Accueil Homosuperior en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Une partouze de jazz porno, électro, rock experimental, chanson, où la cassure rythmique est omniprésente ainsi que les hurlements, les phrasés gutturaux, mélangés à des textes issus de l'imaginaire d'un malade mental. Des références? Mr Bungle, Fantomas et The Residents. Bizarre, étrange, provocateur !

Homosuperior : vos chroniques d'albums
Site

Homosuperior en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Homosuperior : l'historique des concerts

Ve.

20

Janv.

2006

Cap'Tain Carnasse & sa momie en concert
La Nuit de L'Horreur Homosuperior | Cap'Tain Carnasse & sa momie
Le Moulin - Marseille (13)

Je.

08

Déc.

2005

Cap'Tain Carnasse & sa momie en concert
Capt'ain Carnasse Et Sa Momie , Homosuperior Homosuperior | Cap'Tain Carnasse & sa momie
Antirouille - Montpellier (34)

Sa.

03

Déc.

2005

Sa.

03

Déc.

2005

Homosuperior : les dernières chroniques concerts 20 avis

Cap'tain Carnasse's Maxi Monster Show (Colloque Phrénétique - Des Menaces pèsent sur l'Univers)

Critique écrite le 29 septembre 2006, par Philippe

Marseille, Théatre du Moulin 28 septembre 2006

Cap'tain Carnasse's Maxi Monster Show (Colloque Phrénétique - Des Menaces pèsent sur l'Univers) en concert

Plus d'un an après ses premiers méfaits et une très pimpante Lire la suite

La Nuit de l'Horreur (Capitaine Carnasse / Homosuperior)

Critique écrite le 21 janvier 2006, par Philippe

Le Moulin, Marseille 20 janvier 2006

La Nuit de l'Horreur (Capitaine Carnasse / Homosuperior) en concert

J'arrive un peu à la bourre à cette soirée, où je compte bien retrouver Cap'tain Carnasse and his Mummy qui m'ont fait sacrément poiler la semaine dernière, en petit comité à l'Embobineuse. L'improbable attelage entre un capitaine corsaire angliche, légèrement ensanglanté (après avoir mis une peignée à Napoléon à Waterloo ?) et une momie dont l'absence d'expressivité, sa manie de s'évanouir et le rythme infernal qu'elle a dans les bandelettes la rendent finalement touchante et hilarante ! Et ils ont fière allure, nos amoureux, sur la scène du Moulin (transformée pour l'occasion en salle de cinoche), accompagnés par un mariachi ! Je reconnais certaines chansons sympas (à ma prochaine chronique j'essayerai d'avoir des titres !)... Le spectre va de la chanson française (contrebasse / maracas) à de gros raps bruyants où le mariachi empoigne une guitare électrique. Je suis cependant presque un peu déçu (ne serait-ce que la même chose que l'autre fois sur une grande scène ?) juste avant que le tout me pète assez violemment à la gueule. Car il s'agit en fait d'un spectacle total : enchaînement de chansons détraquées / projections de courts métrages zarbis / mimes divers (guignol et théatre d'ombres) et gros bruits sursautants...... Lire la suite

n Twin + -Lo- + HomosuperioR

Critique écrite le 15 juin 2005, par Pirlouiiiit

Balthazar - Marseile 09 juin 2005

n Twin + -Lo- + HomosuperioR en concert

Si j'attends encore un peu que l'une des personnes présente au concert fasse une chronique je risque d'avoir moi même oublié tout ce que j'ai vu et ressenti ce soir la. La soirée qui regroupe n Twin, Lo et HomosuperioR (y en a qui vont avoir des surprises) est organisé par l'asso Musicalchimie au Balthazar. Le concert est annoncé à 21h30 et dans un accès de naïveté je m'y rends à toute allure à l'heure. Quand j'arrive sur place il n'y a que quelques personnes quine font pas partie des 3 groupes ... Ok je le note pour la prochaine fois : arriver comme dans la majorité des salles 1 petite heure en retard ... dommage, surtout en semaine. C'est donc n Twin qui commence devant une salle assez vide. Le jeune trio ne se laisse pas démonter pour autant. Ils investissent la scène coiffés de chapeaux de cow-boy a paillettes (assortis à la tenue de chacun) noir pour le chanteur, vert pour le bassiste et blanc pour la batteuse (je me rendrai compte vers la fin du concert qu'elle porte aussi de jolies petites ailes d'anges). Je m'étais procuré leur (démo) un peu avant le concert et j'étais curieux de voir et écouter sur scène leur indie rock assez convaincant sur disque. Le peu de public présent à ce moment là n'était pas vraiment... Lire la suite

Les Belles et les Clochards + Elektrolux + Homosuperior + Vibrion

Critique écrite le 02 octobre 2004, par Duarte

Balthazar - Marseille 30 septembre 2004

L'affiche était très sympa pour ce concert de soutien aux enseignants victimes de violences policières à Marseille. Malheureusement je suis arrivé un peu en retard donc j ai raté le premier groupe (Les Belles et les clochards). J'ai quand même pu voir une bonne partie d'Electrolux que j'avais déjà vu à la Machine à coudre en mars et que je ne voulais pas rater. Electrolux, c est un trio basse/batterie/guitare qui fait du rock énergique à l'état brut. Ca me fait beaucoup penser a la vague de groupes new yorkais qui ont relancé le rock garage ces dernières années... Les morceaux s'enchaînent sans temps mort et on prend une bonne dose de rock dans la figure, a voir... Ca faisait un moment que je n'avais pas vu Homosuperior en concert, depuis le festival On connaît la chanson au Moulin à Marseille. Je m attendais bien sur a être à nouveau surpris vu la créativité débordante de ce groupe sur scène (cette fois ci, pas de tenue de scène). Très difficile... Lire la suite

Homosuperior : les chroniques d'albums

BAWON SAMDI : GEDE

Chronique écrite le 11/01/2004, par Pirlouiiiit

BAWON SAMDI : GEDE

Bawon Samdi est le seul des nombreux projets de Dominique Viger ou celui-ci se met en scène seul, seulement accompagné de sa contrebasse et de nombreuses machines. Si le premier morceau Bawon Samdi sonne résolument vaudou, dès le deuxième morceau messe celui-ci se lâche et part dans tous les sens comme a son habitude. Sifflements, murmures, chuchotements d'une voix inquiétante, entrecoupés de hurlements et autres sonorités étranges... a moins que ce ne soit le contraire d'ailleurs. Funky Love commence par le... Lire la suite

Homosuperior : DEMO

Chronique écrite le 09/08/2003, par Pirlouiiiit

Homosuperior : DEMO

Ca commence un peu brusquement avec une alternance, hurlements, rythmes entraînants et vomissements ... mais pour ceux qui ont déjà vu les Homosuperior sur scène, rien de bien surprenant n'est ce pas ? Ce groupe ne semble prendre son plaisir qu'à déstabiliser l'auditeur par ses brusques changements de styles et d'ambiances, je ne parle même pas des textes. Sur le terrible (il faut découper) Mamie qui mele rock, électronique, scie circulaire et chanson française a la Nery -... Lire la suite