le festival où l'on adore venir finir l'été, sûrs de pouvoir s'offrir de belles déambulations dans un joli parc pluri-centenaire, le tout au fil de concerts "reposants", dans la mesure où (en tout cas si on tourne un peu dans les concerts et les festivals), on a généralement déjà vu ces artistes ailleurs, bien avant qu'ils soient programmés ici... Et que l'auditeur est sûr de ne pas être brusqué par des groupes trop en marge du rock, par exemple du thrash metal un peu trop brutal, de l'expérimental un peu trop abstrait ou du math-rock un peu trop intello. On se fait donc un petit tour de reconnaissance du site (au son des Asteroïds Galaxy Tour, toujours aussi frais et toujours aussi inconsistants), histoire de le présenter à une accompagnatrice inédite, ma frangine ! Pas de changements majeurs (il y en a eu de gros l'an dernier avec l'énorme augmentation de surface et de capacité, ainsi que la scène en plus), mais un Rock'n'Roll Circus plutôt... Lire la suite

Get Well Soon et l'Orchestre National d'Île-de-France (Festival Rock en Seine 2012)

Critique écrite le 27 août 2012, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 24 août 2012

Get Well Soon et l'Orchestre National d'Île-de-France (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Très beau et extrêmement prenant concert du groupe allemand Get Well Soon l'occasion de la première journée du festival Rock en Seine, au Domaine National de Saint-Cloud, le vendredi 24 août 2012... En ce début d'après midi pluvieux (on s'en fout complétement, on est heureux d'être là, entre amis, pour faire la fête en musique... ), les superbes et très mélancoliques chansons écrites par le démiurge Konstantin Gropper ont la chance d'être classieusement boostées par les 50 musiciens de l'Orchestre National d'Ile-de-France. L'intensité dramatique des morceaux et leur sérieux penchant pour les tourments de la dépression au dessus du volcan des sentiments n'en sont que renforcées, permettant au public de ressentir le grand frisson. L'alchimie entre le leader, chanteur et guitariste de la troupe et ses musiciens (dont une choriste absolument bouleversante) fonctionne à merveille, donnant des allures de montagnes russes émotionnelles à cette pop extra terrestre et baroque, très inspirée par Radiohead. On est heureux d'être triste, triste d'être joyeux, ravi d'être en état de communion avancée avec cette musique incroyablement désespérée au milieu des éléments déchainés (en fait, il s'agit juste d'une grosse pluie, mais des... Lire la suite

Get Well Soon + Soap&Skin + Bloc Party + Soy Un Caballo + The Barbed Wire Brothers (Festival Europavox 2009)

Critique écrite le 31 mai 2009, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 30 mai 2009

Get Well Soon + Soap&Skin + Bloc Party + Soy Un Caballo + The Barbed Wire Brothers (Festival Europavox 2009) en concert

Soirée du samedi plutôt réussie au Festival Europavox 2009 à Clermont-Ferrand, avec des concerts mémorables (Soap&Skin, Get Well Soon), de belles découvertes (Soy Un Caballo, The Barbed Wire Brothers) et une grosse déception, même si un peu prévisible (Bloc Party)... En ce 30 mai ensoleillé et chaud, la place du 1er mai est animée par une jolie effervescence, la foule des grands jours est venue pour assister aux concerts (programmés à la Coopérative de Mai et dans deux Magic Mirrors installés à deux pas), mais aussi pour prendre l'air entre amis sur les pelouses et flâner en pensant à l'été qui arrive à grands pas. Il semblerait bien qu'Europavox soit en train de devenir un vrai festival, bonne nouvelle ! Soap&Skin : renversant ! Dès 19h30, dans la pénombre du club de la Coopérative de Mai, une jeune femme autrichienne fait sensation avec un set magistral, seule au piano, au micro et au laptop (pour lancer des samples glaçants). Sa voix gutturale et indomptable saisit immédiatement l'auditeur, le piano cristallin se charge, quant à lui, de faire voyager l'esprit loin, très loin, les samples salissant admirablement le son de bruits bizarroïdes parfois terrifiants. Assez vite, on pense à Patti Smith, PJ Harvey, Cat... Lire la suite

Get Well Soon : les chroniques d'albums

Get Well Soon : The Scarlet Beast O' Seven Heads

Chronique écrite le 03/09/2012, par Pierre Andrieu

Get Well Soon : The Scarlet Beast O' Seven Heads

Après son épatant concert donné fin août 2012 en compagnie des 50 musiciens de l'Orchestre National d'Île-de-France dans le cadre du festival Rock en Seine, le groupe allemand Get Well Soon effectue son retour discographique avec un majestueux nouvel opus intitulé The Scarlet Beast O' Seven Heads... Hyper sophistiquée, ultra romantique et inspirée en partie par l'annonce d'une éventuelle fin du Monde prévue pour décembre 2012, cette grande œuvre truffée de chansons imparables et d'arrangements évoluant entre pop baroque et musiques de Westerns apocalyptiques sidère l'auditeur dès la première écoute. Car si l'on retrouve ce qui a fait le succès critique et public des premiers efforts de Konstantin Gropper & Co, tout semble ici aller plus loin, permettant d'atteindre une sorte de paroxysme émotionnel véritablement étourdissant. La voix bouleversante du leader (un très brillant disciple de Thom Yorke de Radiohead), les chœurs élégiaques, les cordes et cuivres insaisissables, les synthés stratosphériques et les mélodies flottant très haut dans le ciel... Lire la suite

Get Well Soon : Vexations

Chronique écrite le 26/01/2010, par Pierre Andrieu

Get Well Soon : Vexations

Il nous avait bouleversé avec son disque inaugural Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well soon, son album de Noël Songs Against The Glaciation et ses grands messes scéniques envoûtantes, il revient aujourd'hui avec un disque abouti, mystérieux et admirablement gorgé de spleen... Qui ? Konstantin Gropper, le petit génie du songwriting folk pop rock, se cachant derrière Get Well Soon pour mieux mettre en musique ses tenaces tourments adolescents et son désir de composer de mini symphonies torturées. Jamais totalement remis de ses années passées à essayer de trouver une échappatoire vers la liberté du monde adulte, le jeune homme doué pour écrire des pop songs poignantes et aériennes continue à se chercher dans le labyrinthe des sentiments humains... Avec sa voix d'oiseau tombé du nid à la Thom Yorke, ses envolées lyriques à la Zack Condon ou à la Win Butler, ses orchestrations pop rock folk foisonnantes à la Tom Waits et sa passion pour la musique d'Erik Satie, les violons échevelés et les chœurs saisissants, l'éternel enfant responsable de ce fantastique (dans tous les sens du terme) album qu'est Vexations arrive à replonger l'auditeur dans des instants troublants, des instants paraissant si loin et pourtant si proches. Tourneboulé... Lire la suite

Get Well Soon : Songs Against The Glaciation

Chronique écrite le 23/12/2008, par Pierre Andrieu

Get Well Soon : Songs Against The Glaciation

Suite idéale du magistral premier album de Get Well Soon, l'EP de Noël intitulé Songs Against The Glaciation est une petite merveille plaçant sous le sapin de Noël des amoureux de pop de précieux cadeaux en forme de chansons élégiaques, insidieuses, TimBurtonesques et gothiques... Qu'on aime la période des fêtes ou non, ce mini album est un véritable must composé de morceaux truffés (c'est le moment) de mélodies accroche coeur, de parties vocales gravement saisissantes, d'arrangements délicieusement bien choisis (choeurs d'anges, orgue solennels, cordes déchirantes... ) ; parfait donc pour briser la glace et décoller vers les cieux. Comme sur scène, où un vent de folie souffle dès que le groupe allemand réuni autour du petit génie Konstantin Gropper commence à jouer, la magie Get Well Soon opère immédiatement, emmenant l'auditeur exactement là où le songwriter le voulait : dans un... Lire la suite

Get Well Soon : Rest Now, Weary Head ! You Will...

Chronique écrite le 15/09/2008, par Pierre Andrieu

Get Well Soon : Rest Now, Weary Head ! You Will...

Un Allemand touché par la grâce compose tout seul des morceaux du niveau d'Arcade Fire et Radiohead... Sous le pseudonyme de Get Well Soon, Konstantin Gropper réussit en effet à écrire des chansons incroyablement fiévreuses, émouvantes et échevelées. Impossible de résister bien longtemps à la puissance émotionnelle et au courant d'air frais véhiculé par If This Hat Is Missing I Have Gone Hunting, You/Aurora/You/Seaside, Help To Prevent Forest Fires, I Sold My Hands For Food... et autres perles de pop panoramique tombées du ciel, comme ça, par miracle. Si la voix et les arrangements évoquent une collaboration poussée entre Thom Yorke, Win Butler et leurs musiciens, sur les meilleurs titres de ce divin opus Get Well Soon crée de toutes pièces un univers bien à lui, quelque part dans la voute céleste. Parfois le mimétisme avec la période OK Computer de Radiohead est un peu trop fort (Christmas In... Lire la suite

Get Well Soon : Vidéo

Get Well Soon : écoute