Accueil The GodFathers en concert
Lundi 20 novembre 2017 : 11545 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Ils revisitent les standards du rythm'n blues et de la soul music des années sixties. Le groupe rend un vibrant hommage aux maîtres du genre tels Wilson Pickett, Otis Redding, et tout particulièrement James Brown.
Les musiciens :

Jean Gomez : Chant et leadband
Depuis bien des années, Jean Gomez s'est imposé comme le "Godfather" des scènes du sud de la France : une voix chaleureuse, expressive, délivrant une émotion hors du commun qui fait littéralement chavirer le public. Jean Gomez, c'est la transe du Rhythm'n Blues, c'est le feu de la Soul music, un artiste énorme ...


Claude Olmos : Guitare, Choeurs
Claude Olmos est ce que l'on appelle un musicien "titré" : autant dire qu'il fait partie de l'histoire, car dans une époque antérieure, ce monsieur là était... convoité. Premier guitariste et créateur du légendaire groupe Magma, guitariste de tournée pour Johnny Halliday, Claude, un temps parti faire carrière à Los Angeles, s'est désormais rangé à l'ombre de la Bonne Mère et accompagne Jean Gomes depuis plusieurs années...


John Massa : Saxophones
John Massa, est un saxophoniste influencé par la culture "multidirectionnelle" de la scène underground New-Yorkaise, étendard d'une musique Funk et Jazz à la fois, sans barrière de style ni de forme... aujourd'hui leader de son propre groupe "JohnAZZ collectif", il est aussi l'artisan avec le batteur Pierre Bedouk, de l'épopée du célèbre Funk Band "Monsieur Brun" dont il est le principal auteur et compositeur, signifiant ainsi son attachement à la culture Phocéenne et créant des ponts entre l'univers de Marcel Pagnol et celui de James Brown...
John participe aussi aux projets Accoules Saxs , SaElle "Nu Jazz Project", et développe un quartet de Jazz avec le guitariste Patrick Gavard-Bondet.


Charles Tomas : Basse
Le bassiste "grande classe", Charles Tomas, a fait ses dents dans des drôles d'aventures : bassiste de Barrio Chino pendant plusieurs années, il fera de bien belles expériences avec ce band : tournée au Japon, Cuba, New York ... Il rejoint ensuite le groupe Monsieur Brun, et depuis 2005, est le bassiste attitré du JohnAZZ collectif.

Chris Moura : Trompette
En bon soufflant, Chris Moura s'est fait les lèvres dans l'univers des brass des groupes de Salsa : La bonne école ! Ses participations sont multiples, mais on le connait surtout pour ses prestations dans le "Conjunto Massalia", célèbre groupe de salsa de la cité.


Pierre Bedouk : Batterie, Choeurs
Si il n'était qu'un batteur qui pouvait participer à Godfathers, c'est bien Pierre Bedouk. Tombé dans la marmite de la "black music" depuis tout petit, cet irréductible "grooveur" n'en est pas à son premier méfait : son parcours s'est construit autour des groupes "Marché noir", "Quartier Nord", "Jo Corbeau"... Il est surtout l'instigateur et leader de l'épopée du célèbre groupe "Monsieur Brun", qui porte depuis 15 ans les couleurs de Marseille sur le front du Funk...

Site

The GodFathers en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The GodFathers : l'historique des concerts

Sa.

13

Mai

2017

Ve.

12

Mai

2017

Ve.

18

Déc.

2015

The Godfathers La Java - Paris (75)

Me.

28

Oct.

2015

Me.

29

Avril

2015

Sa.

18

Avril

2015

Ve.

17

Avril

2015

Ve.

07

Nov.

2014

The GodFathers : les dernières chroniques concerts 4 avis

the Godfathers

Critique écrite le 05 novembre 2017, par g

Molotov, Marseille 01 novembre 2017

the Godfathers en concert

A BIG BAD BEAUTIFUL NOISE. Peter Coyne et les siens ont été fidèles à leur légende. Cette NOUVELLE formation des Godfathers, la dernière en date, est exceptionnelle d'efficacité : des tueurs! Deux guitaristes unis, généreux ET complémentaires : à notre gauche Jason Pegg, le petit nouveau, intégré il y a peu, mais qui semble jouer avec le groupe depuis une éternité. Redoutablement efficace. A notre droite, Steve Critall, tranchant, énergique, toutes guitares en folie. Au passage, il a aussi co-produit "A Big Bad Beautiful Noise", dernier opus des Parrains. Redondons (de redondance) CES MECS SONT DES TUEURS. "KILLERS" comme dirait Jerry Lee Lewis. Et une rythmique d'airain ! Il faut louer, ici, le travail symbiotique de Tim James (drums) et Darren Birch (bass). Unis comme les quatre cordes de la basse ou les deux cymbales d'une pédale Charleston... Comme le dit un mien ami anglais "Despite Peter being the only original member, the Godfathers are still a quality act"... Besoin de traduction huh ? Et comme c'est vrai ! La qualité est au rendez-vous, dès un saignant "This is war" d'ouverture... Guerrier ! Le ton est donné : rien n'arrête la machine de précision "Godfathers"... Jusqu'au rappel en forme de cover... Lire la suite

The GodFathers + Melting Potes

Critique écrite le 01 juillet 2010, par Mcyavell

Salle du Clocheton - Plan-de-Cuques 20 juin 2010

The GodFathers + Melting Potes en concert

Ce festival sur trois jours le weekend de la fête de la musique à Plan-de-Cuques était initialement prévu en plein air, Espace Miremont. Mais le vent est violent en ce dimanche et une affiche nous annonce son déplacement Salle du Clocheton "pour cause d'intempéries". C'est le groupe Melting Potes déjà vu lors de la soirée de clôture du Rhythm'N'Funk Festival en novembre dernier qui ouvre. Ils sont une petite dizaine sur scène et se font plaisir. Pour ma part, je décroche assez vite à cause du côté trop répétitif des interprétations. Ils ont le mérite d'avoir concocté une setlist à l'intérêt croissant. Les trois derniers titres relèvent en effet sensiblement le niveau : Lorsque tous les cuivres jouent à l'unisson et font oublier la linéarité de la rythmique tout d'abord. Sur le funky à souhait Oh Maceo de l'Average White Band ensuite. Sur Shaft d'Isaac Hayes enfin où la flûte (absente la dernière fois) s'exprime joliment. Mais bon, je suis clairement venu pour revoir The GodFathers. Ils enchainent immédiatement. Première surprise, excellente : eux aussi ont ajouté un musicien et il s'agit de Fabien Genais au saxo toujours efficace que ce soit avec Le Trio Tentik, Saménakoa ou Méandres. Deuxième surprise,... Lire la suite

The Godfathers

Critique écrite le 08 juin 2009, par Mcyavell

Le Cri du Port - Marseille 5 juin 2009

The Godfathers en concert

Clôture de la saison au Cri du Port à cause d'une absence de clim dont les Godfathers semblent n'avoir cure. Tous les six arrivent en effet en costard noir chemise noire. Ils reviennent deux ans après sur les lieux de leurs débuts. Quatre de leurs membres (le saxophoniste, le trompettiste, le bassiste et le batteur) sont des anciens du groupe funk Mr Brun. Ils ont rencontré Jean Gomez (chant) et Claude Olmos (guitare) un soir de 2006 au Jas'Rod des Pennes-Mirabeau. L'idée a alors germé de constituer un groupe qui reprendrait les standards du rhythm'n'blues des "parrains" que sont Ray Charles, Joe Cocker, James Brown... Dès les premières mesures, on comprend que la soirée sera réussie. La rythmique rend nos pieds incontrôlables qui battent la mesure tout seuls. Jean Gomez n'a pas encore ouvert la bouche. Avec sa chemise bariolée et son look qui ne m'inspire rien-qui-vaille (il ressemble étrangement à mon beau-père), il crée chez moi un a priori négatif (je sais c'est mal, en plus j'adore mon beau-père, c'est juste que je le vois mal dans le rôle d'Otis Redding). C'est alors qu'il chante "Put It Where You Want It". L'a priori est balayé en six syllabes. Une vraie rhythm'n'blues attitude avec ce qu'il faut de râpeux dans la gorge et... Lire la suite

The GodFathers

Critique écrite le 31 décembre 2010, par Mcyavell

Muzikomania - Marseille 10 décembre 2010

The GodFathers en concert

Ma première au Muzikomania, une salle construite dans un terrain vague contigu à l'autoroute Est. Repris depuis trois ans et demi, cet ancien local de répétition a été transformé en salle de concert et propose chaque weekend deux soirées. Le vendredi soir, c'est jazz, soul ou rhythm'n blues, le samedi soir, c'est rock, pop ou reggae. Trois semaines auparavant, Munyungo Jackson, percussionniste de Stevie Wonder était à l'affiche ici. A notre arrivée, on nous demande si nous sommes ovasiens... - ??? - Ben, vous ne devez pas l'être alors... Après enquête, ce sont des adeptes de rencontres et de soirées en groupes d'On va sortir point com. Ils sont deux groupes de trente, vont contribuer à l'ambiance de la salle et peut-être au retard du concert vu leur arrivée tardive. Car bien qu'en périphérie de Marseille, cette salle adopte le défaut principal de celles du centre ville à savoir un mépris total des horaires annoncés : il est 22h00 (au lieu de 21h00) lorsque les membres des GodFathers entrent en scène pour une "spéciale James Brown" disent-ils. Pas plus James Brown que d'habitude, en fait. Je les ai déjà chroniqués deux fois mais une amie de passage veut sortir et j'y retourne volontiers. La nouveauté du soir vient de la... Lire la suite