Accueil Hawksley Workman en concert
Lundi 18 décembre 2017 : 10758 concerts, 24781 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Ballades déchirantes et rock- songs extravagantes. Country folk power pop glam bastringue. L'excentrique et doué songwriter canadien Hawksley Workman revient avec un nouveau projet qui devrait faire parler de lui...

Hawksley Workman : vos chroniques d'albums
Site

Hawksley Workman en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Hawksley Workman : l'historique des concerts

Ma.

08

Fév.

2011

Ma.

08

Fév.

2011

Hawksley Workman Caf' Conc - Ensisheim (68)

Me.

12

Mai

2010

Hawksley Workman La Maroquinerie - Paris (75)

Ma.

11

Mai

2010

Me.

06

Mai

2009

Sa.

16

Août

2008

Rock Oz'arènes en concert
Hawksley Workman, Amel Bent, Mc Solaar, Sinead O'Connor Rock Oz'arènes | Hawksley Workman | Mc Solaar | Sinead O'Connor | Sinik
Arenes Romaines - Avenches

Me.

21

Mai

2008

Hawksley Workman Grand Mix - Tourcoing (59)

Ma.

20

Mai

2008

Hawksley Workman : les dernières chroniques concerts 22 avis

Joseph Arthur + Hawksley Workman + K6 + Sergent Pépère (Festival de Sédières 2002)

Critique écrite le 30 juillet 2002, par Pierre Andrieu

Salle de spectacle du Château de Sédières 28 juillet 2002

Pour la soirée de clôture de la partie "musiques actuelles" du Festival de Sédières, K6, Sergent Pépère, Hawksley Workman et Joseph Arthur sont au programme. Contrairement aux soirées de vendredi et de samedi avec Miossec, Dominique A. et Silvain Vanot puis The Notwist, The Tindersticks et Carlosound, le concert de ce soir n'affiche pas complet mais la grange du château de Sédières est quand même très bien remplie. Le cadre enchanteur (château, verdure, forêts, étangs, soleil), et l'accueil chaleureux de l'équipe du festival semblent inspirer les artistes qui délivrent ici leurs meilleures prestations. C'est le groupe corrézien K6 qui débute la soirée devant un public dubitatif au début puis plus enthousiaste à mesure que le concert avance. Ce jeune groupe vient de sortir un premier album pas désagréable à écouter : Palace Minimum. Le mélange d'une musique d'influence métal et du chant à la fois pop et punk est propice aux pogos, slams et autres sauts. Pour apprécier K6, il faut donc apprécier les riffs de guitare métalloïdes... Pendant les changements de plateau, les Sergent Pépère font le spectacle : cette fanfare est particulièrement pittoresque. Habillés en peaux de bêtes et autres accoutrements d'un autre temps, ils ont l'air... Lire la suite

Noird Désir + Hawksley Workman

Critique écrite le 22 juillet 2004, par Nico

Arenes d'Arles 23 juillet 2002

Que de choses à dire sur ce concert!!!! J'ai découvert Hawksley Workman ce soir-la au milieu de ces magnifiques arènes. C'est un furieux, qui met une peche d'enfer au public. Il enchaine sur n'importe quel instrument et fait claquer sa voix. Depuis je suis bien fan. Je crois qu'il y avait autant de fan d'Hawskley que de Noir Des ( j'exagere un peu ms c presque vrai) On était bien chaud pour accueillir Noir Des... Et voila Dupain.... Dupain craint degun. Je peux vous dire que le public... Lire la suite

Hawksley Workman

Critique écrite le 24 mai 2008, par Alceste

Marché gare Lyon 19 mai 2008

Un concert fantastique, par un musicien hors du commun, généreux et fantasque, et surtout incroyablement doué (comme le reste du groupe avec qui il joue). Hawksley chante en jouant sur une batterie miniature, puis il passe à la guitare, puisse il passe à la batterie (une vraie,... Lire la suite

Hawksley Workman

Critique écrite le 18 mars 2004, par Morgane

Olympic Nantes Mars 2004

It was sensassssssssss !!!!!!!!!!!

Hawksley Workman : les chroniques d'albums

Hawksley Workman : LOVER/FIGHTER

Chronique écrite le 16/10/2003, par Pierre Andrieu

Hawksley Workman : LOVER/FIGHTER

Désormais sur une Major (Mercury Universal), le Canadien francophile Hawksley Workman frappe un grand coup avec son quatrième disque ! Pourtant au début, on avait un peu tendance à tiquer sur le premier single We will still need a song ressemblant un peu trop au premier abord à une (bonne) composition du groupe U2. Sur ce titre, non seulement la guitare sonne comme celle de The Edge mais en plus Hawksley chante comme Bono... Quelques écoutes après, on faisait comme tout le monde : on sifflait cette chanson sous la douche. Hawksley Workman est décidément très fort, il l'avait déjà prouvé avec ses albums For him and the girls (2000), (Last night we were) The delicious wolves (2001) et Almost a full moon (2002) mais aussi avec ses concerts éblouissants quelque soit le lieu (La Coopérative de Mai, Le Festival de Sédières, Le Festival les Côtes du Rock). Jeune et joli, le Monsieur est en plus doté d'un talent pour composer des morceaux entraînants, intimistes ou flamboyants en se servant de tous... Lire la suite

Hawksley Workman : ALMOST A FULL MOON

Chronique écrite le 10/11/2002, par Pierre Andrieu

Hawksley Workman : ALMOST A FULL MOON

Enregistré il y a tout juste un an, en novembre 2001, cet album d'Hawksley Workman est consacré à Noël. Ceux qui associent cette période honnie à un amoncellement de prêchi-prêcha religieux à but lucratif commencent déjà à fuir... Cet opus est, de surcroît, dédicacé par le petit Hawksley à sa chère grand-mère ; c'est un peu écœurant tous ces bons sentiments ! Passons outre ces considérations pour tenter d'appréhender ces 10 titres enregistrés par le magicien canadien responsable de quelques unes des prestations scéniques les plus enflammées de l'année 2002 (Clermont-ferrand, Vienne, Sédières etc).... Lire la suite

Hawksley Workman : THE DELICIOUS WOLVES

Chronique écrite le 15/06/2002, par Pierre Andrieu

Hawksley Workman : THE DELICIOUS WOLVES

Quand on a découvert Hawksley Workman sur scène, la première écoute de cet album déçoit un peu car ses concerts sont de mémorables happenings. Si par un hasard fâcheux, il ne réussit pas à percer dans la musique, il pourra embrasser la carrière d'acteur sans aucun problème. En effet, lors de ses prestations scéniques, il saisit la moindre occasion pour improviser, raconter sa vie, se déshabiller (partiellement) et jouer de petits sketchs. La dimension visuelle manque forcément au disque, on ne peut pas y faire grand chose. Peut-être demander la sortie d'un DVD live ? Après une deuxième écoute attentive, The Delicious Wolves révèle ses multiples facettes. On est séduit par la richesse des arrangements, le côté... Lire la suite