Accueil Glasvegas en concert
Dimanche 19 novembre 2017 : 11511 concerts, 24719 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Glasvegas a vu le jour à Glasgow en 2000. Après quelques années de petits concerts dans les bars du pays, ils sont repérés par Allan McGee, le manager culte du label Creation (My bloody Valentine, Primal Scream, Primal Scream), les Glasvegas ne tardent pas à décoller. Dans un style brit-pop/rock, les écossais s'inspirent autant du surf rock californien que du rock d'Elvis Presley dans une atmosphère sombre et romantique imprégnée de guitares cotonneuses à la Velvet Underground ou The Jesus & Mary Chain.

Site

Glasvegas en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Glasvegas : l'historique des concerts

Ve.

06

Déc.

2013

Je.

05

Déc.

2013

Glasvegas + Myra Lee Myra Lee | Glasvegas
Point Ephémère - Paris (75)

Me.

08

Août

2012

Sziget Festival en concert
Anna Calvi (UK) - Amsterdam Klezmer Band (NL) - Beatsteaks (D) - BONAPARTE (G) - Che Sudaka (E) - dEUS (B) - Dirtyphonics (F) - Dope D.O.D (NL) - Dubioza Kolektiv (BIH) - Elektro Guzzi (A) - Glasvegas (SCO) - Gocoo (J) Sziget Festival | dEUS | Placebo | Ministry | Los de Abjo | Che Sudaka | Dubioza Kolektiv | Glasvegas | Dirtyphonics | Anna Calvi | Bonaparte | Hurts | Amsterdam Klezmer Band | Beatsteaks | Dope D.O.D.
Obuda Island - Sziget (Hongrie)

Sa.

14

Juillet

2012

Bilbao Bbk Live en concert
SUm 41 - Garbage - Kean - Glasvegas - The View - Corizonas - Enter Shikari - The Inspector Dluzo & Fb's Horns - Pure Love - The Black Belles Bilbao Bbk Live | Garbage | Sum 41 | Enter Shikari | The View | The Inspector Cluzo | Glasvegas
Plein Air - Bilbao (Esp)

Je.

17

Mars

2011

Ve.

04

Sept.

2009

Soundlabs Festival en concert
Glasvegas + Massimo Volume + The Wave Pictures + Cometa Fever + The Soundbusters Soundlabs Festival | The Wave Pictures | Glasvegas
Plage Roseto degli - Abruzzi

Glasvegas : les dernières chroniques concerts 4 avis

(mes) Eurockéennes 2009 3/3 : Glasvegas, Gojira, Sliimy, Phoenix, Zone Libre vs Casey, Tinariwen, Charlie Winston, Slipknot

Critique écrite le 12 juillet 2009, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert 5 Juillet 2009

(mes) Eurockéennes 2009 3/3 : Glasvegas, Gojira, Sliimy, Phoenix, Zone Libre vs Casey, Tinariwen, Charlie Winston, Slipknot en concert

Pour le samedi c'est par ici ! Troisième et dernière journée sans grosse pression - l'essentiel de ce qu'on voulait voir cette année est déjà passé. Cela étant, l'an dernier déjà, le dimanche avait réservé son lot de confirmations et de bonnes surprises. Une fois écartée une vague menace d'orage, c'est sous un soleil de plomb qu'on gagne le site, hélas trop tard pour assister au set de Rodrigo y Gabriela, à notre désespoir : le couple mexicain de guitaristes diaboliques semble avoir fait sensation... Heureusement le volume sonore de la grande scène nous permettra d'entendre des extraits de leurs intros et reprises de Metallica, et leurs tubes Diablo Rojo et Tamacun, enflammés d'un duende irrésistible. Espérons qu'ils repassent un de ces jours faire saigner leurs doigts en France ... En tout cas on est arrivé pile à l'heure pour découvrir ce que vaut Glasvegas sur scène, eux dont l'album n'a pas fait plus d'un tour complet sur notre platine... Il s'avère que sur scène, c'est pire encore : leur rock boursouflé et vain, est en outre assez mal interprété et lourdingue, à l'instar de la batteuse, qui joue debout avec la grâce d'un plantigrade. Nos oreilles en prennent pour leur grade avec ce groupe qui jouit d'une incroyable et... Lire la suite

The Glums + Glasvegas

Critique écrite le 15 mai 2009, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 14 mai 2009

The Glums + Glasvegas en concert

Du bon et du moins bon à la Coopérative de Mai en ce jeudi soir pluvieux : la soirée commence avec un réjouissant set de pop anglaise des Glums, avant de tourner au cauchemar avec le show calibré pour les stades des Ecossais très formatés FM de Glasvegas... Glasvegas, le cauchemar... Pour commencer, une leçon à retenir, la "vedette" de la soirée n'est pas toujours à chercher en haut de l'affiche ; Glasvegas est annoncé comme une révélation par Les Inrocks qui suivent - comme toujours - le NME et sur les affiches de la Coopé on pouvait lire "2 dates en France !" (zéro, ça n'aurait dérangé personne, hein !) ou "coup de cœur d'Oasis" (Noël Gallagher devait avoir pris beaucoup de drogues la veille). Résultat des courses : le disque de Glasvegas est aussi surproduit qu'inintéressant au possible, quant au concert du quatuor, on nage en plein pathétique. Le chanteur se prend pour Joe Strummer (look, lunettes noires, Marcel de docker... ) mais il chante comme un mauvais Bono et en fait vraiment des tonnes ; et vas y que je prends la pose à chaque refrain, et vas y que je flatte le public sur la beauté de Clermont-Ferrand (rires)... Ce type là est une plaie universelle, il joue uniquement dans le but de finir dans les... Lire la suite

OASIS + Glasvegas

Critique écrite le 05 mars 2009, par magiclilive

Paris Bercy 3 mars 2009

OASIS + Glasvegas en concert

Après un bon kilomètre de queue, du jamais vu pour un petit gars de province comme moi, nous franchissons enfin les portes du Palais Omnisports de Paris Bercy. La fouille est rapide (j'ai une très bonne tête finalement). Nos billets ne sont pas déchirés mais scannés (ah, le progrès), et nous pouvons pénétrer (oh oui) dans la salle. C'est une grosse claque dans la gueule. J'ai pourtant assisté à une poignée de concert dans cet endroit mais l'espace est si colossal, gigantesque, démesuré, un peu comme le prix de la bière au bar : 7 euros la pinte ! Nous choisissons l'endroit le plus stratégique et nous ne bougeons plus. Nous sommes cernés par des British, ils ont envahi Bercy, il y en a partout. Nous sommes les seuls (enfin quasiment) à parler Français. Manifestement les fans sont fidèles et prêt a traverser le channel pour encenser leurs idoles. A 20h00 pétante GLASVEGAS attaque les hostilités. Le groupe de Glasgow assure une première partie courte mais de bon aloi. L'ambiance est romantique et sombre. Des guitares saturées, des textes chantés avec un accent écossais impressionnant ! le groupe cartonne actuellement au Royaume Uni, la presse britannique les surnomme "meilleur nouveau groupe du monde". Ah bon. Alors rendez vous... Lire la suite