Accueil High Tone en concert
Mercredi 25 avril 2018 : 10549 concerts, 24960 chroniques de concert, 5211 critiques d'album.


D'escapades électroniques en vibrations roots soniques, mises en valeur par des projections vidéo sans pareil, High Tone a depuis réinventé continuellement sa musique qui dépasse aujourd'hui allègrement le simple cadre du dub. Leur musique mélange bon nombre d'influences musicales : dub jamaïcain des années 1970, hip-hop, jungle, drum'n'bass, techno, sonorités orientales. Hypnotique.
Le groupe High Tone s'est créé en 1997 à Lyon sur les pentes de la Croix Rousse. Dès ses débuts sur le label indépendant Jarring Effects le groupe jouit d'une totale liberté artistique et mélange bon nombre d'influences musicales : dub jamaïcain des années 1970, hip-hop, jungle, drum'n'bass, techno, sonorités orientales. Résolument novo dub - peut-être même l'instigateur de ce style - le groupe High Tone se caractérise par un dub puissant truffé d'effets. Dj Twelve manie les samples et le scratch sur chacun des morceaux.

High Tone : vos chroniques d'albums
Site

High Tone : tous les concerts

High Tone : les dernières chroniques concerts 34 avis

High Tone meets Oddateee

Critique écrite le 11 juin 2015, par Vilay

Metronum, Toulouse 4 Juin 2015

High Tone meets Oddateee en concert

L'équipe du Metronum accueillait le projet High Tone meets Oddateee, jeudi 4 juin. Jerkov organisait cet événement et avait invité la compagnie de tribal fusion Trium Parcae pour ouvrir les festivités. Trois danseuses assuraient le warm up qui portait bien son nom. Elles ont rapidement fait monter la température, contrairement au titre de l'album sorti par High Tone en 2001 chez Jarring Effects. Le groupe lyonnais est arrivé peu après sur scène pour présenter le résultat de leur nouvelle collaboration musicale. Si vous avez raté cette date, les lignes qui vont suivre vous donneront probablement envie de vous rattraper en vérifiant quelles sont les... Lire la suite

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2)

Critique écrite le 02 novembre 2014, par pirlouiiiit

Dock des Suds - Marseille 25 octobre 2014

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2) en concert

Deuxième édition de ce festival qui nous avait déjà ravi l'année dernière avec entre autres Balkan Beat Box et Big Butt Foundation, cette fois si l'affiche est encore plus culottée avec en tête d'affiche la rencontre entre Hightone et Oddateee. L'autre raison qui me pousse à venir à cette grosse soirée organisée par la microscopique Meson c'est que je n'ai pas mis les pieds à la Fiesta cette année. Même si je suis épuisé après une grosse semaine de boulot c'est tout léger que je me pose avec Svet dans le tram qui nous emmène jusqu'au Dock ... En arrivant là bas nous sommes acceuillis par Suprem Clem aux platines. Suprem Clem je vous le rappelle c'est le gourou electro de Watcha Clan, et nous l'avions déjà vu l'année dernière l'ici même au sein du WR1 Sound System. Nous l'écoutons en disant bonjour à pas mal de monde que l'on connaît et puis Sarah de la Meson prend le micro pour annoncer le début de Ezza sur la grande scène (du Cabaret). Trio franco / algero / nigerien composé de Adam Goumour à la guitare et au chant, Stéphane Gratteau à la batterie et Menad Moussaoui à la basse. Ce ne sont pas totalement des inconnus pour moi car j'ai déjà vu (Omar) Adam en invité sur un superbe concert de Bibi Ahmed quartet à l'Embobineuse ...... Lire la suite

Brain Damage + Hightone = HighDamage

Critique écrite le 28 novembre 2011, par roohakim

Cabaret aléatoire - Marseille 18 novembre 2011

Brain Damage + Hightone = HighDamage en concert

Ce soir on se fait enfumé et dubbé le cerveau du côté de la belle de Mai. La soirée commence avec le(s) stéphanois de Brain Damage. A l'origine c'était un duo basse/machines, mais désormais le groupe est réduit à la seule expression d'un ingé son. Celui-ci est placé, avec tout son matos, au centre de la salle. Ma hantise avant cette soirée dub au Cabaret aléatoire où je n'ai vu à peu près qu'un ou deux concerts avec un bon son (preuve quand même qu'on peut y arriver quand on veut) était de vivre une soirée foutage de gueule comme ça a été le cas trop souvent et je m'étais promis de ne plus y revenir si ça avait été à nouveau le cas ce soir. Finalement le son est plutôt bien réglé mais je pense avec quasi certitude que ces groupes de dub ne se déplacent jamais sans leur ingé son. Donc le son est plutôt bon, même si Cabaret aléatoire oblige, la définition des basses est parfois volatile. Le monsieur de Brain Damage est donc tout seul au milieu de la salle, derrière ses machines et entouré d' "écrans à facettes " qui projettent essentiellement des images de haut parleur. Le tout est saupoudré par des spots qui s'allument plein feu sans crier gare et m'ont grillé la rétine à deux ou trois reprises. ... Lire la suite

High Damage

Critique écrite le 29 novembre 2011, par Vilay

Victoire 2 - Saint Jean De Vedas 17 octobre 2011

High Damage en concert

L'an dernier on avait eu le plaisir d'entendre l'énorme son de Jahcoozi lorsque l'organisation de du Telerama Dub Festival avait fait étape à Saint Jean de Vedas. Cette année, pour la neuvième édition, ce style musical a pu s'illustrer sous toutes ses formes, le 17 octobre à Victoire 2 grâce à deux grosses pointures françaises qui ont retourné la salle à coups de vidéoprojections et gros sons de basse. Depuis la dernière claque auditive qu'High Tone nous avait donné avec Outback, on attendait le prochain épisode avec impatience puisque le projet collaboratif d'High Damage était annoncé depuis un moment avec Martin Nathan... Ce Machiniste hors pair avait fait ses preuves au sein de Brain Damage avec son acolyte Raphael Talis à la basse. Esseulé depuis peu, ce dernier s'est remis au travail avec ses copains lyonnais d'High Tone pour nous offrir tout ce... Lire la suite

High Tone : les chroniques d'albums

High Tone : Out Back

Chronique écrite le 28/07/2010, par Vilay

High Tone : Out Back

Encore une formation étiquetée " dub " qui renouvelle le genre en allant explorer les contrées du dubstep, du rock ou encore du hip hop en invitant Oddateee. Grâce au groupe signé chez l'excellent label Jarring Effect, la scène française n'a rien à envier à ses voisins d'Outre...

Wangtone : Wang Lei Meets High Tone

Chronique écrite le 27/12/2005, par Pirlouiiiit

Wangtone : Wang Lei Meets High Tone

Cela semble devenir une habitude pour les lyonnais de High Tone. Après Kalton (avec Kaly Live Dub) en 2003 et le très bon In a dubtone vol. 1 sous le nom de Highvisator (comprendre High Tone + Improvisator Dub) ils remettent ça, toujours sur le label Jarring Effect, sous le nom de Wangtone (Wang Lei meets High Tone). L'histoire de ce double disque (audio et vidéo) ressemble à un mini conte de fée. De passage en Chine pour quelques concerts, Hightone rencontrent Wang Lei. Sous l'impulsion des Eurockéennes (2004) une résidence est organisée qui débouche donc sur un concert a l'édition 2004 du Festival... Lire la suite

High Tone : OPUS INCERTUM

Chronique écrite le 24/09/2003, par soporifik

Que vous dire : un album à se procurer pour la vibe de la dub, notamment pour ceux qui n'apprécie pas trop la dub mais qui en écoute toutefois (tel le Lee Perry par exemple). A noter quelques morceaux qui font plus que planer : c'est tout simplement un voyage enchanteur dans...

High Tone :

Chronique écrite le 11/04/2003, par 1doigtpoursarko

Merci beaucoup pour ces derniers vinyls produits. Un vrai régal pour tout les dj qui s'exercent au dub ou autres rythmes tribaux. Pourriez-vous m'envoyer vos prochaines dates dans le sud-ouest, ce serait classieux. Bonne continuation.