Accueil Jean-Louis Aubert en concert
Dimanche 16 décembre 2018 : 10434 concerts, 25300 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.


A voir sur scène, où son célèbre naturel fait toujours merveille, l'ex-chanteur/guitariste et auteur/compositeur du groupe Téléphone, Jean-Louis Aubert a sorti fin 2010 Roc'Eclair, un nouvel album hommage à la vie, aux proches et à l'amour. En 2014, publication de l'album, Aubert chante Houellebecq : Les parages du vide... Après la triomphale parenthèse Les Insus? avec Louis Bertignac et Richard Kolinka, Jean-Louis Aubert revient à sa carrière solo avec la tournée "Prémices" qui débute fin 2018 et se poursuivra en 2019, avec au programme des titres rares et inédits dans des théâtres et salles intimistes.

Site

Jean-Louis Aubert en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jean-Louis Aubert : l'historique des concerts

Ve.

30

Nov.

2018

Jean-Louis Aubert Théâtre Dejazet - Paris (75)

Je.

29

Nov.

2018

Jean-Louis Aubert Théâtre Dejazet - Paris (75)

Ma.

27

Nov.

2018

Jean-Louis Aubert Théâtre Dejazet - Paris (75)

Lu.

26

Nov.

2018

Ve.

23

Nov.

2018

Lu.

19

Nov.

2018

Jean-Louis Aubert Opéra - Rennes (35)

Me.

14

Nov.

2018

Ma.

13

Nov.

2018

Jean-Louis Aubert Salle Poirel - Nancy (54)

Jean-Louis Aubert : les dernières chroniques concerts 68 avis

Les Insus?

Critique écrite le 09 août 2017, par Holy Vier

Bayonne 25 Juillet 2017

Les Insus? en concert

Je vais vous parler d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître ... Début des années 80, dans la cour des collèges, de nombreux élèves ont inscrit le nom de leurs groupes préférés au marquer noir sur leur sac US. On retrouve souvent les mêmes noms, TRUST, AC/DC, IRON MAIDEN, POLICE ou TELEPHONE. TELEPHONE était plus grand public que TRUST, mais a toujours été un vrai groupe de rock, ne se fourvoyant que très peu dans la soupe de l'époque. 1986, le groupe splitte, Aubert et Kolinka d'un côté, Bertignac et Corine de l'autre, sans jamais retrouver l'urgence et la vitalité de leur ancien groupe. 30 ans après, TELEPHONE se reforme, sans Corine, trop de tensions et de vieux problèmes personnels. Les 3 choisissent de ne pas reprendre leur ancien nom, le groupe n'étant pas au complet. C'est avec un inconnu à la basse, Aleksander Angelov, que LES INSUS (-PORTABLES :humour !) reprennent le chemin de la route et sillonnent la France des grandes salles et des festivals pendant 2 ans, et ce sont 2 soirées au Stade De France en septembre qui vont clore cette reformation. En attendant, cet été, le groupe fait ses derniers concerts en province, et c'est à Bayonne, dans les arènes, qu'ils font leurs adieux au sud-ouest. Dés la mise en... Lire la suite

Les Insus, Lilly Wood And The Prick, The Avener, Deluxe, Caribbean Dandee, Giedré, Bastille, Pandour (Paleo Festival 2016)

Critique écrite le 12 août 2016, par Lionel Degiovanni

Nyon 22 juillet 2016

Les Insus, Lilly Wood And The Prick, The Avener, Deluxe, Caribbean Dandee, Giedré, Bastille, Pandour (Paleo Festival 2016) en concert

Paléo Festival de Nyon 2016, dernier jour... Pandour Pour ce dernier jour moi, je démarre la journée avec le show case de Pandour, qui est un jeune groupe Suisse qui fait de la Deep House organique de gangster (dixit Paléo !). Quel description original me direz-vous ! Ceci s'explique peut-être par le fait qu'en patois fribourgeois, Pandour signifie "sales gamins" et autant dire ça leur va plutôt bien. Lors de ce show case, ils nous jouent une sorte d'électro planante, avec quelques guitares rock par-dessus. Le mélange est savamment dosé et plutôt bien efficace il faut le reconnaitre. On se laisse porter par leurs mélodies bien construites, parfois un peu longues, mais tout de même agréables. Pour ce groupe là, vous l'aurez compris, ce n'est que de l'instrumental, pas de paroliers dans le groupe ! Apparemment, ce genre musical marche beaucoup, car j'ai pu constater que de plus en plus de groupe faisaient cela et ce n'est pas désagréable. Pour les curieux, aller les découvrir en live et sinon, sur le Facebook : facebook.com/Pandour-303466273025435 Giedré Je revois aussi une autre artiste que j'avais vu au Détour je crois, quelques années plus tôt. Il s'agit de Giedré. La fameuse Giedré qui tourne... Lire la suite

Les Insus?

Critique écrite le 09 juin 2016, par lol

Zénith de Paris 8 juin 2016

Les Insus? en concert

Cela fait 30 ans que des dizaines de milliers de fans attendent la reformation de Téléphone... On a du mal, si l'on n'a pas vécu lors des grandes heures du groupe de Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, à réaliser l'impact de Téléphone sur le Rock français de l'époque. Téléphone a été le premier groupe Français 100% rock, sans une once de variété, à obtenir un vrai succès public et une vraie reconnaissance critique. Téléphone, c'est à la base un groupe d'ados fans des Stones qui va pendant près de 10 ans de carrière enchaîner les hits et déchaîner les passions comme aucun groupe de Rock français jusqu'alors. Malgré la séparation du groupe en 1986, les chansons de Téléphone n'ont jamais cessé d'être diffusées à la radio et de séduire de nouveaux ados. Comme beaucoup, j'ai découvert Téléphone, ado après leur séparation. Comme beaucoup je me suis souvent demandé ce que pouvaient bien dire les textes de Jean-Louis Aubert. Comme beaucoup, Téléphone n'est aujourd'hui pas mon groupe préféré mais résonne comme une madeleine de Proust de mes années Lycées. En fait c'est impossible d'être français, d'avoir une culture rock sans respecter Téléphone et kiffer pleinement ou en secret 5 à 10 titres de leur répertoire. Trente ans, c'est... Lire la suite

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)

Critique écrite le 16 septembre 2015, par Xavier Averlant

Le Splendid, Lille 15 septembre 2015

Les Insus? (Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka)   en concert

Ambiance à bloc hier soir pour le deuxième concert des Insus? (aka Téléphone sans Corine Marienneau, c'est à dire : Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka), à Lille cette fois. Je ne vais pas développer une fois de plus sur notre enthousiasme que vous pouvez retrouver dans notre compte-rendu du concert du 11 septembre 2015 au Point Ephémère... En deux mots, c'était mortel, voir un des groupes qui nous a le plus marqué se reformer de manière impromptue, annoncé 15 jours en avance, ça reste encore dans le domaine du rêve éveillé. On va juste parler des différences entre les deux concerts. Encore plus de plaisir sur scène, dans le public (plus nombreux qu'a Paris et plus communicatif). Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac avaient l'air encore plus proches, et ils ont fait des déclarations d'amour l'un envers l'autre ("on s'est enfin retrouvés"), Louis a Jean-Louis : "je m ennuyais dans la vie jusqu'à ce que tu viennes me voir avec ta 4L". Et toujours ces regards entre eux. Richard Kolinka, comme toujours, est une star. Niveau setlist, beaucoup de changement : deux titres en moins par rapport a Paris: "Flipper" et "Le Vaudou". Et pas moins de cinq titres supplémentaires: "Le... Lire la suite

Jean-Louis Aubert : Vidéo







Jean-Louis Aubert : écoute