Accueil Jake Bugg en concert
Jeudi 16 août 2018 : 11787 concerts, 25128 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.


Jake Bugg est un jeune chanteur et songwriter anglais troussant avec une facilité déconcertante des country folk pop rock songs à la Beatles, à la Oasis et à la Dylan... En concert en France en 2016 !

Jake Bugg : vos chroniques d'albums
Site

Jake Bugg en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jake Bugg : l'historique des concerts

Di.

20

Mai

2018

Festival Art Rock en concert
Festival Art Rock - 3 Jours Grande Scène : Orelsan, Hollysiz, Jake Bugg, Petit Biscuit, Idles, Seun Kuti, Django Django, Fakear, Marquis De Sade, Vald,jungle, Camille, General Elektriks, Lee Fields Festival Art Rock | Petit Biscuit | Fakear | Idles | Django Django | Seun Kuti | Vald | Marquis de Sade | Jungle | Jake Bugg | HollySiz | Orelsan | Lee Fields | General Elektriks
Place Poulain Corbion (22)

Di.

20

Mai

2018

Festival Art Rock en concert
Festival Art Rock 2018 - Dimanche 20 Mai : Orelsan, Hollysiz, Jake Bugg, Petit Biscuit, Seun Kuti, Concrete Knives, Idles, Tsegue Festival Art Rock | Petit Biscuit | Idles | HollySiz | Seun Kuti | Jake Bugg | Concrete Knives | Orelsan
Place Poulain Corbion (22)

Sa.

19

Mai

2018

Papillons De Nuit   en concert
Papillons De Nuit - Billet 1 Jour : Supreme Ntm, Jake Bugg, Django Django, Hmltd, Ofenbach, Juliette Armanet, Les Décalés du Bocage, Idles, Findlay, Petit Fantome, Inuit, Bafang, Mnnqns, Freshcaencamps, Tom Kelma Papillons De Nuit | HMLTD | Jake Bugg | Petit Fantôme | NTM | Juliette Armanet | Findlay | Idles | Django Django
Plein Air - St Laurent de Cuve (50)

Sa.

10

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017 - 10 Juin : Thee Oh Sees, Grandaddy, Primal Scream, Echo And The Bunnymen, Jake Bugg, Hmltd, Requin Chagrin, Rocky, Johnny Mafia, Bror Gunnar Janson, Hidden Charms, Le Super Homard, Les Grys-Grys This Is Not A Love Song Festival | HMLTD | Bror Gunnar Jansson | Jake Bugg | Thee Oh Sees | Primal Scream | Requin Chagrin | Johnny Mafia | Rocky | Clan Edison | Echo And The Bunnymen
Paloma - Nîmes (30)

Ve.

09

Juin

2017

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2017-pass 3 J: The Black Angels, Primal Scream, Jake Bugg, Echo And The Bunnymen, Moderat, Thee Oh Sees, Slaves, Turbonegro, Flying Lotus, Teenage Fanclub, Royal Trux, Frank Carter, Pond, Danny Brown Etc This Is Not A Love Song Festival | Frank Carter & The Rattlesnakes | Pond | Teenage Fanclub | Thee Oh Sees | The Black Angels | Echo And The Bunnymen | Slaves | Danny Brown | Jake Bugg | Moderat | Flying Lotus | Primal Scream | Turbonegro
Paloma - Nîmes (30)

Me.

09

Nov.

2016

Lu.

07

Nov.

2016

Sa.

27

Août

2016

Festival Cabaret Vert en concert
Festival Cabaret Vert 2016 : Sum 41, Bloc Party, Cassius, Miike snow, Jake Bugg, Mhd, Club Cheval, Mass Hysteria, The Inspector Cluzo, Molecule, Torb Festival Cabaret Vert | Cassius | Mass Hysteria | Sum 41 | Bloc Party | Molecule | The Inspector Cluzo | Club Cheval | Miike Snow | Jake Bugg
Stade Bayard - Charleville Mezieres (08)

Jake Bugg : les dernières chroniques concerts 4 avis

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017)

Critique écrite le 13 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 9-11 juin 2017

Oh Sees, King Gizzard & The Lizard Wizard, Slaves, Pond, Frank Carter, Coathangers, Black Angels, Primal Scream, Yassassin, Death Grips, HMLTD, The Make-Up, Teenage Fanclub, Laura Sauvage, Requin Chagrin, Archie & The Bunkers, Echo & The Bunnymen, Royal Trux, Hidden Charms, The Blind Shake... (This Is Not A Love Song Festival 2017) en concert

Edition 2017 très réussie pour le This Is Not A Love Song Festival 2017, à Paloma (Nîmes), avec moult concerts de dingue en plein air par plus de 30 degrés ou dans la salle climatisée, le tout devant un public très nombreux (16 000 personnes). Ce triomphe mérité du festival, qui grandit tout en prenant soin de rester à taille humaine, est dû à plusieurs choses : un site parfait, du soleil en-veux-tu-en-voilà et, bien évidemment, une prog toujours énormissime ! Vendredi 9 juin Dès notre arrivée, le groupe Yassassin prend les choses en main avec son punk rock strident et sexy... C'est parti pour trois jours sans temps mort, ou presque. Yassasin se propose de nous mettre une bonne gifle d'entrée de jeu avec des titres qui claquent, servis très frais par un très remonté quatuor entièrement féminin. Bien joué ! Après un petit passage devant le classieux set d'Andy Shauf, en forme pop mélancolique olympique, place à la géniale prestation des Coathangers, un trio de femmes à poigne sachant défourailler des titres entre Ramones et Black Lips ! La batteuse principale, pour le moins athlétique, cogne comme une malade en chantant d'une voix enrouée, tandis que la guitariste gueule des chœurs plus aigus et que la bassiste fait le... Lire la suite

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016)

Critique écrite le 23 juillet 2016, par Xavier Averlant

Citadelle d'Arras 1er juillet 2016

Iggy Pop + Louise Attaque + Jake Bugg + The London Souls (Main Square Festival 2016) en concert

Pour sa 13e édition, le Main Square Festival d'Arras, organisé par Live Nation, s'est déroulé dans l'enceinte de la citadelle, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Et ce pour la sixième année consécutive. Auparavant le festival avait lieu sur la Grand'Place d'Arras apportant un cachet particulier et unique mais aussi ne permettant qu'une capacité limitée d'accueil des festivaliers. Depuis 2010, le festival se tient à quelques mètres de là permettant de doubler la jauge de spectateurs mais aussi d'ajouter une deuxième scène sur le site, la Green Room. Une programmation, finalement très satisfaisante, généraliste et éclectique : c'est un peu la particularité de ce festival contrairement aux Eurockéennes de Belfort, un rendez-vous plus pointu qui se déroule le même week-end. La première fournée de noms à l'affiche annoncée en décembre dernier ne m'avait pas particulièrement emballée mais le tir a été rectifié avec la suite du line up. Jake Bugg Rendez-vous pris donc ce vendredi 1er juillet sous une pluie franchement agaçante. Le temps de récupérer nos accréditations, nous loupons malheureusement une bonne moitié du concert de Jake Bugg qui se déroule sur la Main Stage. L'anglais d'à peine 20 ans, nous enthousiasme... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3

Critique écrite le 25 août 2014, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 22 août 2014

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les intempéries, ce festival reste la meilleure façon de boucler l'été, avec sa programmation jamais tellement aventureuse sur les têtes d'affiche, mais toujours très efficace. En deux ans, le site a manifestement été agrandi (pour accueillir plus de monde sans doute), au détriment de l'exposition d'affiches et du "food court" qui semblent bien esseulés, relégués à l'entrée. Météo ? Nuageuse et non menaçante. So far so good. On commence par retrouver Cage The Elephant, auteurs d'un super set déchaîné ici même il y a deux ou trois ans. Leur nouvel album nous a hélas moins marqué que le précédent, pure tuerie régressive pour ex-ado des 90's. Même si le chanteur (toujours beau gosse et ultra-affuté) se démène comme un beau diable quel que soit le rythme, et va chercher le public sur son terrain, et même si trois guitares permettent de gonfler le son, la tonalité est plutôt pop-rock aujourd'hui, disons genre Beatles sous stéroïdes. Aberdeen ou Shake me Down sont de fort belles ballades, qui n'atteignent pas la rage de leurs titres plus nirvanesques (Sell yourself,... Lire la suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014)

Critique écrite le 25 août 2014, par Peribrux

Sziget Festival, Budapest, Hongrie 13 août 2014

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème solaire sur le visage et les bras... Le talentueux chanteur et compositeur JAKE BUGG était en concert avec des chansons folk-rock, blues ou country franches et honnêtes. Il alternait entre la guitare électrique et la guitare acoustique avec des sons puisés dans le répertoire des années septante et quatre-vingts. Sa génération a pu découvrir la musique des décennies précédentes avec des références comme BOB DYLAN, DONAVAN, JIMI HENDRIX, THE BEATLES . Tout comme NOEL GALLAGHER, ex-membre et compositeur principal du groupe OASIS, JACK BUGG n'invente rien, il parvient à recycler d'une manière originale une musique caressante à l'oreille. Sa gueule d'ange et son flegme britannique l'ont bien aidé à plaire au public cet après-midi. Les festivaliers ayant fait la choix de la nouveauté ont trouvé leur bonheur sous le chapiteau indie AB38. Le groupe belge GIRLS IN HAWAI, composé exclusivement d'hommes, a débuté la série des concerts. La balance n'était pas idéale avec des réverbérations et distorsions fréquentes. Des puissants ventilateurs propulsaient de... Lire la suite

Jake Bugg : les chroniques d'albums

Jake Bugg : Jake Bugg

Chronique écrite le 23/01/2013, par Philippe

Jake Bugg : Jake Bugg

Dans le musicophile et hilarant film High Fidelity, il y a une scène qui sent fort le vécu : quand l'un des trois disquaires, puits de science musicale, apporte aux autres d'un air abattu, une K7 de rock pétaradant et abouti, et leur révèle que oui, ce sont bien les deux jeunes skaters, petits cons mineurs et voleurs de disques, qui l'ont enregistré ! De quoi déprimer un bon coup quand on a la conviction chevillée au corps (et souvent vérifiée) qu'il faut avoir au moins 25 ans pour émettre un disque potable. C'est exactement ce qu'on ressent à l'écoute de Jake Bugg, album éponyme de Jake Bugg, sorti l'année de ses 18 ans, et avec lequel il a déjà tourné brièvement en ouverture de Noël Gallagher, juste avant de mener sa barque tout seul... Dès Lightning Bolt, s'impose une impression de classicisme et de maîtrise : un chant léger et nasal, un titre pop emballant et salement bien torché, où sur une rythmique très "merseybeat", vient se poser exactement au bon moment, un riff de guitare abrasive et sans gras. On pense aussi à d'autres (un tout petit peu moins)... Lire la suite

Jake Bugg : Vidéo

Jake Bugg : écoute