Accueil Hushpuppies en concert
Lundi 14 octobre 2019 : 13705 concerts, 25715 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.


Pop rock imparable. Hushpuppies font un dosage subtil entre le rock le plus sale et les mélodies les plus atmosphériques. En 2011, le groupe intègre à son son d'antan des nouvelles sonorités électroniques pop ou légèrement Krautrock.

Hushpuppies : vos chroniques d'albums
Site

Hushpuppies en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Hushpuppies : l'historique des concerts

Me.

17

Juillet

2013

Ve.

07

Juin

2013

Festival Yeah! en concert
Laurent Garnier + Oh! Tiger Mountain + Ok Bonnie + Hushpuppies + Lescop Festival Yeah! | Laurent Garnier | Hushpuppies | Oh! Tiger Mountain | Ok Bonnie | Lescop
Chateau - Lourmarin (84)

Je.

14

Mars

2013

Ve.

05

Oct.

2012

Bye Bye Blondie en concert
Bye Bye Blondie + HushPuppies + Cheyenne Doll Hushpuppies | Cheyenne Doll | Bye Bye Blondie
Le Portail Coucou - Salon de Provence (13)

Di.

26

Août

2012

Rock en Seine en concert
Green Day, Grandaddy, Dandy Warhols, Foster The People, Waterboys, Stuck In The Sound, Little Dragon, Billy Talent, Social Distorsion, Friends, Beach House, Passion Pit, Dope D.o.d, Yeti Lane, The Lanskies, Bombay Bicycle Club, Little Roy, Kimbra, BRNS Rock en Seine | The Dandy Warhols | Green Day | Grandaddy | The Waterboys | Hushpuppies | Hey Hey My My | Molecule | Fancy | Billy Talent | Gush | Jil is lucky | Cheveu | Success | Passion Pit | Beach House | The Lanskies | Little Dragon | Yeti Lane | Family Of The Year | Social Distortion | Mai Lan | Birdy Hunt | BRNS | Foster the People | Friends | Dope D.O.D. | Bombay Bicycle Club | Little Roy
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Sa.

28

Juillet

2012

Les Nuits Underground au Palais en concert
Les Nuits Underground Au Palais 7 avec The Legendary Tigerman + Hushpuppies + Creatures of Kontrast Les Nuits Underground au Palais | Hushpuppies | The Legendary Tigerman
Palais des Rois de Majorque - Perpignan (66)

Sa.

16

Juin

2012

Lussi In The Sky en concert
Inna Modja, Hushpuppies, Lussi in the Sky, Aurelie Cabrel, Label Rose,... Festival Rire And Pop | Hushpuppies | Lussi In The Sky | Aurélie Cabrel | Inna Modja
Plein Air - Courseulles Sur Mer (14)

Sa.

21

Avril

2012

Claire Denamur en concert
Krazy Baldhead - Jil is Lucky - HushPuppies - Claire Denamur Hushpuppies | Claire Denamur | Jil is lucky | Krazy Baldhead
La Gaîté Lyrique - Paris 3ème (75)

Hushpuppies : les dernières chroniques concerts 17 avis

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends

Critique écrite le 11 septembre 2012, par Fredc

Domaine National de Saint-Cloud 26 Août 2012

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound, Birdy Hunt, Fancy, Success, Hushpuppies et Foster The People à l'after VIP. FRIENDS - Scène Pression Live - 14h30 : 6,5/10 Avec sa pop lo fi, à la fois vintage, glamour et groovy (en particulier le tube I'm His Girl), le groupe Friends (qui n'a pas trop pensé au référencement Internet en choisissant son nom) propose une prestation globalement propre et fraîche, malgré quelques mollesses qui rendent le tout pas toujours enthousiasmant. Le problème majeur est surtout que tout ne repose que sur la personnalité et le charme de la chanteuse, Samantha Urbani, tandis que les musiciens semblent complètement absents, comme si on les avait posés là pour décorer la scène. Malgré tout, un bon concert pour débuter la journée en douceur. Friends VERSUS - Scène de l'Industrie - 15h15 : 7/10 Avec une belle énergie et un sacré groove, on pouvait espérer mieux du combo français Versus, dont la réputation se bâtit lentement, mais très sûrement depuis quelques mois. Leur MC a un flow très agréable et le mélange de hip hop et de rock livré par les 8 musiciens sur... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys

Critique écrite le 30 août 2011, par Philippe

Parc de Saint Cloud, Saint Cloud 27 août 2011

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de   Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys en concert

6ième participation sur les 9 éditions du joli Festival Rock en Seine : on dira donc qu'on lui est aux deux tiers fidèle... Il est vrai que sa programmation, systématiquement balèze et alléchante, recèle parfois trop de choses déjà vues ailleurs. S'il a plein de qualités, Rock en Seine n'est en effet pas connu pour être un défricheur de talents en pleine ascension (exception notable : Arcade Fire, 2004). Pire, sa situation calendaire fait que même les révélation géniales (Anna Calvi) ou vaseuses (WU Lyf) de l'année civile en cours, sont souvent déjà passées ailleurs quand arrive la fin août... Mais qu'à cela ne tienne : venir finir l'été dans le plaisant Parc de Saint-Cloud et réécouter de petites et grandes sensations scéniques est toujours un grand plaisir ! Et puis, si l'on a désormais la certitude qu'Amy Winehouse (RIP) n'y jouera décidément jamais, ils ont quand même dégoté par le passé de formidables têtes d'affiche inédites en festival, et autant de concerts inoubliables et pas oubliés : The White Stripes, The Raconteurs, Wolfmother, Radiohead-avant-Live-Nation, The Jesus & Mary Chain, Tool, Björk, le split historique et hilarant d'Oasis, Faith No More, Them Crooked Vultures... Alors peu importe qu'il ne choisisse pas... Lire la suite

Bye Bye Blondie, Hushpuppies

Critique écrite le 28 avril 2011, par Yeah !

Le Portail Coucou, Salon de Pce 23 avril 2011

Bye Bye Blondie, Hushpuppies en concert

Assez grande pour bénéficier d'une sonorisation digne de ce nom, assez petite pour être chaleureuse, "Le Portail Coucou" possède l'ambiance d'une salle de concert un peu à l'image du poster d'Iggy période "Lust For Life" qui orne son entrée : à la fois rock'n'roll et bien propre sur elle. C'est donc dans cette ambiance presque "Cosy" que ma soirée commence par une discussion assez ... décalée: "-Monsieur, vous connaissez les groupes qui jouent ce soir ? -Heu, oui, -C'est bien ? -Excellent, -Et, est ce qu'il y a des solos de guitare, -heu, comment dire ... pas vraiment ... c'est grave ? -Ben j'aime bien quand y'a des solos de guitare ..." Bon, le public est jeune ce soir, loin de celui que les Hushpuppies avaient pu trouver 5 ans plus tôt à Marseille au Cabaret aléatoire, mais c'est ce que j'aime au Portail Coucou : cette ambiance presque familiale loin des regards de "rockers blasés" que l'on peut trouver ailleurs. La première partie s'annonce prometteuse : "Bye Bye Blondie" ; un hommage à Virginie Despente ? Un hommage à Blondie ? En tout cas une écoute rapide sur le net m'a mis l'eau à la bouche : leur "Are You In The Fashion ?" n'a rien à envier à des Hives ayant joyeusement copulé avec des Arctic... Lire la suite

Hushpuppies + Johnny Boy

Critique écrite le 27 octobre 2008, par Boby

Portail CouCou - Salon de provence 26 octobre 2008

Hushpuppies + Johnny Boy en concert

C'est toujours un plaisir que d'aller se rendre dans la salle du Portail Coucou, un véritable OVNI dans le monde culturel salonnais. Affichant toujours une programmation originale mais aussi tendance le Portail nous offre régulièrement de superbes shows à des prix raisonnables, chose dont peu de salles peuvent se vanter. Ce soir c'était le grand retour des Hushpuppies qui revenaient un an après leur premier passage dans la banlieue salonnaise. Autant dire que toute la population environnante de la tranche d'âge 12/15 ans était au rendez vous. L'ouverture commence avec le duo parisien Johnny Boy au son punk rock pop. Le jeune groupe formé en 2005 fait preuve d'un professionnalisme époustouflant et peut se vanter d'être un des premiers groupes à balancer son rock par PSP, bienvenu dans l'ère numérique. Cependant la performance du guitariste est vraiment à souligner, toujours en rythme avec le fond sonore prés enregistré, des solos parfaitement maîtrisés. De part son énergie surprenante le duo aura réussi à nous faire replonger le temps d'une chanson dans le mouvement punk rock anglais avec l'excellentissime "Rock'n Roll sux". Bien qu'a la limite du karaoké instrumental le groupe fort de ses deux membres nous... Lire la suite

Hushpuppies : les chroniques d'albums

Hush Puppies : Silence Is Golden

Chronique écrite le 26/11/2007, par Pirlouiiiit

Hush Puppies : Silence Is Golden

Vous en connaissez beaucoup des groupes (français en plus) qui sont capables de sortir un disque de pop rock (en anglais) qui dès la deuxième écoute ne vous parait constitué que de tubes imparables*. Et bien les Huspuppies qui nous avaient déjà bluffé avec leur premier (The Trap) viennent de re-éditer l'exploit avec ce Silence is golden, parfait** de bout en bout. Si ils ont visiblement été marqués par les Beatles (surtout la période I'm the walrus cette fois) on trouve aussi chez eux des traces ou des accents (en vrac) a la Blur, Tripping Daisy, voire même a la Gomm (Fiction in the facts), Dionysos (Hoy Shot) ou encore aux Little Rabbits. Au final on se retrouve avec 11 titres, balades (jamais mielleuses) ou morceaux ultra... Lire la suite

HushPuppies : The Trap

Chronique écrite le 17/01/2006, par Pierre Andrieu

HushPuppies : The Trap

Les HushPuppies ont la grande classe, ça ne fait aucun doute... Et ça ne date pas d'hier : leur prestation impeccable, il y a un peu plus d'un an, aux Trans Musicales de Rennes 2004 était déjà une preuve irréfutable de la véracité de cette allégation introductive. Qui ne paraîtra hâtive et péremptoire qu'aux éternels pisse froid ne jurant que par les groupes anglais, américains ou, à la rigueur, suédois. Et bien, il va falloir changer de point de vue messieurs les garants du soi disant dernier chic américano anglais car, non content d'être un groupe de scène diaboliquement efficace, les HushPuppies ont désormais une carte de visite qui devrait imposer le respect, même aux plus blasés : un premier album enlevé, séduisant et gorgé de tubes, comme les bien nommés You're gonna say yeah ! et Single, mais aussi 1975, Comptine et Pale blue eyes (qui n'est pas une reprise du Velvet Underground), entre autres. Décomplexé et en pleine confiance, le groupe parisien... Lire la suite

Hushpuppies : The Trap

Chronique écrite le 09/11/2005, par Pirlouiiiit

Hushpuppies : The Trap

Il y a quelques mois je recevais un disque sur CD-R avec juste marqué Hushpuppies au feutre dessus ... je le glissais dans mon lecteur et fut plutôt agréablement impressionné ... et puis je l'ai ressorti pour en écouter d'autres (qui devaient être pas mal non plus) et du coup je l'ai oublié la sur un coin de table ... une rondelle sans boite et sans pochette, un CD anonyme parmi les autres alors que son contenu m'avait plu et que je comptais y revenir ... pourquoi je raconte tout ça ? Pour insister sur le fait qu'a mes yeux et oreilles la musique est difficilement dissociable de son support et qu'un disque sans boite et encore plus sans pochette est quelque chose d'un peu bancale qu'on a moins envie d'écouter (les mp3 me font le même effet le plus souvent). C'est aussi pour justifier le fait que je revienne à ce... Lire la suite