Accueil Hypo en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 11000 concerts, 24773 chroniques de concert, 5188 critiques d'album.


Personnalité atypique de la scène française, il pratique une électronique mi pop mi foutraque, à la fois ludique et subversive.

Site

Hypo en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Hypo : l'historique des concerts

Ve.

29

Mai

2009

Festival B-Side en concert
Nlf3 + Lu&nl + Hypo & EDH + Andromakers Festival B-Side | NLF3 | Hypo | LU&NL | Andromakers
Embobineuse - Marseille (13)

Je.

18

Mai

2006

Hypo : les dernières chroniques concerts 2 avis

Festival B-Side : NLF3 + Hypo & EDH + Andromakers + DJ Why Am I Mister Pink

Critique écrite le 01 juin 2009, par Sami

Embobineuse - Marseille 29 Mai 2009

Festival B-Side : NLF3 + Hypo & EDH + Andromakers + DJ Why Am I Mister Pink en concert

Affiche exclusivement Française cette fois mais toujours underground et d'un éclectisme de bon aloi pour cette pénultième soirée proposée par In The Garage. C'est naturellement à l'Embobineuse que ça se passe avec trois groupes bien distincts les uns des autres. Les transitions plateau très Mutant disco sont assurées par le dj Why Am I Mister Pink, déjà présent le premier soir et chargé de pallier à l'annulation de dernière minute de Lu&nl. Le duo qui ouvre la soirée c'est Andromakers, deux jeunes Aixoises d'origine qui après s'être rencontrées dans un groupe de métal (!) font de la synth pop intimiste à la Au Revoir Simone. Contrairement à ce que les titres de leur démo laissaient supposer Nadège est la seule à chanter ce soir, tout en jouant du clavier et du xylophone comme sa complice Lucille qui distille également des sons avec son laptop. Pour qui aime les ambiances cotonneuses et éthérées des New Yorkaises précitées c'est très plaisant, plutôt bien composé malgré quelques emprunts très appuyés, et au niveau voix c'est plus que séduisant, on pense... Lire la suite

Hypo et dDamage

Critique écrite le 24 décembre 2004, par Bertrand Lasseguette

Point Ephémère - Paris 22 et 23 décembre 20

Chronique Hypo et dDamage D'abord le concept. Deux musiciens, Hypo et dDamage, sont enfermés dans une sorte de bulle. Ils sont condamnés à jouer ensemble ou séparément pendant 24 heures d'affilée. Cette performance s'inscrit dans un projet plus large à l'initiative de deux artistes plasticiens Nathalie Bles et Serge Stéphan. Ils l'ont nommé You know : fun, disorder. On verra plus loin que ce désordre est très strictement organisé. Nous sommes au Point Ephémère, lieu de concert, et donc aussi de créations plastiques. Le week-end du 18-19, alors que je faisais le plein de bières au Luxembourg, un vernissage a eu lieu. Les esthètes ont pu découvrir un espace recouvert de lavabos et cuvettes WC en céramique, accompagnés de boudins noirs en skaï rembourré. Dans un coin, en hauteur, une bâche imprimée est tendue. Et enfin, il y a ce module de la "maison bulle" créée par l'architecte Jean-Benjamin Maneval en 1968. Son idée était, je crois, de proposer un lieu de vacances peu onéreux pour les ouvriers. La maison se composait de plusieurs bulles en matières synthétiques reliées entre elles telles les atomes d'une molécule, à chaque bulle correspondait une pièce. Ici, je ne vois qu'une de ces bulles. Cela fait penser à une soucoupe volante.... Lire la suite