Accueil Imarhan en concert
Samedi 18 août 2018 : 11705 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.


Originaire de Tamanrasset, Imarhan est un groupe de blues du désert et de rock psyché composé de Iyad Ag Ibrahim aka "Sadam", Tahar Ag Kaddor, Hicham Ag Bouhas, Kada Ag Chanani et Habibalah Ag Azouz. En décembre 2015, Imarhan est l'une des révélations des Trans Musicales de Rennes.

Site

Imarhan en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Imarhan : l'historique des concerts

Me.

01

Août

2018

Sarah Maison en concert
Sarah Maison + Imarhan + Bachar Mar-Khalifé + Ammar 808 Imarhan | Sarah Maison | Bachar Mar-Khalifé
MUCEM - Marseille (13)

Me.

01

Août

2018

Sa.

28

Juillet

2018

Les Nuits du Sud en concert
Festival Nuits Du Sud : Imarhan - Trust Les Nuits du Sud | Trust | Imarhan
Place du Grand Jardin - Vence (06)

Ve.

30

Mars

2018

Je.

29

Mars

2018

Di.

28

Août

2016

Rock en Seine en concert
Rock en Seine 2016 - 28 août : Foals, Iggy Pop, Sum 41, Cassius, Ghinzu, Gregory Porter, Chvrches, Peaches, Editors, Miike Snow, Soulwax, Maestro, Blues Pills, Aurora, Bibi Bourelly, Killason, Kevin Morby, JP Manova, Imarhan, Pogo Car Crash Control etc Rock en Seine | Iggy Pop | Peaches | Cassius | Soulwax | Kevin Morby | Ghinzu | Sum 41 | Blues Pills | Editors | Foals | Miike Snow | Gregory Porter | Chvrches | Aurora | Imarhan | JP Manova
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Je.

02

Juin

2016

Night Beats en concert
Night Beats + Imarhan Night Beats | Imarhan
Les Trinitaires - Metz (57)

Je.

19

Mai

2016

XIXA en concert
Steve Gunn + Imarhan + XIXA Imarhan | XIXA
Le Botanique - Bruxelles

Imarhan : les dernières chroniques concerts 5 avis

Plan B : Sarah Maison + Imahran + Bachar Mar-Khalifé + Ammar 808 & Maghreb United

Critique écrite le 06 août 2018, par Sami

Mucem, Marseille 1er Aout 2018

Plan B : Sarah Maison + Imahran + Bachar Mar-Khalifé + Ammar 808 & Maghreb United en concert

Le festival Plan B, c'est reparti ! Après de bons souvenirs chroniqués l'été dernier, voici la soirée d'ouverture de cette 4ème édition qui propose encore des manifestations culturelles pour le mois d'août, et en ce qui nous concerne, des concerts enthousiasmants pour cette soirée d'ouverture placée sous le signe de l'orient. Sarah Maison Sarah Maison commence très tôt les festivités, quelques minutes seulement après l'ouverture tardive des portes du Fort St Jean, pas évident pour écouter avec attention ses chansons plutôt pop. Mais avant d'entendre sa voix, c'est un instrumental "Barachicha" pendant lequel elle prend des poses lascives façon danse du ventre, pendant que Hedi Bensalem, son bassiste orné d'un joli fez, s'accorde avec un regard complice. La chanteuse se présente timidement et dévoile les chansons de son premier EP sorti au printemps, mais elle annonce avec un grand sourire qu'elle n'en a pas de dispo ce soir. Elle joue parfois de la guitare, et le plus souvent elle utilise un synthé pour lancer des boucles envoûtantes ou dansantes, selon les morceaux. Sa voix est agréable et son mix entre chanson et musique orientale fait un peu penser à ce que faisait Sapho dans les 80's. On passe un bon... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop

Critique écrite le 31 août 2016, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 28 août 2016

(mon) Rock en Seine 2016, 2/2 : Imarhan, Killason, Gregory Porter, Sum 41, Ghinzu, Iggy Pop en concert

Le samedi, c'était par ici ! On commence (mal) notre journée clodoaldienne en ratant (la faute à un repas en terrasse bien trop sympa) les Blues Pills hélas programmés à une heure proprement indécente. Un photographe rock qualifié nous confiera en avoir retiré une impression mitigée, la faute au soleil en pleine gueule qui décidément, ne va particulièrement pas aux groupes de heavy rock... Dommage, c'est pourtant l'un de ceux qui sur album nous avait fait grande impression récemment, et qu'on avait donc un peu "potassé" pour l'occasion... Mais tout chroniqueur un peu gonzo vous le dira : un festival où on ne manque pas bêtement au moins l'un des groupes qu'on voulait absolument voir, n'est pas pleinement réussi ! On entendra donc la fin de loin mais, avec dans les bras un minot de 4,5 ans qui a décidé de commencer sa sieste il y a 10 minutes à la Porte d'Auteuil, pas moyen de courir jusqu'à la grande scène... Quoi qu'il en soit, l'enfant aura au moins plaisir à se réveiller, pour sa deuxième visite ici, pendant une belle suprise de coin de prog', comme souvent planquée sur la très belle scène "Pression Live" à l'entrée : le quatuor Imarhan, des jeunes bluesmen nord-africains de qualité et très attachants. Il demandera d'ailleurs... Lire la suite

Imarhan

Critique écrite le 21 mai 2016, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 mai 2016

Imarhan en concert

Excellent concert d'Imarhan dans le club de la Coopé, devant un public certes un peu trop restreint mais rapidement enthousiasmé par le blues du désert - à la fois mélancolique, rêveur, déchirant et dansant - délivré par la troupe touareg, en grande forme... Déjà vus sur scène dans la grosse ambiance des Trans Musicales de Rennes début décembre 2015 et avant Kurt Vile en mars 2016, les récents auteurs d'un très bon album éponyme se présentent dans une salle un peu clairsemée et doivent se dire, comme nous d'ailleurs, " ce soir, c'est pas gagné ! ". Sauf que quasi instantanément, la sauce prend, et Imarhan réussit à emmener avec lui toutes les personnes présentes, qui tapent généreusement dans leurs mains, dansent lascivement ou font des " youyou " de joie... Malgré un leader/chanteur/guitariste un peu statique et timide (ou concentré sur ses super solos de guitare en mode arabesques ?), l'énergie dégagée par le groupe est énorme, les deux percussionnistes choristes ne ménageant par leur peine, tandis que le deuxième guitariste et le bassiste assurent leur job. Résultat, la plupart... Lire la suite

Kurt Vile & The Violators + Imarhan

Critique écrite le 14 mars 2016, par Pierre Andrieu

L'Alhambra, Paris 8 mars 2016

Kurt Vile & The Violators + Imarhan en concert

Précédée par une très bonne première partie du groupe touareg Imarhan, déjà vu aux Transmusicales de Rennes, la prestation de Kurt Vile & The Violators à l'Alhambra, à Paris, le 8 mars, était un authentique supplice auditif, sans doute imputable à un ingé son complètement défoncé ou sourd, ou les deux, et à un Mister Vile peut-être trop enthousiaste sur les réjouissances alcoolisées et opiacées avant le concert et durant son passage sur scène... Quelle que soit la place choisie dans la salle (à part le premier rang visiblement... mais le concert est complet donc on ne peut pas y accéder facilement), en haut, en bas, à droite, à gauche, au milieu, un ignoble bourdonnement de basse couvre tout et broie systématiquement des chansons que l'on adore vraiment sur disque, ce qui rend la chose encore plus énervante... Et si la qualité du son est ultra merdique, la prestation de Kurt V., déjà connu pour être peu charismatique en live, est assez pathétique, le mec couinant comme un débile dans le micro entre les morceaux, peinant souvent à jouer correctement ses titres à la guitare et chantant de manière très peu convaincante. Il faut dire qu'avec un tel bras cassé au son, tout se transforme en torture : Vile prend une... Lire la suite

Imarhan : Vidéo

Imarhan : écoute